Couverture du journal du 25/05/2022 Consulter le journal

Lot-et-Garonne : un Marmandais au concours Lépine

Un traiteur de spécialités réunionnaises mène une vie parallèle d’inventeur au long cours qui l’a conduit pour la première fois dans le temple parisien de l’invention : le concours Lépine.

Yannick Donz, concours Lépine

Yannick Donz © D. R.

Les habitués des marchés de Tonneins et Sainte-Bazeille connaissent tous Yannick, le traiteur ambulant qui distille les senteurs épicées des bonbons piment, du rougail saucisse et autres samoussas. Certains lui préfèrent sa collection de rhum arrangé ou sa bière Dodo mais tous ont remarqué qu’il y avait quelque chose en plus sur son stand depuis plusieurs semaines. Un joli cadre noir posé devant la caisse mentionne la participation du Réunionnais au concours Lépine. Et il suffit de le lancer sur le sujet pour qu’il explique sa démarche avec envie.

UN INVENTEUR -NÉ

À presque 50 ans, Yannick Donz n’en est pas à son coup d’essai dans le domaine de l’invention : « depuis gamin, j’ai toujours eu un bloc-notes sur moi et j’écris mes idées ». Un passe-temps qui a pris de l’ampleur lors du premier confinement : « je tournais en rond, alors j’ai sélectionné plusieurs inventions et j’ai déposé des brevets. J’en ai quatre à ce jour et deux autres à venir ». Cet ancien des travaux publics à la Réunion, qui fait le bonheur des papilles gourmandes depuis 8 ans dans le Marmandais, avoue son caractère bricoleur et inventif : « depuis plus de 15 ans je suis le concours Lépine et c’était un rêve d’y participer. J’ai choisi le produit qui me semblait le plus adapté pour l’événement et mon dossier a été accepté ».

Multiface, invention de Yannick Donz, concours Lépine

Multiface, invention de Yannick Donz © D. R.

UN MEUBLE MULTI-FONCTIONS

L’invention que Yannick a défendu à Paris, porte de Versailles, du 28 avril au 9 mai s’appelle le Multiface. Il s’agit d’un meuble nomade (d’intérieur ou extérieur) qui peut remplir pas moins de 6 rôles différents : banc, table, bar, mange- debout, bureau et banquette. Facile d’utilisation, les enfants de 10 ans de Yannick arrivent à le changer de fonction. La version définitive du Multiface pourra évoluer esthétiquement et sera allégée pour être plus facilement transportable. « 60 % des participants au concours Lépine repartent avec un contrat », nous précise Yannick, qui a eu une bonne nouvelle : l’organisation du concours l’a positionné sur un grand stand (12 mètres carrés) très en vue. Le Multiface représente un an de travail et plus de 20 000 € investis sans garantie de retour, le prix payé par Yannick pour aller au bout de son rêve.