Couverture du journal du 05/10/2022 Consulter le journal

Agglo de Périgueux : à l’Ouest, du nouveau

Le Club d’entreprises Péri-Ouest, dans l’agglomération de Périgueux, vient de franchir un cap : sa présidente bénévole depuis 15 ans, Cécile Blay, reçoit le renfort d’une animatrice salariée pour asseoir le réseau et mobiliser les aides.

Péri-ouest, périgueux

Les intervenants lors de la présentation de la plateforme ©SBT

Recrutée dans le cadre d’un appel à projet de la Région d’initiative territoriale pour l’emploi, Anaïs Binet a pour première mission le lancement de la plateforme emploi pour amorcer, à l’échelle micro-locale, un maximum de rapprochements entre les entreprises et les demandeurs d’emplois. Après avoir rencontré les 84 adhérents pour cibler leurs besoins en la matière, elle va leur apporter un soutien personnalisé : conseils pour la rédaction de fiches de poste et d’offres d’emploi, et aide à leur diffusion, accompagnement pour les entretiens et présélection des candidats, approche RH réalisée en collaboration avec les structures du service public de l’emploi.

L’animatrice va aider les entreprises à mobiliser les dispositifs existants et constituer une CVthèque. Elle s’est attachée en arrivant, début mars, à activer la présence du club sur les réseaux sociaux. En participant au forum Jobs d’été de Périgueux, elle a contribué à une visibilité d’entreprises souvent méconnues et porté une trentaine d’offres, avec des rencontres allant au-delà des jeunes concernés par cette opération.

UTILISER DES DISPOSITIFS MÉCONNUS

La présentation officielle, qui s’est déroulée en avril devant une quarantaine de participants et en présence de Nathalie Arnaud, conseillère régionale, a aussi permis de présenter des dispositifs souvent méconnus.

Ainsi, l’État met à disposition depuis ce début d’année un réseau de délégués à la reconversion professionnelle (DARP) pour faciliter la formation et la reconversion des salariés des entreprises : après rencontre des entreprises exprimant des besoins de recrutement, la nécessité de transformer des emplois et des compétences, le pôle mutations économiques et formation de la DDETSPP assure un accompagnement adapté et personnalisé. La DDETSPP travaille à mettre les clubs en synergie dans le cadre du mouvement « La France, une chance : les entreprises s’engagent » (2018).

Aider les entreprises à mobiliser les dispositifs existants et constituer une CVthèque

Au titre de l’Éducation nationale, Stéphane Bros, directeur délégué aux formations professionnelles au lycée Léonard-de-Vinci, à Périgueux, a mis l’éclairage sur le Comité local école entreprise (CLEE) auquel le Club Péri-Ouest est associé. Le CLEE du Grand Périgueux facilite les échanges entre les écoles et les entreprises, apporte aux enseignants une culture de l’économie locale, améliore la qualité des stages sur la découverte des métiers, identifie les besoins locaux en formation professionnelle et s’attache à pérenniser les partenariats locaux entre l’éducation nationale et le monde économique.

Péri-ouest, périgueux

©SBT

Côté Région, la plateforme Talents d’ici s’efforce de rapprocher les emplois et les compétences en Nouvelle-Aquitaine. Grégory Talvy, son référent régional, a montré le potentiel de cet outil qui s’adresse aux stagiaires, apprentis, lycéens et plus largement toute personne en quête de formation ou d’emploi, et aux entreprises en recherche de compétences. Les remontées de CV se font en fonction de l’offre déposée.

UN ADHÉRENT RÉCENT

Cette rencontre importante pour le club s’est déroulée chez l’un de ses adhérents récents : la société FLCI-VDL est implantée depuis un an dans le parc d’activités Péri-Ouest avec une nouvelle marque de fourgons aménagés, Vanrêva. Objectif : fabriquer une vingtaine de véhicules par an, et doubler ce chiffre tous les ans. La structure appartient au groupe FLCI, qui fabrique des fauteuils de cinéma à Mussidan Sièges et possède aussi l’atelier Bash à Neuvic, unité de mousse injectée utilisée pour le cinéma et le ferroviaire… et le véhicule de loisir. Cette nouvelle société se développe sur un marché que connaît bien Laurent Pascal puisqu’il arrive de chez un poids-lourd du secteur, basé à Brantôme. Il a rejoint le groupe FLCI début 2020 pour devenir responsable du bureau d’étude innovation et avec son dirigeant, Francis Bénard, ils ont voulu tenter l’aventure sur ce marché florissant. Même si le tarif des carburants vient assombrir le tableau de bord, la tendance reste aux vacances en France dans un contexte tendu à l’international, doublé d’une crise sanitaire qui pousse à investir sur l’autonomie. D’autant que FLCI-VDL a choisi un créneau original avec l’aménagement de véhicule deux places. La commercialisation, réalisée en direct au début, se réoriente vers un concessionnaire local (l’un d’eux vient justement de s’installer à proximité…) pour permettre à Laurent Pascal de se consacrer pleinement à la conception de nouveaux véhicules.

« L’application va évoluer avec des fonctionnalités plus complètes. » Avec Cap Métiers, l’élargissement vers des formations permet de se proposer pour l’accueil de stagiaires. Et pour faciliter la mise en relation entre formateurs, entreprises et candidats, la page d’accueil actualisée permet de publier des annonces et informations.

Des entreprises du Club Péri-Ouest, FLCI-VDL et Nattura, ont déjà utilisé cette plateforme avec intérêt et le club va s’en saisir. Tout recruteur peut déposer ses offres et consulter une CVthèque organisée selon les compétences, il peut rechercher les formations dans le domaine souhaité et accéder au portail entreprise de la Nouvelle-Aquitaine. Les candidats peuvent consulter les offres adaptées, transmettre leur CV, trouver un espace régional d’information de proximité (Erip) et trouver le guide des aides de la Région.

Stéphanie Barbier, coordinatrice de l’Espace Régional d’Information de Proximité (ERIP), a détaillé les missions de ce lieu d’accueil pour un accès à l’information de premier niveau sur la formation, la recherche d’emploi, la validation des acquis de l’expérience (VAE), les métiers, la création ou la reprise d’entreprise. La structure présente à Ribérac, Bergerac et Sarlat propose sans distinction d’âge, de scolarité ou d’activité (salarié, demandeur d’emploi, employeur) des entretiens individuels, des ateliers thématiques, des événements locaux et des ressources documentaires.

Sylvia Teeder, référente régionale de l’Orientation pour la Dordogne (pôle Éducation et citoyenneté, direction de l’orientation, service actions territoriales), a rappelé que le dispositif Ambassadeurs Métiers, ouvert à l’ensemble des métiers et des secteurs, met en relation les professionnels avec les publics en quête d’orientation et/ou en reconversion, pour un partage d’expérience sur place ou en visio. Un ambassadeur est invité à témoigner de son expérience professionnelle et partager son vécu, à transmettre sa passion professionnelle. Ils sont 40 à offrir ainsi du temps en Dordogne.

LE CLUB PÉRI-OUEST SE STRUCTURE

Depuis 15 ans, ce club micro-local permet à des entreprises de l’ouest de l’agglomération périgourdine (un périmètre Marsac et Chancelade que le club devrait ouvrir à Coulounieix- Chamiers) de mieux se connaître. Il développe des liens avec le milieu associatif et économique, avec le soutien notamment du Grand Périgueux.

Pour la première fois, une animatrice salariée vient pérenniser ce travail, avec l’aide de la Région et dans un local mis à disposition par la mairie de Marsac-sur-l’Isle.

Pour Cécile Blay, sa présidente, le club a d’abord vocation à connaître son voisinage économique et offrir une visibilité, à partager des expériences, des compétences et des savoir-faire pour développer des partenariats, sans oublier le lien avec les pouvoirs publics.

Par sa vie professionnelle dans l’immobilier d’entreprise, elle a l’opportunité d’installer des activités dans les environs, qui sont autant d’adhérents du club, mais elle manquait de temps pour animer ce réseau. « On va enfin approfondir nos données. Par exemple, on ne sait pas combien nos 84 adhérents représentent d’emplois et nous aimerions aussi connaître leurs projets de développement… »

L’objectif est aussi de se présenter à de possibles futurs adhérents, d’organiser des visites d’entreprise et des informations collectives. Anaïs Binet trouve ici son premier emploi, après une licence en biologie et un master en géographie, dans le développement territorial. « Ce poste de terrain fait écho à ma formation, je travaille sur les dynamiques locales pour l’emploi. La question de la mobilité se pose de plus en plus, surtout pour les jeunes, et c’est important de connaître l’offre de proximité. »

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée

Vos formalités juridiques

Sujets de l'article