Couverture du journal du 28/02/2024 Le magazine de la semaine

Eyrignac, incroyables jardins !

Pour célébrer les 15 ans de ses fameux pique-niques blancs, c’est à Périgueux, dans le parc de Vésone, qu’Eyrignac a lancé sa saison de festivités, invité par la Ville pour un nouveau partenariat touristique : dress code respecté et visibilité assurée pour cet acteur historique de l’attractivité du Périgord.

jardin Eyrignac, Dordogne, Capucine et Patrick Sermadiras

Capucine et Patrick Sermadiras, Propriétaires d'Eyrignac © Louis Piquemil

Une solide réputation. Bien avant ceux du solstice d’été créés en 2018 à Chantilly, avec la même crème de fréquentation et dans une ambiance décontractée, les pique-niques blancs des Jardins du manoir d’Eyrignac attirent le public depuis 15 ans sur ce causse sarladais aux confins du Quercy. Périgourdins et touristes venus spécialement flânent sur le site en fin de journée avant de partager un moment gourmand (panier maison ou de sa propre composition), déguster la glace Eyrignac aux éclats de roses cristallisées, conçue par l’artisan-artiste voisin de Saint-Geniès, Roland Manouvrier… ou son nouveau parfum de fleur, Capucine (anis étoilé, amande, cassis), clin d’œil au prénom de la maîtresse des lieux.

BUCOLIQUE LE JOUR, FESTIF LE SOIR

La tenue blanche est exigée pour participer à ce temps fort dans le Jardin Blanc, s’étendre sur les gazons douillets et admirer le coucher de soleil avant un DJ set pour danser sur un show lumineux jusqu’au feu d’artifice de clôture, avec quelques surprises autour de l’espace lounge. Élégant et convivial : ce concept estival repéré (le lundi soir, jusqu’au 21 août) donne le ton d’une ambiance « maison » qui sait s’adapter à toutes les saisons et circonstances. La végétation d’arbres persistants permet à Eyrignac de passer au vert 7 jours sur 7 au fil de l’année. Ce jardin de verdure parvient même à nouer un pacte avec le Père Noël et ses lutins qui déposent des cadeaux au pied du grand sapin dans la cour du Manoir.

« Eyrignac se transmet depuis 22 générations sur 500 ans »

®Jerome Morel

EN TOUTES SAISONS

Eyrignac se transmet depuis 22 générations, sur 500 ans. Patrick Sermadiras a appris l’art du jardin aux côtés de son père, Gilles, en autodidacte soucieux de partager cette passion. Ainsi la propriété s’est-t-elle ouverte à la visite, en 1988. Aux jardins à la française d’origine, taillés au cordeau, se sont ajoutés le Jardin des Sources, le Jardin Potager, le Jardin Fleuriste et les quatre carrés (Vagabondes, Ivresse, Filles du Vent et Reflet du Ciel), dessinés avec tout autant de soins. L’ensemble, aménagé sur 10 hectares, suit un tracé d’allées de buis, d’ifs, de charmes qui joue avec les fontaines, les miroirs d’eau, les longs cyprès et les œuvres contemporaines.

UNE FAMILLE, UNE ÉQUIPE

L’histoire et l’équipe des Jardins ont forgé de véritables prouesses végétales, une galerie d’environ 300 sculptures vivantes autour du manoir et de ses dépendances (XVIIe-XVIIIe), l’alliance de la verdure et des pierres ocrées du Périgord noir suscitant une admiration tenace. Ce château de campagne, posé sur un tapis de sable quasi maritime, est construit sur les ruines d’un castrum brûlé par les troupes du Grand Condé.

Capucine et Patrick Sermadiras apprécient que leur jardin vive au rythme des visites, « on y habite toute l ’année, c’était si triste pendant le Covid ». Ils observent le public qui s’y déplace comme dans un musée, avec calme et respect. Un site d’exception ne suffit plus, « Eyrignac était seul en Périgord il y a 35 ans, 12 jardins sont aujourd’hui ouverts au public », aussi les idées insolites et ateliers (broderie, aquarelle, Jeunes pousses pour les petits) se multiplient.

jardin Eyrignac, Dordogne, Capucine et Patrick Sermadiras

Eyrignac © Louis Piquemil

SUCCÈS DE L’OFFRE JARDINIER D’UN JOUR

Le site inscrit aux Monuments historiques participe à l’opération « Châteaux en fête » du Comité de tourisme départemental et il ne manque pas le rendez-vous de Pâques avec un Cluedo gourmand à jouer en famille, en lien avec la chocolaterie Bovetti voisine (Terrasson). La Garden party proposée en juin, avec concours de chapeau fleuri, a installé ce dîner d’une centaine de convives dans la cour du manoir, entre prestige et convivialité. « Les jardins étant disponibles en soirée, nous sommes sollicités pour des événements d’entreprise, l’Orangerie peut aussi accueillir des séminaires en journée. »

INCLUSION

Labellisés handicaps auditif et mental depuis 2004, les jardins d’Eyrignac sont à présent également labellisés handicap moteur : une récompense du travail qui permet aux jardins d’être accessibles en intégralité aux visiteurs atteints d’un handicap auditif, visuel ou mental ; et, en fonction du type de handicap moteur, de découvrir entre 60 % et 100 % du site suivant un plan de visite spécifique.

SAVOIR-FAIRE TOPIAIRE

La saison apporte son lot de nouveautés avec, en exclusivité nationale dans un jardin historique, l’expérience « Jardinier d’un jour », une immersion dans l’équipe pendant une matinée. Il s’agit d’aller au-delà des démonstrations, vers une interaction : testée l’été dernier et inspirée des partages avec les soigneurs dans les parcs zoologiques, cette formule sur rendez-vous remporte un beau succès auprès du public, « très demandeur de ces échanges avec les jardiniers ». L’apprenti jardinier est fait jardinier d’honneur, certificat à l’appui, et emporte une photo souvenir de sa contribution à l’entretien des Jardins. « Plus qu’une visite technique qui apportait jusque-là des renseignements sur l’entretien des jardins, cette intégration dans l’équipe pendant trois heures est une approche pratique sans égale », explique la directrice, Cécile Engelen. De quoi réjouir jardiniers amateurs et confirmés autour des bons gestes et des bons outils, avec des travaux différents chaque saison, pour apprivoiser l’art de donner des formes, mieux connaître l’usage des engrais biologiques ou les protections contre les parasites.

MARIONS-LES !

Ce cadre inoubliable l’est davantage encore quand on y immortalise son mariage : le site en accueille régulièrement (24 l’an passé), avec jusqu’à 200 personnes dans la salle de réception qui vient d’être rénovée dans un esprit cosy (70 000 euros investis). Les baies vitrées de l’Orangerie s’ouvrent largement sur le décor des Jardins et les collines environnantes. Cette prestation, possible d’avril à octobre, intègre les services d’un traiteur exclusif, l’accès à l’intégralité des jardins pour les mariés lors de la séance photo, la privatisation du Jardin blanc (roseraie so romantic) pour le vin d’honneur. Et si cela ne suffisait pas, des options ont été imaginées par ce lauréat 2022 des Wedding Awards : cérémonie laïque dans les jardins, brunch le dimanche midi avec visite libre pour les invités, location de deux maisons de famille sur place.

jardin Eyrignac, Dordogne, Capucine et Patrick Sermadiras

Eyrignac © Louis Piquemil

ÉCRIN VÉGÉTAL

Les visiteurs croisent forcément en chemin les équipes qui apportent les soins aux plantes et entretiennent les lieux : on peut observer ces « orfèvres de la Nature, à l’œuvre » dans un labeur qui a tout d’un spectacle millimétré, qu’il s’agisse de taille, tonte, scarification des gazons ou désherbage. L’opération nationale « Rendez-vous aux jardins » et les Journées mondiales de l’art topiaire, au printemps, sont autant de coups de projecteur recherchés.

« Pour les Journées du Patrimoine les 16 et 17 septembre, les allées seront ouvertes à un parcours pieds nus dans l’herbe rasée de près ! »

Les visites insolites, nouvelle proposition en vacances scolaires, entraînent le public à travers des thématiques décalées, rencontre théâtralisée d’un ancêtre de la famille propriétaire ou dans une approche sensorielle qui permet aux citadins ravis de se déchausser sur le gazon moelleux : un moment unique, sur réservation, car il est par ailleurs interdit de fouler les pelouses, beauté fragile des jardins oblige.

Cependant, pour les journées européennes du patrimoine, le week-end des 16 et 17 septembre, les allées seront ouvertes à un parcours pieds-nus dans l’herbe rasée de près. Une visite propice à l’éveil des sens qui devrait apporter détente et déconnexion dans l’effervescence de la rentrée.

PROJET DE RÉCUPÉRATION D’EAUX

Le changement climatique pousse les propriétaires à accélérer la réflexion sur leur projet de récupération des eaux sur les 3 500 m2 de toiture dans un bassin qui viendrait compléter le forage réalisé en association avec des agriculteurs, il y a 35 ans. L’inter- diction d’arroser est une crainte sévère pour un site naturel de cette ampleur. L’investissement est de l’ordre de 150 000 euros. Un autre projet porte sur la construction d’une tour pour embrasser une vue panoramique sur le jardin. Et un village de cabanes dans la forêt du domaine (200 hectares boisés avec sentier botanique) est à l’étude avec Coucoo, des écogîtes installés selon une charte environnementale rigoureuse. Objectif : passer plus de temps à Eyrignac. ■

EYRIGNAC EN CHIFFRES

80 000 visiteurs/an (2,5 millions depuis l’ouverture au public) dont 25 % d’étrangers, surtout des Anglais. / 35 années d’ouverture 365 jour par an / 7 km de bordures de gazon / 30 000 plants de buis, d’ifs et de charmes / 12 salariés dont 6 jardiniers