Couverture du journal du 20/10/2021 Consulter le journal

Investissements étrangers : La Nouvelle-Aquitaine attractive malgré tout

En 2020, malgré la crise sanitaire, la Nouvelle-Aquitaine est restée compétitive pour les décisions d’implantations exogènes selon une enquête d’ADI-NA. Après la Gironde et les Pyrénées-Atlantiques, le Lot-et-Garonne tire aussi son épingle du jeu et progresse fortement.

© D. R.

Comme il fallait s’y attendre, la crise sanitaire et économique a généré une incertitude quant à la concrétisation des projets d’implantations annoncés l’année précédente. 2020 se caractérise par l’implantation de projets de moindre taille par rapport aux années passées et les entreprises ont adopté, sans surprise, une approche prudente sur la projection de création d’emplois comme l’observe l’enquête réalisée par l’Observatoire de l’ADI-NA. En 2020, 70 investissements étrangers ont été comptabilisés en région Nouvelle-Aquitaine, pour 1 175 emplois annoncés, dont un quart en production. Cela représente une diminution de 24 % du nombre de décisions d’investissement par rapport à 2019.

En comparaison, la diminution à l’échelle nationale est de 17 %. La Région a particulièrement attiré des investissements dans la filière santé : 12 % des projets liés aux équipements et dispositifs médicaux, ainsi que 14 % des emplois du secteur recensés au niveau national. Parmi ces projets, nous pouvons citer l’implantation de l’entreprise américaine Intuitive, un des leaders mondiaux de la chirurgie mini-invasive robot-assistée. L’entreprise a choisi Pessac pour ouvrir son premier bureau français, avec pour ambition de créer 45 emplois. Parmi les 15 pays qui ont investi en Nouvelle-Aquitaine en 2020, l’Allemagne est le premier pays investisseur avec 17 projets et 32 % des emplois étrangers, suivi par les États-Unis avec 14 projets et 28% des emplois. Impacté par la préparation du Brexit, le Royaume-Uni arrive en troisième position, après deux années sur la première marche du podium.

134 investissements français

En 2020, la Nouvelle-Aquitaine a recensé 134 investissements français pour 3 408 emplois annoncés à trois ans.

© D. R.

On observe la même évolution que pour les projets étrangers : nombre de projets – 25 % vs 2019 et nombre d’emplois créés et maintenus – 46 % par rapport à 2019. La Région Île-de-France compte encore cette année la grande majorité des implantations exogènes françaises en Nouvelle-Aquitaine. On remarque cependant un rééquilibrage de la provenance géographique des investissements en région. La région Île-de-France compte pour 47 % des investissements français en 2020, contre 60 % en 2019. En 2020, comme les années précédentes, les investissements se répartissent sur l’ensemble des territoires de Nouvelle-Aquitaine ; les départements de la Gironde et des Pyrénées-Atlantiques restent les départements ayant reçu le plus d’investissements exogènes français ou étrangers. Le département du Lot-et-Garonne passe cette année de la 8e à la 3e place (en nombre d’opérations et d’emplois) du fait de plusieurs projets logistiques, issus du secteurs Commerce et Distribution notamment.

Échanges internationaux : la Nouvelle-Aquitaine garde le cap !

2020 aura été marquée par une hausse de l’excédent commercial de la Nouvelle-Aquitaine dans un contexte de repli sur le plan national. Une situation qui reste cependant fragile face à la baisse généralisée des échanges. Tel est le constat de l’Observatoire régional des échanges internationaux réalisée par la CCI Nouvelle-Aquitaine et copiloté avec la Région.

Dans ce climat anxiogène, la Nouvelle-Aquitaine garde son rang en 2020 à l’international : 1re région française pour la croissance de son excédent commercial (en hausse de 134 % par rapport à 2019) et 4e place pour son excédent commercial, derrière Grand-Est, Bourgogne-Franche-Comté et Occitanie avec 255 millions d’euros. Mais si elle se maintient, les chiffres indiquent une baisse généralisée de 9,2 % pour les exportations (contre 16,3 % sur le plan national). Principale raison, la chute des secteurs des boissons (- 15,9 %), des produits de la construction aéronautique et spatiale (- 14,1 %), des appareils de mesures, d’essais et de navigation (- 20,9 %) et des équipements pour automobiles (- 19,5 %). A contrario, les produits pharmaceutiques enregistrent une forte hausse de 27,9 %.

Côté importations, avec 21,6 milliards d’euros en 2020, elles ont diminué de 9,8 % par rapport à 2019. Premier produit importé en 2020, la construction automobile subit une baisse de 18 % par rapport à 2019. Les produits pétroliers, raffinés et coke diminuent de 40 % tout comme les produits chimiques de base. Et les produits pharmaceutiques augmentent de 135,2 % !

Côté exportations, l’Europe reste le partenaire majeur de notre région avec 60 % de nos exportations (67 % pour la plan national). L’Amérique arrive en deuxième position (16,4 %) même si l’Asie gagne des parts de marché (14,7 %) devant l’Afrique et le Proche et Moyen Orient, tous deux en baisse.

Pour les importations, les États-Unis restent le premier client (13,5 %) grâce notamment au secteur des boissons (principalement vin et cognac) et les produits de la construction aéronautique et spatiale. L’Espagne est quant à elle, le premier client européen (12 %) bien au-dessus des indicateurs nationaux (7,4 %).

Tous les résultats sur www.nouvelleaquitaine.cci.fr

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée

Vos formalités juridiques