Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

Bagnères-de-Bigorre – Les Grands Thermes démarrent bien 2024

La Semetherm Développement, qui gère les Grands Thermes, Aquensis, la résidence des Thermes et les futurs Thermes de Reine, entame 2024 avec des réservations en hausse. La structure espère passer le cap de 10 000 patients en 2030.

© Lilian Cazabet - La Vie Economique

Les Grands Thermes de Bagnères-de-Bigorre remontent peu à peu la pente. La Semetherm, à la tête, entre autres, des Grands Thermes, a enregistré en 2023 un chiffre d’affaires de 5,9 millions d’euros pour une fréquentation de 7 647 curistes contre 6 864 en 2022 et -10,7 % par rapport à 2019. Ces résultats font des Grands Thermes le 5e établissement thermal en Occitanie et le 17e en France. Il fait partie du top 10 de ceux qui ont le mieux rebondi. 2024 a déjà bien démarré. « Nous sommes bien partis avec en mars et avril plus de patients qu’en 2019 et 6 000 réservations enregistrées ce qui nous met à -7,5 % par rapport à 2019 à date. L’objectif que nous nous sommes fixé est de 8 100 patients soit -5 % par rapport à 2019. Nous attendons un creux de fréquentation en mai avec les ponts », a expliqué Marie-Hélène Blanque, la directrice de la Semetherm Développement.

© Lilian Cazabet - La Vie Economique

© Lilian Cazabet – La Vie Economique

Le thermoludisme déjà mieux qu’en 2019

Le centre de thermoludisme Aquensis est à 150 000 clients en 2023 pour 2,350 millions de chiffre d’affaires, ce qui en fait le 2e centre de thermoludisme d’Occitanie. « Cette activité a redémarré plein pot, nous enregistrions 129 800 entrées en 2019. Depuis le début de l’année notre fréquentation mensuelle est de 17 000 à 19 000 entrées », commente Marie-Hélène Blanque. La directrice de la Semetherm Développement souligne les économies réalisées : « 1,152 million d’euros a été investi dans des économies, notamment d’énergies. Nous émettons 423 tonnes de moins de CO2 par an et économisons 498 000 euros chaque année ». Au total, la société d’économie mixte a investi 8 millions d’euros depuis 2014. En fin d’année, un nouveau centre baptisé les Thermes de la Reine va ouvrir ses portes. « Nous attendons 800 curistes premium aux Thermes de la Reine pour laquelle nous développons des packages avec du golf, du vélo ou du ski », complète Marie-Hélène Blanque. Les Grands Thermes visent eux de passer la barre des 10 000 curistes en 2030.