Couverture du journal du 17/07/2024 Le nouveau magazine

Artzainak encore plus enraciné

Michel Etchebest cède 76 % du capital du groupe Artzainak qu’il dirige à une fondation reconnue d’utilité publique. Objectif : ancrer ce groupe industriel de 250 collaborateurs en Soule, sa province basque natale.

Beñat CAZANAVE, futur PDG et Michel ETCHEBEST, actuel PDG d'Artzainak © Artzainak

« Chez beaucoup de chefs d’entreprise, l’idée de la transmission arrive trop tard », observe Michel Etchebest. En mars 2025, le dirigeant du groupe Artzainak (qui signifie « les bergers » en langue basque) cédera sa place de président-directeur général à Beñat Cazanave. Pour que les entreprises de son groupe ne soient pas rachetées avec le risque d’être délocalisées, Michel Etchebest, détenteur de 76 % du capital (et 24 % par des salariés), fait don de la totalité de ses actions à une fondation reconnue d’utilité publique. Celle-ci deviendra très prochainement l’actionnaire majoritaire du groupe, ce qui rend la société inaliénable et non délocalisable. Les statuts de cette fondation ont été déposés ce printemps, il ne manque plus que l’aval du Conseil d’État pour officialiser cette fondation.

Philanthropie et développement économique

Michel Etchebest a été notamment inspiré par Pierre Fabre qui avait cédé la majorité des actions de son groupe pharmaceutique basé à Castres (81) à la fondation Pierre Fabre en 2008 puis en avait fait son légataire universel. « C’est un processus long et le groupe Artzainak est valorisé autour de 20 millions d’euros », précise le dirigeant. La philosophie de l’opération est de rendre la fondation garante de l’indépendance du groupe Artzainak en fixant localement son capital et son centre de décision. La fondation a également un but philanthropique en accompagnant et soutenant les projets de développement économique locaux et ruraux en phase avec ses valeurs. Ancien maire de Mauléon-Licharre, Michel Etchebest est indissociable de la Soule, cette province basque comptant 22 % d’emplois dans l’industrie pour un bassin de vie de 13 000 habitants.

Un groupe aux activités multiples

Aujourd’hui, le groupe Artzainak rassemble 250 collaborateurs et affiche un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros. Rassemblant sept filiales, il opère dans les secteurs de l’aéronautique, du bâtiment et des travaux publics, du matériel agricole, des énergies et du nautisme. « 20 % du groupe travaille en sous-traitance et le reste de l’activité concerne nos propres produits » revendique Michel Etchebest. L’histoire du groupe Artzainak a débuté en 1985 avec la création d’EBL – comme Etchebest, Barreix et Laclau les noms des trois fondateurs – une entreprise de plasturgie. Suivront la création ou le rachat d’autres entreprises. En 1998, le groupe Artzainak a été créé pour fédérer les activités des sept filiales dont cinq sont implantées en Soule. Les différents sites du groupe Artzainak totalisent 30 000 m2 de sites industriels.

La commune de Mauléon-Licharre © Pierre-Alex

Des investissements importants en R & D

Depuis deux ans le groupe Artzainak prépare la succession de Michel Etchebest avec les cadres dirigeants mais également la future gouvernance du groupe. Dans quelques mois, Beñat Cazanave sera nommé PDG. Actuel directeur général en charge du développement industriel, il est entré dans le groupe en 1997 en tant que responsable de production de la société Emeca Armature. Beñat Cazanave dirigera notamment la holding d’une dizaine de personnes qui gère le groupe. Les travaux d’un nouveau siège social, toujours basé à Mauléon, seront lancés cet été et consisteront en la rénovation d’un bâtiment industriel de 500 m2. Malgré ce changement de gouvernance, le groupe Artzainak gardera la même stratégie avec notamment un investissement annuel de 3 à 4 millions d’euros en recherche & développement, moyen de préserver la singularité de son offre et son indépendance selon Michel Etchebest.

Les entreprises du groupe Artzainak

Armax, créée en 1992 sous le nom d’Emeca Armature, produit des armatures métalliques. Installée dans 4 000 m² de bâtiments à Gotein-Libarrenx, la société affiche un CA de 7 millions d’euros avec une quarantaine de collaborateurs.

Asma est un bureau d’études pluridisciplinaire implanté à Mauléon-Licharre réunissant 20 collaborateurs pour 1,7 million d’euros de CA.

Drillstar est basée à Lons et affiche un CA de 8 millions d’euros dans le secteur de la géothermie avec une cinquantaine de salariés.

EBL Polyester est installée à Mauléon-Licharre. Ses 15 salariés fabriquent des pièces à partir de matières plastiques ou composites pour un CA de 1,8 million.

Emeca est un sous-traitant aéronautique installé à Tardets et qui emploie 40 personnes pour 6 millions d’euros de CA.

Lagarde (filiale d’Emeca) est un fournisseur de matériel agricole implanté à Tardets où il emploie 30 personnes pour 7 millions d’euros de CA.

Lecomble & Schmitt produit des appareils hydrauliques pour la navigation. Basée à Urt, la société réalise un CA de 8,4 millions d’euros avec 40 employés.