Couverture du journal du 10/08/2022 Consulter le journal

Tarbes-Lourdes : atterrissage réussi pour Volotea

Depuis le début du mois, Volotea assure la liaison Tarbes-Lourdes Paris-Orly et propose quatre autres lignes exclusives. La compagnie compte attirer 1 million de passagers sur 4 ans.

Volotea

© Aéroport TLP - E. Castaings

Le premier vol Volotea en provenance de Paris était visiblement très attendu, ce vendredi 1er juillet, à en croire les applaudissements nourris accompagnant l’atterrissage de l’A319 sur le tarmac de l’aéroport Tarbes-Lourdes Pyrénées (TLP). Et pour cause, l’attribution pour quatre ans de la ligne aérienne Tarbes-Lourdes – Paris-Orly à la compagnie Volotea par délégation de service public n’aura pas été chose aisée. « Il aura fallu une grande lutte pour en arriver là », rappelle Michel Pélieu, président du Département, faisant référence aux deux recours déposés par la compagnie Chalair qui contestait l’attribution de cette délégation à son concurrent espagnol suite à l’appel d’offres lancée par Pyrénia, propriétaire de l’aéroport TLP.

Volotea a annoncé la création de 31 emplois « sous contrat français »

Un « combat » finalement gagné dont Philippe Baubay, président de Pyrénia, mesure d’ores et déjà les retombées économiques, précisant qu’un passager arrivant sur le territoire y dépense 300 € à 400 € : « Avec ces vols aux tarifs très compétitifs, nous espérons attirer encore davantage de personnes. Pas seulement des passagers pour Lourdes, qui rappelons-le représentent aujourd’hui 80 % des voyageurs de l’aéroport, mais également pour le ski, la montagne 4 saisons ou encore le thermalisme. »

RENDRE LA DESTINATION « PLUS INCITATIVE »

Volotea, qui prend la suite d’Air France sur cette ligne, affiche en effet la couleur avec un prix moyen de 39 € par passager, sans communes mesures avec les tarifs proposés jusqu’alors à en croire Bertrand Bilger, directeur de l’aéroport TLP : « Pendant des années, nous avions des compagnies qui mettaient en place un service pour répondre à une demande. Désormais, nous sommes sur un modèle différent : celui d’une compagnie low cost comme Volotea, qui en créant une offre génère de la demande. Nous sommes convaincus que cette ligne de Paris va avoir un très bel avenir parce qu’effectivement, notre destination va devenir encore plus incitative ».

Volotea

© Aéroport TLP – E. Castaings

« UNE POSITION CONFORTABLE » POUR L’AÉROPORT

Avec également le lancement de quatre autres lignes exclusives à destination de Palerme, Venise, Naples et Strasbourg « au moins jusqu’à la Toussaint », la compagnie ibérique installe sa 8e base française sur l’aéroport de Tarbes-Lourdes Pyrénées, créant 31 emplois « sous contrat français » ainsi que 25 emplois indirects. Avec un objectif annoncé par Volotea de 1 million de passagers sur quatre ans, l’aéroport TLP espère assurer ses arrières, comme le précise Michel Pélieu : « 250 000 passagers par an, cela représente plus de 50 % du trafic que l’on a connu en 2019. Cela nous permet d’envisager 600 000 voire 700 000 passagers à l’année sur toutes nos lignes, ce qui met l’aéroport dans une position confortable ». Un optimisme affiché, sans doute encouragé par le taux de remplissage de ce premier vol Orly – Tarbes-Lourdes : sur les 156 places de l’appareil, 140 avaient en effet trouvé preneurs.

DES VOLS TOUS LES JOURS POUR PARIS

TARBES-LOURDES – PARIS-ORLY : vols tous les jours, deux fois par jour, matins et soirs.

Tarbes-Lourdes – Strasbourg : vols les lundis et vendredis.

Tarbes-Lourdes – Naples : vols les mercredis et samedis.

Tarbes-Lourdes – Palerme : vols les mardis et samedis.

Tarbes-Lourdes – Venise : vols les jeudis et dimanches