Couverture du journal du 28/07/2021 Consulter le journal

ENGIE et Region Nouvelle-Aquitaine : un partenariat stratégique

Le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine et Engie ont conclu un partenariat d’une durée de 3 ans visant à agir en faveur de la transition énergétique et environnementale du territoire. Objectif : augmenter la production d’énergies renouvelables de 40 %.

ENGIE

Catherine MacGregor, directrice générale d’Engie et Alain Rousset © D. R.

Depuis 2010, la Région Nouvelle-Aquitaine est engagée dans une démarche de transition majeure et a défini en juillet 2019 une feuille de route, « Néo Terra », comprenant 11   ambitions, accompagnées d’actions concrètes et d’engagements chiffrés à horizon 2030. Engie, groupe mondial leader de la transition (chiffre d’affaires 2019 : 60 milliards d’euros), est un partenaire clé des collectivités territoriales et les accompagne vers la neutralité carbone grâce à des solutions concrètes co-construites. Dans ce cadre, l’exécutif régional a signé le 15 février dernier un partenariat d’une durée de 3 ans visant à agir en faveur de la transition énergétique et environnementale du territoire. Signé par Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, et Catherine MacGregor, directrice générale d’Engie, cet accord poursuit trois objectifs majeurs : accélérer la transition des entreprises de la région, développer les mobilités propres et construire un nouveau mix énergétique composé d’énergies renouvelables. Concrètement, Engie et la Région ont ainsi conclu un accord autour de 4 thématiques : l’accompagnement vers un numérique responsable, le soutien du secteur thermal dans sa transition énergétique, l’aide au déploiement du programme « Usine du futur » et la décarbonation de l’industrie. Cette dernière thématique revêt une importance particulière, avec un objectif de baisse des émissions de CO2 de 35 % entre 2020 et 2030.

La décarbonation de l’industrie revêt une importance particulière avec un objectif de baisse des émissions de CO2 de 35 % entre 2020 et 2030

Développer les mobilités « propres »

Dans le cadre de ce partenariat, Engie accompagnera la Région Nouvelle-Aquitaine vers un nouveau modèle de mobilités « propres » grâce à la mise en place d’un ensemble d’infrastructures sur son territoire, reposant sur des motorisations alternatives. Pour répondre aux objectifs de la Région, Engie travaillera au verdissement des flottes de sociétés de transport. Le groupe favorisera le passage d’une filière hydrogène émergente à une filière stratégique dans la région. Il soutiendra également le déploiement des bornes de recharges ultrarapides et innovantes, selon un maillage territorial cohérent. La Région a aussi pour objectif d’augmenter sa production d’énergies renouvelables de 40 % à l’horizon 2030 afin d’atteindre un mix énergétique composé à 45 % d’énergies renouvelables à cette échéance. Dans ce cadre, Engie accompagnera la Région autour de ses projets de solaire photovoltaïque, d’éolien, de méthanisation et de production et distribution de chaleur et de froid renouvelables. Engie devrait contribuer également aux objectifs de la collectivité locale d’injecter dans les réseaux régionaux 30 % de gaz vert en 2030 et de développer une filière exportatrice de gaz vert à l’horizon 2050.

ENGIE développe un concept inédit de plateforme énergétique bas carbone à Saucats

« Ce partenariat nous permettra de verdir nos industries, de développer la mobilité propre et de proposer un mix énergétique plus décarboné, » a déclaré Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine.

« Nos équipes œuvrent chaque jour pour rendre réelle la transition énergétique en développement des solutions bas carbone innovantes et compétitives », a ajouté Catherine MacGregor, directrice générale d’Engie. Ce partenariat vient renforcer et accélérer les actions entreprises par le Groupe au sein de la Région Nouvelle-Aquitaine.

Le groupe développe par exemple, aux côtés de Neoen, un projet de production d’énergies renouvelables de 1 GW, reposant sur un concept inédit de plateforme énergétique bas carbone, à Saucats, en Gironde. Par ailleurs, après l’inauguration en septembre 2019 de la station hydrogène développée et exploitée par Engie et la mise en service de Fébus (bus à haut niveau de service électrique à hydrogène) en décembre 2019, le groupe vient de remporter en novembre 2020 auprès de la Communauté d’Agglomération de Pau Béarn Pyrénées le marché de fourniture d’énergie pour approvisionner en hydrogène produit à partir d’hydroélectricité pyrénéenne ces bus novateurs. Enfin, le groupe accompagne d’ores et déjà des entreprises de la région dans leur transition énergétique. Un PPA a par exemple été mis en place avec le groupe Legrand, auquel Engie fournit également du biogaz à hauteur de 10 % de sa consommation annuelle.