Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

Toulouse – Bien-être au travail : Préventica en pointe

Toulouse accueille du 19 au 21 septembre la 44e édition de Préventica, le salon dédié à la santé et la qualité de vie au travail. Plus de 10 000 visiteurs sont attendus pour l’évènement. Fondateur et directeur de Préventica, le Bordelais Éric Dejean-Servières nous en explique les enjeux.

Préventica, Toulouse

© Préventica

La Vie Economique : le Salon Préventica a plus de 25 ans, quel était son objectif initial ?

Éric Dejean-Servières : « Le premier salon a effectivement eu lieu en 1997 à Bordeaux. Depuis, nous avons organisé plus de 40 éditions – deux par an en moyenne – dans dix régions de France. En 2022, nous sommes allés à Nantes et Lyon, en 2023 à Paris puis à Toulouse. En 2024, nous irons à Strasbourg et à nouveau à Lyon. Initialement, le premier salon a été organisé à la demande de l’Assurance Maladie et du ministère du Travail. L’idée était alors d’accompagner les acteurs économiques sur la prévention des risques en entreprise. Au début, on s’intéressait surtout à la prévention des accidents : les chutes, les risques chimiques… Avec deux secteurs particulièrement concernés : le bâtiment et l’industrie. »

LVE : Quelles autres thématiques ont émergé au fil du temps ?

É. D.-S. : « La question de la prévention des risques dans le secteur tertiaire a peu à peu pris sa place. Avec l’utilisation des outils informatiques, d’autres risques, tels que les TMS (troubles musculosquelettiques, NDLR), sont apparus. Il a fallu les aborder également. Préventica s’est ensuite intéressé à la fonction publique qui avait elle aussi besoin d’un accompagnement face aux risques professionnels.

La Qualité de Vie au Travail (QVT) est devenue essentielle pour valoriser sa marque employeur

Aujourd’hui, le secteur public représente 30 % du visitorat de Préventica. Enfin, la dernière thématique émergente, qui remonte à environ cinq ans, est l’arrivée en force du sujet de la qualité de vie au travail, ou QVT, devenue essentielle pour valoriser sa marque employeur. C’est également un outil de fidélisation des salariés et d’attractivité pour recruter des talents. Le sujet de la QVT sera bien entendu largement abordé au salon Préventica de Toulouse, que ce soit lors des conférences, ou chez nos exposants.

Eric Dejean-Servières, Préventica

Eric Dejean-Servières, directeur et fondateur de Préventica

 

LVE : Quelles autres thématiques seront mises à l’honneur lors du salon toulousain ?

É. D.-S. : Notre but et d’être le plus exhaustif possible, c’est-à-dire d’aborder tous les sujets relatifs à la prévention et la santé au travail, mais nous tenons également à mettre en avant les sujets dans l’air du temps. Avec la réforme des retraites, nous allons présenter des solutions pour lutter contre la pénibilité et maintenir les seniors dans l’emploi.

La question de la prévention des risques pour les femmes est également un sujet important. Longtemps, les outils de prévention ont été conçus uniquement pour les hommes. Je pense notamment aux équipements de protection individuelle comme les chaussures ou les vêtements, ou aux exosquelettes pour faciliter le transport de charges.

Nous mettrons l’accent sur la digitalisation de la prévention 

Enfin, nous mettrons l’accent sur la digitalisation de la prévention. Les acteurs économiques de la prévention proposent des solutions numériques innovantes pour accompagner les entreprises, notamment dans la mise en place d’une politique QVT. De plus en plus d’outils sont mis à la disposition des DRH pour suivre l’humeur de leurs collaborateurs, pour faciliter la convivialité, ou encore pour gérer simplement la pose des jours de congés. Ces solutions sont encore plus pertinentes avec le développement du télétravail.

 

LVE : Quels seront les temps forts de Préventica Toulouse ?

É. D.-S. : À Toulouse, le salon Préventica accueillera 380 exposants et proposera 150 conférences sur toutes les grandes thématiques liées à la sécurité et la santé au travail. La conférence d’ouverture, mardi 19 septembre à 10h, sera intitulée : « Évolutions de la société, nouveaux modes de travail : quels sont les défis à relever ? ».

Plusieurs prix seront également remis. Les lauréats des prix de l’innovation seront dévoilés le 19 septembre à midi. Ce concours vise à mettre en lumière les solutions innovantes et performantes en termes d’équipements et technologies pour le confort et la sécurité au travail ou d’accompagnement et services pour les politiques de prévention et le management de la QVT. Le lendemain, nous remettrons les prix des Leaders bienveillants, comme nous l’avons fait à Paris au printemps. L’idée et de valoriser les bonnes pratiques d’entreprises et de managers inspirants. »

LVE : Préventica accueille également le salon de la sécurité routière au service des mobilités en entreprise (Semob). C’est une nouveauté ?

É. D.-S. : « Absolument, c’est inédit dans l’histoire de Préventica. Créé en 2021 par le Club Sécurité routière de Haute-Garonne, le Semob s’associe pour sa deuxième édition à Préventica. Nous installerons donc un pôle sécurité routière, avec des animations, et notamment des ateliers de simulation. Lors de sa première édition, le Semob avait accueilli 1 000 visiteurs. »

Infos pratiques

Salon Préventica du 19 au 21 septembre 2023

Au MEET, Concorde Avenue – 31 840 Aussonne

Horaires : 9h-18h mardi et mercredi ; 9h-17h le jeudi

Programme et inscriptions : www.preventica.com