Couverture du journal du 06/06/2024 Le nouveau magazine

Mue en vue pour l’hôpital de Pau

Le centre hospitalier de Pau s’apprête à vivre une véritable métamorphose, moyennant 154 millions d’euros injectés dans une opération immobilière de grande ampleur. La première phase des travaux débutera en juillet, amorçant un chantier prévu sur dix ans.

Pau

Le bâtiment mère-enfant sera achevé en juillet 2025, selon le calendrier des travaux. © DR

Plus que nécessaires, les restructurations et modernisations de certaines unités de l’hôpital de Pau s’avéraient « indispensables » face « à l’usure », selon François Bayrou, président du conseil de surveillance, que le personnel comme les patients ne contrediront pas. Le centre hospitalier palois s’apprête à entrer dans une nouvelle ère grâce à un vaste programme d’opérations immobilières, d’un montant total de 154 millions d’euros. Un investissement conséquent, présenté lors des vœux de la direction cette fin janvier, justifié par l’hôpital au regard « du parc immobilier vieillissant, dépassant la trentaine d’années », qui est « devenu de moins en moins adapté et ne répond plus aux conditions d’accessibilité et de confort hôtelier que sont en droit d’attendre les usagers de nos jours ».

Fin de chantier prévue en 2030

À horizon 2030, ce schéma directeur immobilier (SDI) prévoit la reconfiguration de l’ensemble du site avec « une nouvelle ouverture sur la ville » et des « conditions d’accès facilitées ainsi qu’une amélioration des conditions d’accueil des patients accueillis aux urgences ». Les chambres d’hospitalisation seront rénovées, des locaux fonctionnels créés et les circuits de flux logis- tiques optimisés. Au total, cette transformation s’étendra sur 53 600 m2 d’espaces construits et restructurés et proposera une nouvelle capacité d’accueil de 699 lits.

Début des travaux dans 5 mois

La première grande opération de ce SDI, qui débutera en juillet, concernera trois grands chantiers. D’abord la construction d’un bâtiment neuf pour l’accueil du Pôle Femme-Mère-Enfant, qui réunira dans une même unité de lieu tous les services relatifs à la santé de la femme et de l’enfant, avec les consultations gynécologiques, le bloc obstétrical, la maternité, l’unité de néonatalogie, la pédiatrie, les soins critiques pédiatriques ainsi que les urgences pédiatriques. Un espace regroupant 84 lits de médecine sera créé aux premier et deuxième étages de ce pôle, regroupant les activités d’infectiologie, d’endocrinologie, de rhumatologie, de médecine interne, de dermatologie, et de néphrologie.

23 600 m2 concernés par la phase 1

Ensuite, grâce à une extension et une restructuration des locaux existants, les futures urgences adultes verront leur superficie doubler. « Elles pourront ainsi accueillir les patients dans des conditions plus confortables en fonction des différents parcours de soins d’urgence », précise l’hôpital. Enfin, le déménagement de la pharmacie dans un bâtiment neuf plus fonctionnel et spacieux est également prévu. Au total, ce sont près de 23 600 m2 qui seront construits et restructurés lors de cette première phase de travaux, confiée au groupement SEG Fayat.

Une aide de 70M€ des pouvoirs publics

Grâce à une situation financière saine depuis 2018, fruit des efforts consentis par l’ensemble de la communauté hospitalière et mise en évidence dernièrement par la Chambre Régionale des Comptes, le Centre Hospitalier de Pau a pu poser les bases nécessaires au lancement de son Schéma Directeur Immobilier. Cet équilibre budgétaire a permis avec l’appui de François Bayrou, président du Conseil de surveillance, de négocier avec les pouvoirs publics un soutien financier à hauteur de 70 millions d’euros accordés par l’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine et le ministère des Solidarités et de la Santé, dans le cadre du Ségur de la Santé.