Couverture du journal du 14/02/2024 Le magazine de la semaine

Share My Space devient Aldoria et lève 10 millions d’euros

Avec plus de 40 000 satellites attendus en orbite basse d’ici 2030 contre près de 9 000 aujourd’hui, la sécurité dans l’espace est un enjeu crucial. La start-up toulousaine Share My Space l’a bien compris.

Share My Space, Aldoria

© ESA

Créée en 2017 par Romain Lucken et Damien Giolito, elle change aujourd’hui de nom pour s’appeler Aldoria et vient d’achever une levée de 10 millions d’euros auprès d’un consortium d’investisseurs au sein duquel on retrouve Starquest Capital, l’État français via le fonds Deeptech 2030 ou encore Wind Capital. « La communauté spatiale est de plus en plus consciente du problème des débris spatiaux. Nous sommes heureux que la protection de l’environnement orbital soit désormais soutenue par la finance verte », s’est félicité Romain Lucken. Avec 20 clients et 6 stations de surveillance optique sur 4 continents, Aldoria veut encore accélérer et mise sur le doublement de ses stations d’ici 2025.