Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

Rugby, passion Sud-Ouest

Le journaliste et réalisateur agenais Christophe Vindis nous invite sur les terrains de rugby du Sud-Ouest avec son film « Il était une fois dans le Sud-Ouest », disponible en replay sur France 3. De Mauléon à Agen, en passant par Bordeaux et Toulouse, ce film retrace l’histoire d’amour entre la balle ovale et notre région.

© France TV/ INA

Si le rugby a débarqué en France au Havre puis à Paris, en longeant la Seine, c’est dans notre terre du Sud-Ouest qu’il a plongé des racines profondes. C’est à partir de ce constat que le journaliste réalisateur Christophe Vindis s’est demandé comment ce sport est devenu aujourd’hui un véritable art de vivre, voire, une véritable raison de vivre et comment la greffe d’un sport anglais a pris sur les terres du Sud-Ouest. S’il est acquis que le rugby traversa la Manche vers la France en 1870 pour un premier match officieux, au Havre, entre l’Angleterre et l’Écosse, il s’est développé en suivant le cours des rivières tout en s’implantant à Bordeaux, lieu de négoce du vin, au fil des échanges commerciaux avec l’Angleterre. Installés en bord de Garonne, les commerçants anglais créent les premiers clubs de rugby et développent cette discipline qui, d’après la légende, serait née en 1823, lors d’une partie de football entre lycéens dans la ville de Rugby.

Le french-flair d’origine galloise

Quelques années après la création du stade bordelais (fondé le 18 juillet 1889), l’ovalie débarque à Bayonne avec l’arrivée, en 1910, d’un Gallois, Owen Roe. Venu chercher du travail, il emporte avec lui le jeu de passe pratiqué par les Gallois depuis 1888, expliquant ainsi l’émergence du fameux « jeu à la Bayonnaise », une technique qui deviendra la marque de fabrique du Sud-Ouest et la définition du rugby français dès les années soixante à travers le French flair, comme l’explique dans le film le journaliste et auteur Richard Escot. Agenais de naissance et fidèle du stade Armandie, Christophe Vindis raconte aussi, avec l’appui du maire d’Agen Jean Dionis du Séjour, l’histoire de l’anglais Edward Josiah Hordern qui a fait découvrir le rugby à Alfred Armandie, un des fondateurs du SUA.

« Ce documentaire montre notamment des images d’archives de la finale entre Bordeaux et Toulouse en 1909 »

Des personnalités passionnées

Durant 52 minutes, ce documentaire coproduit par l’INA et France Télévisions nous fait revivre les grandes heures du rugby (avec les images de la finale entre Bordeaux et Toulouse en 1909 ou les prouesses de la génération dorée des frères Boniface et Pierre Albaladéjo dans les années 60). Ce film historique suit les exploits présents de clubs comme Mauvezin, Layrac ou Mauléon en donnant la parole à des passionnés tels que Francis Cabrel, l’historien toulousain Rémy Pech, Henri Broncan (ancien joueur et entraîneur appelé aussi le sorcier gersois), le philosophe agenais Michel Serres mais aussi Camille Lopez, (28 sélections en équipe de France) ou Omar Hasan (64 sélections avec l’Argentine). Christophe Vindis nous propose un film touchant sur un sport de la bourgeoisie, par ses origines et la complexité de ses règles, qui a su se démocratiser et se populariser dans la région, réunissant toutes les classes de la société au nom de la passion d’un ballon pas tout à fait rond. Le film « Il était une fois dans le Sud-Ouest » est disponible en replay sur france.tv.