Couverture du journal du 25/01/2023 Le magazine de la semaine

Lot-et-Garonne – Hopen, le houblon : prochain eldorado ?

Portée par la jeune PME Hopen - terre de houblon, la culture du houblon se développe dans le Sud-Ouest et particulièrement en Lot-et-Garonne. Face à la croissance du marché de la bière (une micro-brasserie voit le jour quotidiennement en France), la culture du houblon représente une alternative à fort potentiel pour l’agriculture locale.

Houblon

© D. R.

Mêler innovation, lutte contre le réchauffement, création d’une nouvelle filière et développement économique, tels sont les objectifs poursuivis par la PME Hopen née en 2018 en Lot-et-Garonne.

Véritable passerelle entre brasseurs et agriculteurs reconvertis dans la culture du houblon, Hopen souhaite, à terme, relocaliser des productions de houblon dans un rayon de moins de 100 kilomètres autour des 2 500 brasseries présentes en France actuellement.

« Nous sensibilisons et recrutons des agriculteurs sur cette possibilité de reconversion qui se fait bien souvent en diversification agricole. Nous nous adressons donc à des producteurs déjà installés et, très rarement, à des débutants qui doivent alors posséder un minimum de matériel, notamment pour l’irrigation, et de technique afin d’estimer s’il est possible de lancer une commercialisation, » explique Fanny Madrid, co-fondatrice de Hopen avec Lucie Le Bouteiller. La culture du houblon n’est pas plus difficile que celle de l’arboriculture mais demande de la technique et il existe près de 300 variétés à travers le monde. La société Hopen cultive en Lot-et-Garonne du houblon originaire de l’Oregon (États-Unis) qui se trouve sur la même latitude.

UN MARCHÉ EN PLEINE CROISSANCE

Dans un marché en plein développement (une micro-brasserie ouvre chaque jour en France), Hopen s’appuie désormais sur un collectif de 12 producteurs de houblon, dont 6 en Lot-et-Garonne, répartis entre la Beauce et le Béarn pour une surface de 30 hectares. Les accompagnant dans le suivi des cultures, la transformation et la commercialisation, l’entreprise peut ainsi répondre à la demande de près de 400 brasseurs en France : « Nous travaillons avec 200 brasseurs réguliers. Côté producteur, nous recevons environ 250 demandes par an venant de toute la France et nous en sélectionnons 4 maximum. L’objectif est d’en avoir ensuite 2 par région afin de tenir notre objectif d’une production de qualité à moins des 100 kilomètres des brasseries », ajoute Fanny Madrid.

LOT-ET-GARONNE, TERRE PROMISE

Récemment installé dans les locaux d’Agrotec à Agen (Agropole), Hopen a d’abord vu le jour à Nérac au sein de la pépinière Agrinove. Jeune entreprise comptant aujourd’hui 8 salariés pour un chiffre d’affaires de 400 000 € (avec une prévision de 600 000 € en 2022), la société repose sur la complicité et l’expertise de ses deux fondatrices passées par la formation Agro Paris Tech.

Houblon

© D. R.

SAVOIR-FAIRE DE SÉCHAGE

C’est en effet lors de leurs études que les deux entrepreneuses ont eu l’idée de se lancer dans le marché du houblon : « À la fin de notre Master en 2017, nous devions réaliser un diagnostic agraire (une étude de cas avec entretiens qualitatifs d’agriculteurs). Nous avons alors fait notre diagnostic sur cette filière en échangeant avec 120 agriculteurs. Il nous est vite apparu que la culture du houblon avait de fortes similitudes avec celle du tabac : forte valeur ajoutée, beaucoup de main d’œuvre, un savoir-faire de séchage et de qualité et enfin une culture récoltée une fois par an qui apporte de la trésorerie pour faire ensuite de l’investissement ». Originaires du Sud-Ouest (Léognan pour Fanny et Toulouse pour Lucie), les deux étudiantes au goût prononcé pour l’entrepreneuriat se tourne alors vers le Lot-et-Garonne pour la diversité de son terroir (72 filières) et son expérience de la technique du séchage notamment pour la culture du tabac.

L’entreprise peut ainsi répondre à la demande de près  de 400 brasseurs en France

UN RÉSEAU SOLIDAIRE

Séduites par le Lot-et-Garonne, les co-fondatrices d’Hopen y trouvent aussi un fort soutien leur permettant de développer leur activité : « En 2018, le lycée agricole de Sainte-Livrade, la chambre d’agriculture (pour la partie technique), les Cuma (Coopérative d’utilisation de matériel agricole, pour une aide matérielle) et Bordeaux sciences agro (suivi scientifique agronomique) nous ont accompagnées pour répondre à un appel d’offres européen (PEI – projet européen innovation) sur le lancement d’une parcelle test de culture de houblon que nous avons gagné ! » se rappellent Lucie et Fanny. Sans fonds propres pour démarrer, Hopen débute son activité en 2020 avec ses premiers agriculteurs et va vite se développer grâce au concours de la pépinière Agrinove. Sensible à leur projet d’une nouvelle filière innovante, la technopole néracaise leur offre une bourse, des locaux et partage ses contacts dans le département.

Houblon

© D. R.

SIÈGE À L’AGROTEC AGEN ET BUREAUX COMMERCIAUX À BORDEAUX

Arrivé cet automne à l’Agrotec d’Agen, pour une meilleure accessibilité, et disposant de bureaux commerciaux à Bordeaux, Hopen poursuit son développement en misant sur la partie R&D : « Nous avons une part importante dédiée au séchage et à la transformation, mais nous travaillons aussi sur l’adaptabilité des variétés de houblon sur le territoire et face au réchauffement climatique. Nous essayons aussi d’améliorer la caractérisation des arômes de houblon, avec l’aide d’Agrotec et d’un panel de consommateurs) afin de répondre plus finement aux attentes gustatives des brasseurs ». Bien implanté dans les terres fertiles du Lot-et-Garonne, Hopen prévoit de tripler son volume de production dans les 5 ans et affiche son ambition de devenir la référence du houblon en France en proposant de nouvelles variétés, toujours aussi qualitatives.

 

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Je publie mon annonce légale

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée

Vos formalités juridiques