Couverture du journal du 28/02/2024 Le magazine de la semaine

Dordogne : un parc à hydrogène en projet

Les entreprises Equans et Valeco vont réaliser un parc de production d’hydrogène vert dans le Bergeracois.

hydrogène

© crédit d'EnBW

À l’occasion du salon Hyvolution, les deux entreprises Equans et Valeco ont dévoilé leur projet « Dordogne H2 », soit la construction d’une infrastructure de production hydrogène par électrolyse, dans le Bergeracois. Equans aura la charge de la conception, de la construction, de l’exploitation et de la maintenance du site, et Valeco se chargera de la fourniture de l’électricité renouvelable nécessaire à la production d’hydrogène.

En effet, Valeco a déjà un projet de parc solaire en Dordogne, « l’idée sera de le raccorder à l’électrolyseur », note François Daumard, président de Valeco. L’hydrogène sera donc produit à partir de l’eau, et sa molécule sera cassée par l’électrolyse réalisée à partir d’électricité verte. Un hydrogène renouvelable et local donc.

2 tonnes par jour

La puissance installée sera de 5 MW et permettra la production de deux tonnes d’hydrogène chaque jour. « En sachant que le réservoir d’un autocar ou d’un poids lourd est de 10 kg », illustre Caroline Mazzoleni, directrice des activités hydrogène et e-fuels d’Equans France.

La production sera « mise à disposition de la région Nouvelle-Aquitaine afin de décarboner les mobilités, là où l’électricité n’est pas adaptée », continue la directrice. L’objectif est aussi de contribuer à la décarbonation industrielle, en proposant aux industriels du département leur hydrogène. À ce titre, la Chambre d’agriculture et la Cuma de la Dordogne sont intéressées par le projet. « La Dordogne est une terre de cinéma, et nous aimerions proposer de substituer les groupes électrogènes par des groupes hydrogène pour des tournages bas carbone », note Caroline Mazzoleni.

Une dizaine d’emplois

Ce projet, devrait voir le jour d’ici « 12 à 24 mois », selon François Daumard. L’hydrogène sera utilisé dans un périmètre de 100 km. « Au-delà le coup du transport est significatif. ». Le site occupera environ 3 000 m² de terrain. Le montant des travaux est estimé à 20 millions d’euros, la moitié pour la construction de la partie production avec les électrolyseurs, et l’autre moitié pour la partie distribution. La maintenance du site demandera la présence de personnel en permanence, et une dizaine d’emplois devraient ainsi être créés.

En Dordogne, Equans a déjà conçu une centrale de production d’hydrogène pour la direction générale de l’aviation civile, à Sarlat, ce qui a suscité l’intérêt dans le département. Les entreprises ont également identifié en Dordogne des « usages identifiés » et « des acteurs engagés ».