Couverture du journal du 02/12/2020 Consulter le journal

Effectifs salariés, croissance au ralenti

Selon la dernière enquête de conjoncture Statur de l'Urssaf, les effectifs salariés en Nouvelle-Aquitaine ont augmenté faiblement de 0,2 % au 4ème trimestre 2018. Une tendance constatée au niveau national.

La région Nouvelle-Aquitaine compte plus de 1,4 million de salariés. Au
4e trimestre 2018, avec une progression de 0,2 %, les effectifs salariés du secteur privé enregistrent à nouveau une croissance ralentie en Nouvelle- Aquitaine. La région s’inscrit dans la tendance constatée au niveau national même si annuellement le rythme est légèrement plus soutenu (+ 1,1 % contre + 0,9 %).  Cela représente 2 800 créations nettes de postes par rapport au 3e trimestre 2018. Fait marquant, l’emploi progresse à nouveau dans le secteur de l’information et communication en Nouvelle-Aquitaine (+ 1,3 %).  Celle-ci est portée à la fois par les hausses d’effectifs salariés et par une nette progression du SMPT (+ 1,2 %). Ce secteur est boosté par les activités informatiques, avec 470 postes supplémentaires ce trimestre (+ 3 % et
+ 10 % sur un an). Bien que moins soutenue, la hausse des effectifs salariés reste nette dans les activités scientifiques et techniques (+ 1 110 postes ce trimestre) ou dans les transports et entreposage (+ 500 postes). Les activités informatiques, juridiques et comptables, de conseil de gestion, d’architecture et d’ingénierie restent les principaux secteurs créateurs d’emploi dans le tertiaire. Parallèlement, après plusieurs trimestres de baisse marquée par la diminution des contrats aidés à compter de mi-année 2017, l’emploi progresse à nouveau dans les arts, spectacles, activités récréatives et les autres activités de services (respectivement + 1,2 % et + 0,2 %). Concentrant plus de 17 % des emplois régionaux du secteur privé, l’industrie crée 330 postes ce trimestre. Les secteurs des équipements électriques, électroniques et des industries chimiques et pharmaceutiques restent dynamiques alors que les effectifs sont en repli de 0,9 % dans l’agroalimentaire et de 0,6 % dans l’industrie du bois et papier. Dans le bâtiment, sur un an, 2 350 postes ont été créés (+ 1,9 %), principalement dans les travaux de construction spécialisés. Toutefois le territoire affiche des disparités avec une croissance plus marquée dans les départements du littoral atlantique, pour répondre aux besoins croissants de logements, d’équipements et d’infrastructures. Le commerce représente plus de 18 % des effectifs salariés en Nouvelle-Aquitaine et pèse davantage que les secteurs industriels. Toutefois, la production agricole, sylvicole et piscicole, l’industrie agroalimentaire et celle des matériels de transports contribuent au commerce régional. Ce trimestre, le commerce crée près de 900 emplois, principalement dans le commerce de gros et de réparation d’automobiles et motocycles. Sur un an, les effectifs salariés du commerce ont progressé en région de 1,2 % (+ 3 130 postes).

SALAIRE MOYEN EN LéGèRE HAUSSE

En moyenne, un salarié néo-aquitain perçoit 2 314 euros bruts par mois, soit 330 euros de moins qu’au niveau national (tableau 1). Au 4e trimestre 2018, le salaire moyen par tête a augmenté de 0,6 % en région et suit la tendance nationale portée par les mesures gouvernementales. En effet, le salaire moyen a été réhaussé par le versement d’une prime exceptionnelle prévue par la loi MUES Mesures d’Urgence économiques et Sociales afin de soutenir le pouvoir d’achat des salariés. Cela suite au mouvement des Gilets jaunes. Cette prime, versée par les entreprises et exonérée de toutes les cotisations et contributions sociales, a bénéficié à plus de 10 000 salariés en région pour un montant total versé d’environ 4,5 millions d’euros en décembre 2018.
En comparaison, les prix à la consommation hors tabac de l’ensemble des ménages se contractent de 0,1 %.