Couverture du journal du 06/04/2024 Le nouveau magazine

Stations de ski : le bilan s’annonce meilleur que prévu

Après un début d’hiver particulièrement doux, la neige a fait son retour dans les Pyrénées et permet aux exploitants de domaine skiable de rattraper une saison qui s’annonçait décevante.

© Altiservice

Si la neige a fait défaut en début de saison, les stations de ski se rattrapent et font le plein depuis son retour fin février. Du côté du réseau N’PY, qui compte 8 stations dans les Pyrénées, au 7 mars, 1 585 000 journées ski avaient été enregistrées, un chiffre en recul de 4 % par rapport à l’an dernier. 45 890 passages ont même été comptabilisés le mercredi 28 février, journée record. Du côté de Saint-Lary, le nombre de journées ski était en recul de 8 % au 7 mars dernier. « L’an dernier, nous avions réalisé 14,7 millions d’euros de chiffre d’affaires pour 550 000 journées ski. Cette année, à date, nous avons dépassé la barre des 400 000 journées ski, et, depuis le retour de la neige, nous tutoyons les records avec plus de 14 000 skieurs par jour », souligne Akim Boufaïd, le directeur du domaine skiable de Saint-Lary chez Altiservice.

Des améliorations qui comptent

Le début de saison, difficile et marqué par un redoux, a donné du fil à retordre aux exploitants de domaine skiable. « Sur la première partie des vacances de février, la fréquentation était importante et nous étions même inquiets de pouvoir accueillir tous nos clients sur un domaine skiable réduit avec 8 à 10 000 skieurs par jour », commente Akim Boufaïd. Mais, pour le directeur de Saint-Lary, les investissements effectués ont permis de sauver la saison : « Par le passé, sur ce type de saison, nous enregistrions des résultats bien moindres. Nous sommes rassurés quant à l’avenir car dans des conditions particulièrement défavorables, nous résistons avec 50 % du domaine skiable ouvert grâce aux investissements réalisés et à l’amélioration de notre technologie de production de neige ».

Prolongations

Les stations N’PY ont enregistré de bons taux de remplissage sur les vacances de février oscillant de 66 % la première semaine à 94 % et 98 % sur les deuxième et troisième semaines. Sur l’ensemble de la saison, au 7 mars dernier, Saint-Lary a annoncé une fréquentation de 85 %. « Peu à peu, nous rattrapons par rapport à la saison dernière », souligne Akim Boufaïd. Sa station entend faire le plein d’ici sa fermeture avec des promotions sur ses forfaits à partir de mi-mars. Certaines stations prolongent aussi leur ouverture comme Gavarnie-Gèdre qui a annoncé rester ouverte jusqu’au 1er avril alors qu’elle devait fermer mi-mars.