Couverture du journal du 25/05/2022 Consulter le journal

Toursime : l’Auvézère en mode trail

C’est un coin de Périgord qui ressemble à la montagne : la vallée de l’Auvézère, avec ses gorges encaissées, est propice aux pratiques sportives. La première station Dordogne-Périgord trail est née pour leur servir de repère.

Auvézière

©D.NidosCD24

En ces temps de crise sanitaire, nombreux sont ceux qui reviennent aux activités de pleine nature. Le Conseil départemental de la Dordogne a aménagé le terrain idéal pour se défouler : Saint-Mesmin est le point d’ancrage d’un équipement structurant qui vient renforcer l’attractivité du territoire sur le plan sportif comme touristique puisqu’il permet de mieux faire connaître le cadre exceptionnel de ces gorges.

La configuration est idéale pour les passionnés de trail-running, une course nature qui rencontre un public toujours plus large : si on peut la pratiquer de façon « sauvage » un peu partout en Dordogne, elle est ici repérée et balisée selon un concept novateur baptisé « Dordogne-Périgord Trail » qui devrait être décliné sur les plus beaux sentiers de Dordogne, sans nuire au droit de propriété privée, dans le respect des enjeux environnementaux et sociaux.

Le balisage suit le code couleur des pistes de ski, du vert tout doux au noir à pic, du parcours facile au très difficile. Les itinéraires sont tracés en boucle sur un ensemble qui doit comporter au moins trois niveaux de difficulté, quatre parcours et 40 km de circuits cumulés : telle est la charte qui s’appliquera aux futurs tracés, selon une cotation définie à partir de critères de distance, dénivelé positif cumulé, technicité et caractéristique des sentiers empruntés. Dernière spécificité des parcours, ils ne doivent pas emprunter plus de 20 % de routes. Saint-Mesmin est le premier et déjà bel exemple, à découvrir à pied ou en VTT.

TOPOGRAPHIE VARIÉE

Ces tracés bénéficient bien sûr aussi aux amoureux de randonnées plus tranquilles et de VTT. La mise en valeur du patrimoine paysager et historique enrichit la balade au fil des points de vue et éléments bâtis identifiés en chemin.

Saint-Mesmin devient ainsi le cœur des gorges de l’Auvézère. La commune, en lien avec la Communauté Isle-Loue-Auvézère, a réhabilité une maison en gîte : cet hébergement équipé de sanitaires et d’une salle « hors sac » pour les trailers, vététistes et randonneurs, permet de les accueillir confortablement. Un nouveau parking a été aménagé. Cette station est la première d’une série que la direction des sports et de la jeunesse du Département va développer sur l’ensemble du territoire. La prochaine est prévue à Bayac, en Bergeracois, en fin d’année. Suivront Sarlat, Champcevinel et Villamblard.

UN « SAUT » SUR UN TORRENT

Le village surplombe les gorges de l’Auvézère. Plusieurs sentiers permettent d’accéder à la rivière, qui prend ici des allures de torrent écumant jusqu’à 100 m de profondeur, entre rapides, blocs de pierre et cascades. Le Saut Ruban est son plus éblouissant spectacle. Cette portion est aussi très appréciée des amateurs de canoë.