Couverture du journal du 06/04/2024 Le nouveau magazine

Industrie – Des territoires mobilisés

La candidature conjointe du Grand Périgueux et du Grand Bergeracois a été labellisée en novembre 2023 pour le programme Territoires d’Industrie sur une période allant jusqu’en 2027. L’heure est au lancement officiel.

© SBT - La Vie Économique

Le premier Copil s’est réuni en présence du secrétaire général de la préfecture, Nicolas Dufaud, et de Camille Winckel, référente Nouvelle-Aquitaine de la délégation Territoire d’Industrie. Le recrutement du chef de projet local est en cours. Ce dispositif national de reconquête concerne fortement la Dordogne puisqu’il est aussi renouvelé pour le Terrassonnais-Brive. Sur les 15 000 emplois industriels de Dordogne, la moitié se trouve sur les territoires du Grand Périgueux et Grand Bergeracois, deux bassins de vie de taille à peu près équivalente, avec 205 000 habitants et 171 communes, 390 entreprises pour 6 300 emplois. Avec quatre priorités : développer des compétences en levant les freins au recrutement et en soutenant les formations en phase avec la réalité locale ; monter en attractivité avec des écosystèmes d’innovation ambitieux ; accélérer la transition écologique et énergétique ; mobiliser un foncier industriel adapté aux besoins, dans un contexte contraint d’artificialisation des sols.

Politique industrielle du dernier kilomètre

Entraînés par les présidents Jacques Auzou et Frédéric Delmarès, les élus sont aux côtés de partenaires institutionnels et de chefs d’entreprises investis pour exprimer des besoins et identifier des solutions en matière de formation, de transition écologique, de foncier disponible ou de revitalisation de friches (repérage, diagnostic, réhabilitation, retour sur le marché). Nicolas Djerbi (Cofidur EMS, électronique, Boulazac-Isle-Manoire), Stéphane Binvenu (Sotech Technologies Services, chaudronnerie, Bergerac) et Jean-Michel Vacher (VCN Industrie, mécanique haute précision, Sigoulès) s’impliquent pour faire avancer des projets parmi lesquels on peut déjà citer l’installation prochaine de la Digital Valley, sur 400 m2 dans l’immeuble Aliénor du Grand Périgueux : ce laboratoire d’innovation incubera des projets numériques et développera un plateau technique dédié à la digitalisation des entreprises locales. Le directeur prendra son poste début avril, et la French Tech Périgord devrait y migrer bientôt. Côté transition écologique, il est question d’un fonds d’aide à la rénovation énergétique de bâtiments industriels et d’outils de production.