Couverture du journal du 25/01/2023 Le magazine de la semaine

Hautes-Pyrénées – Break-Out Company : la com’ déchaînée !

L’agence de communication et d’événementiel tarbaise a fêté ses 7 ans en organisant les premiers « Break-Out Business Awards », une cérémonie qui a récompensé cinq entreprises innovantes du département.

Break-Out Company,

Kevin Giordan, fondateur de la Break-Out Company, a crée l'événement avec les BOBA ©DR

Pour fêter son anniversaire, elle aurait simplement pu souffler sur des bougies… C’eut été mal connaître la Break-Out Company qui s’est offert le Théâtre des Nouveautés et a préféré l’enflammer. Il y a sept ans, cette agence de communication et d’événementiel voyait le jour en novembre et pour célébrer sa création, c’est pourtant les autres qu’elle a choisi de mettre à l’honneur en organisant la première cérémonie des « Break-Out Business Awards », les désormais célèbres BOBA. Une soirée à son image, ultra-dynamique et généreuse, qui a récompensé cinq entreprises innovantes du département : « c’était l’occasion de rendre la pareille. Beaucoup de gens nous ont aidés et accompagnés dans notre développement, en organisant cette soirée c’était la possibilité pour nous de rendre tout ce qu’on nous avait donné et de le trans- mettre à d’autres porteurs de projets qui pourraient en avoir besoin », explique Kevin Giordan, son fondateur.

BIENVEILLANCE ET DISPONIBILITÉ

Un symbole qui en dit long sur la philosophie de l’agence, devenue depuis 2015 l’alliée incontournable de nombreuses marques et sociétés, du département d’abord puis de la France entière. S’il est désormais à la tête d’une équipe de dix collaborateurs, Kevin Giordan demeure très attaché à cet esprit de partage : « on accompagne nos clients avec beaucoup de bienveillance, c’est un mot très à la mode en ce moment, mais c’est vraiment ce qui nous caractérise et fait que ça fonctionne. On les accompagne dans la création de leurs supports de communication et leur déploiement mais aussi dans celle de leur image. Pour certaines entreprises, on est presque le responsable com’ à temps partiel ».

500 PROJETS EN 2022

Si la Break-Out Company gérait 350 clients l’an dernier, elle termine 2022 en ayant traité plus de 500 projets différents. De la petite structure qui démarre aux grosses marques, l’équipe de Tarbes a ainsi œuvré avec Decathlon, Quicksilver, les restaurants l’Etal 36 ou l’Étape du Berger, TLP Mobilités, le réseau urbain des bus déployé par l’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées, le Spa des Sens, les caves Baxellerie ou encore le Salon Breakfit dédié au fitness, des notaires… Un succès indéniable qui réjouit Kévin : « ça augmente sans arrêt. On travaille avec des entreprises très différentes, on reste une agence de communication généraliste. Avec l’arrivée de notre graphiste Camille Plantade, on est vraiment devenus une agence de com’, d’ailleurs nous sommes désormais associés depuis janvier. On a construit tout ça ensemble ».

UN PARCOURS ATYPIQUE

Rien ne prédestinait pourtant celui qui était ingénieur agro-alimentaire à créer des identités de marque ou élaborer des stratégies d’opérations commerciales : « On m’a proposé un poste dans une énorme société agroalimentaire, j’ai refusé cette opportunité pour changer complètement de vie ». Pendant un temps, Kevin Giordan devient employé saisonnier à la montagne : « Je vendais des skis et des surfs, c’était la vie cool mais ça ne me suffisait pas. Du coup j’ai repris des études, j’ai passé une licence de commerce à Grenoble pour me spécialiser dans les sports de montagne. Pendant cette année de reconversion, j’étais en alternance à La Mongie, au Grand Tourmalet, en tant que responsable événementiel et communication pour la station. En même temps mon meilleur ami voulait se lancer dans la musique, je lui ai proposé de l’accompagner en lui trouvant des dates par exemple. J’ai commencé en novembre 2014 et en avril 2015 je travaillais avec plus de 80 prestataires ». Le petit coup de main amical se transforme en business et lorsqu’il est diplômé en septembre 2015, l’évidence s’impose : Kevin a la com’ dans le sang et avec un fichier clients déjà constitué, l’agence est née.

215 PERSONNES AUX BOBA

Avec un nom qui résume parfaitement son fondateur quand il l’explique : « Break out, c’est s’évader avec fracas, je suis parti du principe que les événements qu’on organisait et la communication qu’on pouvait faire sortaient du cadre classique. C’était vraiment différent de tout ce qu’on avait vécu ». Un pôle web, un pôle graphisme, un pour la stratégie de communication et des réseaux sociaux, la Break-Out Company étoffe ses compétences au fil du temps : « Autour de ces pôles on a également une responsable événementielle et une audiovisuel pour tout ce qui est photos et vidéos ». L’agence est devenue une référence, les BOBA l’ont par ailleurs prouvé avec emphase : 215 personnes sont venues assister à cette cérémonie, suivie d’un speed-dating où une quarantaine d’entreprises ont pu se rencontrer et échanger. Elle a prouvé qu’elle savait s’appliquer à elle-même ce qu’elle délivre aux autres toute l’année : la plus belle des vitrines et des cartes de visite.

LES BREAK-OUT BUSINESS AWARDS

Les BOBA avaient pour objectif de récompenser les entreprises innovantes du territoire à travers 4 grandes catégories définies : alimentaire, RSE, Good for planet et Good new biz pour les entreprises en création. Le cinquième trophée était décerné par le public qui a voté en live pendant l’événement pour l’entreprise qu’il avait préférée parmi toutes celles présentées. Seize nominés mais cinq lauréats : Pybex Cycles, Hand Route, Co&Zion, Novadditive et Le Cagibi des non-dits, chouchou du public pour ses Good Vibes.