Couverture du journal du 25/01/2023 Le magazine de la semaine

Tourisme. Une nouvelle structure de soutien

La nouvelle structure Nouvelle-Aquitaine Croissance Tourisme va accompagner le développement des projets immobiliers des entreprises touristiques, avec une priorité aux destinations rurales.

Tourisme

© D. R.

L’assemblée générale constitutive de Nouvelle-Aquitaine Croissance Tourisme, société d’économie mixte locale (SEML), s’est déroulée à Bordeaux le 26 septembre et Michel Durrieu en préside le Conseil d’administration. Un comité d’orientation stratégique et un comité technique travailleront en appui.

REPOSITIONNER DURABLEMENT L’OFFRE TOURISTIQUE

La structure est née à l’initiative de la Région et la Banque des Territoires : une étude de faisabilité a per- mis de définir et quantifier le besoin de financement des TPE et PME touristiques (moins de 50 salariés). Ce secteur employant 140 000 personnes et réalisant 18 milliards d’euros de chiffre d’affaires avant la crise sanitaire a été très impacté et l’offre s’inscrit dans une tendance de montée en gamme, de retour à la nature et de séjours de proximité.

Cet outil accompagnant le développement des projets immobiliers des entreprises touristiques en Nouvelle-Aquitaine portera une attention particulière à ceux situés dans des destinations dites rurales, inscrits dans les orientations de Néo Terra.

16,5 MILLIONS POUR DES PROJETS IMMOBILIERS

La Région, actionnaire majoritaire, mobilise 8,4 mil- lions d’euros (6,65 en capital et 1,75 en compte courant d’associés). La Banque des Territoires contribue à hauteur de 7,5 millions d’euros ; la Caisse d’Épargne Aquitaine Poitou-Charentes, Arkéa Banque et Crédit Agricole Aquitaine Expansion apportent ensemble 600 000 euros, soit 200 000 euros chacun. Dotée au total de 16,5 millions d’euros de fonds propres, la structure devrait réaliser 30 opérations d’investissement sur les cinq premières années d’exercice, ce qui pourrait générer 58,5 millions d’euros d’investissements touristiques sur le territoire.

Cet outil accompagnant le développement des projets immobiliers touristiques portera une attention particulière à ceux situés en zones rurales

DÉVELOPPEMENT ET TRANSITION

Une stratégie sera définie pour soutenir des activités d’hébergements, de loisirs et de visites. Les projets devront concerner des entreprises ayant une situation sanitaire saine avant crise, avec une présence en Nouvelle-Aquitaine, pour un projet structurant de développement et de transition d’un montant de 500 000 à 3 millions d’euros intégrant un investissement dans l’immobilier. La SEML prendra une participation à hauteur de 45 % maximum dans des sociétés civiles immobilières ayant des projets d’investissement et de création de valeur ; et avec des acquisitions temporaires d’actifs touristiques afin d’en confier l’exploitation à un opérateur via un bail commercial dans le cadre d’un projet de reprise-transmission.

tourisme

Nouvelle-Aquitaine : L’assemblée constitutive a réuni Philippe Nauche, vice-président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine en charge du tourisme, de l’économie territoriale et de l’intelligence économique ; Bernard Uthurry, conseiller régional délégué aux fonds propres ; Patrick Martinez, directeur régional Nouvelle- Aquitaine de la Banque des Territoires ; Éric Benayoun, directeur financement des projets institutionnels à la Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou-Charentes ; Cyril Cury, directeur institutionnel Nouvelle-Aquitaine chez Arkéa Banque Entreprises & Institutionnels ; Xavier Hittos, chargé d’affaires en capital investissement et innovation chez Crédit Agricole Aquitaine Expansion, filiale du Crédit Agricole Aquitaine. © CRegion