Couverture du journal du 06/06/2024 Le nouveau magazine

Clinique Francheville : rachat par GNBA

C’est officiel : le Groupe Bordeaux Nord Aquitaine (GBNA), dont l’implantation à Périgueux était annoncée en juin, est propriétaire de Francheville Périgord Santé.

Pierre Malterre, Philippe Cruette et Romain Besson clinique

Pierre Malterre, Philippe Cruette et Romain Besson © SBT

L’hôpital privé Francheville, à Périgueux, et les deux établissements d’Annesse-et-Beaulieu, le SMR La Lande Rééducation et le centre de psychogériatrie Le Verger des Balans (65 M€ de chiffre d’affaires consolidé, 650 salariés, une centaine de médecins) rejoignent le groupe GBNA Santé, formant un ensemble de 12 structures au statut identique (3 650 salariés, 700 praticiens).

La direction générale du groupe bordelais a rencontré les équipes locales le 1er septembre, dont le docteur Besson qui préside la conférence médicale. GBNA Santé consolide sa position de référence en Nouvelle-Aquitaine, avec l’objectif de développer l’offre de soins. Les services généraux et supports du siège accompagneront les nouveaux sites, notamment sur le plan RH : le groupe est centre de formation et peut accueillir des apprentis. Il est dimensionné pour mutualiser les achats et éviter les ruptures de stock. De quoi se concentrer sur l’offre de soins en proximité.

AMBITION POURSUIVIE EN RÉGION

L’actionnariat familial de la clinique périgourdine créée il y a 113 ans a cédé la totalité des parts. Philippe Cruette, directeur général de GBNA Santé, a confirmé l’intention de poursuivre dans un même esprit familial et indépendant qui a permis au nouvel acquéreur d’avoir la préférence des familles propriétaires face à trois grands groupes nationaux. À noter le lien historique avec Périgueux puisque le frère du créateur (1967) de l’établissement bordelais, le docteur Guichard, était pharmacien sur les boulevards.

CHANGEMENT DANS LA CONTINUITÉ

Le groupe, qui a doublé entre 2020 et 2023 (en Gironde autour de la polyclinique Bordeaux Nord, puis Pau en 2020 et Cognac en 2022), se donne le temps d’un état des lieux pour d’éventuelles améliorations avant d’avancer sur des projets. L’observation des prises en charge hors Dordogne permettra d’adapter et compléter l’offre de spécialités.

Pierre Malterre conserve la direction de Francheville dans une volonté générale de « changement dans la continuité ». L’entreprise a beaucoup investi ces dernières années pour « une modernisation nécessaire », 45 millions d’euros depuis la démolition des locaux de la chambre d’agriculture en 2009 jusqu’aux nouveaux bâtiments en 2019 (blocs, imageries, urgences, etc). La Lande a bénéficié d’investissements réguliers et la création d’une unité est prévue aux Balans.