Couverture du journal du 06/06/2024 Le nouveau magazine

Le Grand Périgueux dans ses nouveaux murs

À Périgueux, les services du Grand Périgueux ont quitté le siège historique du boulevard Lakanal* pour s’installer à proximité du pôle d'échanges multimodal de la gare, sur le site du quartier d’affaires imaginé par ses élus.

Grand Périgueux

© Loïc Mazalrey

Après le déménagement effectué du 17 au 27 avril en assurant la continuité des dossiers, la communauté d’agglomération occupe l’Espace Aliénor en laissant 43 % des locaux disponibles à des entités liées à elle ou à sa sphère d’activité : centre intercommunal d’action sociale, Maison de l’emploi et Mission locale, Périmouv, et des structures comme les Syndicat mixtes Eau cœur du Périgord, celui du Pays de l’Isle en Périgord, du Bassin de l’Isle ; et des organismes tiers comme le Service de soins infirmiers à domicile, la Plateforme territoriale d’appui (PTA 24) accompagnée de l’association Cassiopea dont les trois services (téléassistance, écoute des victimes ou témoins de maltraitance, prévention séniors) nécessitent une collaboration étroite avec la PTA.

Près de 300 personnes travailleront à terme à l’Espace Aliénor, qui sera inauguré en septembre.

UN PÔLE POUR LA TRANSITION NUMÉRIQUE

Un pôle pour la transition numérique des entreprises (provisoirement baptisé Digital Valley, viendra renforcer ce centre d’affaires. Les agents de la Région Nouvelle-Aquitaine en Dordogne y éliront aussi domicile en fin d’année. Près de 300 personnes travailleront à terme à l’Espace Aliénor, qui sera inauguré en septembre.

ÉTANG DE NEUFONT ET PISCINE

Parmi les autres chantiers du Grand Périgueux, celui de l’étang de Neufont (alimenté par neuf sources, d’où son nom), à Saint-Amand-de-Vergt, va permettre une ouverture à la baignade à partir du 22 juin, avec un niveau retrouvé et une plage refaite. 6 M€ sont investis sur le site : les travaux de construction de la guinguette se poursuivront, tout comme ceux du camping avec l’installation de lodges. Un appel est lancé, en attendant, pour un service de restauration rapide, de type food-truck, sur la base de loisirs tout comme à la piscine de Marsac-sur-l’Isle et à celle de Niversac qui ouvre pour sa première saison avec une inauguration début juillet.

RÉNOVATION DE L’AQUACAP

Puis viendra la rénovation de l’Aquacap sur une période de dix mois : le centre aquatique fermera ses portes le 15 septembre pour enfin résoudre un problème de malfaçon qui entraîne la fuite de 15 m3 d’eau par semaine. Avant les travaux (10 M€), le contenu des bassins sera conservé pour d’autres usages et possibilités d’arrosage, une fois l’eau déchlorée.

« Près de l’O.T. de Niversac, le propriétaire de l’Aquarium du Bugue, Fabrice Durand-Allizé, a prévu d’installer un parc de loisirs à vocation écologique. « 

Grand Périgueux

© SBT

UN FANAL À L’HORIZON

L’office de tourisme du Grand Périgueux, désormais séparé de celui de la ville de Périgueux qui reste implanté dans son centre historique, s’est installé dans la halle de la gare de Niversac pour sa première saison, à proximité de la nouvelle piscine. À deux pas de l’O.T. de Niversac, le propriétaire de l’Aquarium du Bugue et d’Univerland à Journiac, Fabrice Durand-Allizé, a prévu d’installer un parc de loisirs à vocation écologique : une annonce faite par Jacques Auzou. De quoi donner forme à ce nouveau contour touristique de l’agglomération. « Le but d’un OT étant de faire vivre le tissu local », rappelle le président. L’inauguration du Fanal, épithète ferroviaire trouvé pour cette nouvelle vigie touristique, a rassemblé les élus et partenaires autour du bâtiment rénové par des entreprises locales, sur une architecture de Bernard Chinours, et agencé par Agema.

HORIZON 2040

Concernant l’accès au parc d’activité du Grand Péri- gueux à proximité de l’autoroute, qui aurait pu accueillir le développement de Périgord VDL (Brantôme) (lire LVE n° 2528), le blocage lié à la réalisation d’un giratoire que le Département ne souhaitait plus prendre en charge est en passe de se dénouer, « il souhaite une médiation, l’appel d’offres est en cours sur le parc de la Petite Borie, avec un an de travaux en vue et 18 hectares à commercialiser », assure Jacques Auzou. Mais avant même d’attirer de nouvelles entreprises, le président rappelle qu’il importe de conserver celles qui s’y trouvent et manquent d’espace.

En attendant de trouver une nouvelle marque de territoire, « un nom plus touristique » pour remplacer Superigueux, l’agglomération avance sur la feuille de route de son projet de territoire Grand Périgueux 2040, avec son Conseil de développement citoyen.

Le Grand Périgueux, Espace Aliénor, 255 rue Martha- Desrumaux – Périgueux. 05 53 35 86 00.

* S’y s’établira ensuite, entre le centre de secours et la gendarmerie, le commissariat déplacé du centre-ville pour former un pôle sécurité.
ALIÉNOR EN CHIFFRES

Environ 9 000 m2

17 mois de travaux (sept. 2021 à mars 2023) 30 entreprises sur le chantier

70 ouvriers sur le site en période de pointe Coût des travaux : 13 M€ HT

Coût d’opération : 16 M€ HT Financements : État : 2 100 000 €, Département : 600 000 €, Vente de bâtiments existants : 3 370 000 €, Loyer des occupants sur 15 ans : 5 925 000 €. Soit un reste à charge de 4 M€.