Couverture du journal du 06/04/2024 Le nouveau magazine

Archives départementales : un projet colossal au cœur de Tarbes

Les travaux du nouveau site des archives départementales ont commencé, ils lancent la naissance d’un des projets les plus importants portés par le Département. Entre maison de l’histoire et pôle culturel, l’ancienne École normale va se transformer durant 24 mois pour devenir un vrai lieu de vie.

archives départementales

Un vrai lieu de vie va voir le jour en 2024 au centre de Tarbes ©DR

Le projet est immense, les objectifs triples et les trésors infinis : en plein cœur de Tarbes, l’ancienne École normale d’institutrices accueillera les Archives départementales et loin de n’être qu’un nouvel écrin aux précieux documents, le site se veut pensé comme un lieu de vie et de culture. Pour abriter et mettre en valeur 900 ans d’histoire, dans ce bâtiment qui a la sienne, 27 kilomètres de rayonnages seront agencés à une même adresse qui viendra remplacer le site principal actuel et ses deux annexes. Une vocation initiale qui en fait « une véritable maison de l’histoire », comme le résume Michel Pélieu, président du Département.

LE CABINET IDOM

Registres de délibérations de 1750 à nos jours, cadastres anciens des communes, cahiers des doléances mais aussi toutes les sources généalogiques telles que celles de l’état civil ou les registres militaires, autant dire que les documents sont inestimables. Le plus ancien est un acte du 19 décembre 1260, écrit en gascon, il concerne le legs à l’abbaye de l’Escaladieu d’une unité d’exploitation située à Ordizan. Des témoignages forts et rares d’un passé que le public pourra consulter dans une salle dédiée, aménagée au dernier niveau du nouveau site dont l’architecture est une prouesse entre modernisme et maintien du caractère des pierres du XIXe siècle. Pour lui donner vie, il fallait une élégance d’équilibriste et le cabinet espagnol IDOM Consulting Engineering Architecture n’en manque pas. Jouant de la configuration atypique du bâtiment en U, il se révèle un maître d’œuvre parfait et les projections séduisent les Tarbais qui les admirent depuis le début des travaux. Ceux-ci devraient durer 24 mois, ils font déjà office du plus gros chantier que le Département a initié depuis les dix dernières années. Avec un coût de 22 millions d’euros, dont 4 millions d’euros de subventions, cette opération majeure s’inscrit dans la volonté de Michel Pelieu de « développer le territoire et d’améliorer le cadre de vie de ses habitants ».

archives

© D. R

PARVIS-JARDIN

Le vote du budget 2022 avait par ailleurs illustré cette politique d’investissement avec un montant historique de 75 millions d’euros. Dans quelques mois, un parvis-jardin s’ouvrira rue Eugène-Ténot, signant l’entrée aux salles de lecture, d’exposition dans l’aile-Est, de conférence dans celle à l’Ouest et à un auditorium. Une extension abritera les différents bureaux et services, avec la particularité d’avoir une façade rue Georges-Magnoac qui offrira une seconde entrée. Un jardin-patio reliera les deux ensembles, comme une passerelle entre le passé et le présent qui s’accorderont mieux que jamais.