Couverture du journal du 06/04/2024 Le nouveau magazine

Medef Périgord : Un pas pour l’emploi

Dans le cadre du programme, les entreprises s’engagent, le Medef Périgord a lancé un dispositif de mentorat, entre chefs d’entreprises et demandeurs d’emploi.

François Gaillard (à gauche) et Antoine Bastier (à droite) © Marie Lemaitre - La Vie Économique

Ils sont « un binôme à trois », sourit Antoine Bastier, leader « des entreprises s’engagent » en Dordogne. Un chef d’entreprise, un employé de France travail ou d’une mission locale et un demandeur d’emploi forment ensemble un partenariat pour favoriser le retour vers l’emploi de ce dernier.

Un dispositif qui a vu le jour en 2023, et a été un succès. La première promotion était composée de 15 équipes. Tous les chefs d’entreprise, bénévoles, étaient adhérents du syndicat des patrons, et les demandeurs d’emplois recommandés par les missions locales ou France travail. « En seulement quelques mois, toutes les personnes avaient trouvé un emploi : un est devenu autoentrepreneur, deux ont obtenu des CDD longue durée, et tous les autres des CDI », relève François Gaillard, animateur du projet.

Un dispositif permanent

Par leur mentorat, les chefs d’entreprise proposent aux demandeurs d’emploi des stages, aident pour leurs candidatures, peuvent faire profiter de leur réseau, ou même faire des recommandations. Pour cette nouvelle édition, les équipes ont été tirées au sort, jeudi 1er février, et tous ont pu se rencontrer. Désormais, plus de promotion mais des entrées permanentes de candidats qui se verront attribuer un mentor. « Le dispositif a vocation à avoir plus de candidats et de parrains », souligne François Gaillard. Qui ajoute : « Il y a 35 000 personnes éloignées de l’emploi en Dordogne, on est loin du compte, mais cela peut contribuer à résoudre des problèmes de recrutement. »

Pour les chefs d’entreprise participants, ce dispositif permet également de prendre conscience de la manière dont réagit un demandeur d’emploi, et son parcours. Car le Medef Périgord, en regroupant 1 200 adhérents représente 40 % des emplois privés du département et 70 % de son PIB. Dans ce cadre plus informel, les discussions sont « plus riches et libérées », note Antoine Bastier.

Davantage d’apprentissage

L’UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie) indépendant du Medef Périgord, mais dont une partie de l’équipe est mixte, va en 2024 considérablement augmenter son pôle formation puisque le nombre d’alternants formés devrait doubler pour la rentrée de septembre. Un chantier est en cours pour doubler la surface du bâtiment et accueillir ces formations.