Couverture du journal du 21/10/2020 Consulter le journal

ELLES entreprennent !

Le réseau "Les Premières" a mis en place, avec le soutien du Département, une proposition d'accompagnement destinée aux entrepreneures fragilisées par la crise sanitaire.

© D. R.

Le réseau « Les Premières » a mis en place, avec le soutien du Département, une proposition d’accompagnement destinée aux entrepreneures fragilisées par la crise sanitaire.

ELLES

De jeunes entreprises de 3 à 18 mois d’existence, portées par des femmes ou des équipes mixtes, se sont portées candidates et huit ont été sélectionnées pour participer au programme « Entreprendre et innover en Périgord », fondé sur des ateliers thématiques animés par des professionnels (challenger son business model, construire sa stratégie commerciale, travailler son pitch…).

Le premier atelier, « Quelle entrepreneure suis-je ? », animé par Céline Wienhold, s’est déroulé fin septembre à la pépinière Cap@cités, l’une des structures partenaires qui collaborent aux côtés des chambres consulaires, Initiative Périgord, le Crédit Agricole Charente-Périgord, SPIE, l’incubateur H24, Orange, Pôle Emploi, Initiative Périgord, La Wab. Constituer un groupe, former un réseau… Cet atelier avait pour but de faciliter l’échange d’expériences et de casser la solitude de début de parcours. Des référents permettront aux lauréates d’avancer dans leurs spécificités. Les projets qui n’ont pas pu être retenus bénéficient aussi d’un suivi ou sont réorientés pour que chacune trouve une aide dans le développement de son entreprise.

DES PROJETS TOUS AZIMUTS

Les lauréates développent des projets dans des univers très variés. « We Are the Drops », porté par Christelle Brement-Fiant, est une application capable de mesurer l’impact écologique de l’utilisateur. « Aspirework » est une prestation de services en ressources humaines, proposée par Magali Delzangle.

Les projets qui n’ont pas pu être retenus bénéficient aussi d’un suivi

« Parenthèse pour soi », de Pauline Galindo, développe des week-ends bien-être. ThéOfil, le bar à couture d’Élodie Ladougne allie ateliers couture, location d’espaces de travail et espace boutique. CelLau, espace de conception qui fédère des artisans « makers » pour réaliser des prototypes, est piloté par Céline Laurin. Psychofripes.fr, d’Inès Lienard, propose une mode en e-shop version écologique et économie circulaire. Virginie Roussel développe la prestation photo à domicile. Relax, Projet porté par Kristelle Stel et des associés, est un dispositif relax multimédia (2D) qui permet aux patients d’oublier l ’environnement stressant où il se trouve (bloc opératoire, dentiste, couloir d’hôpital, salle d’attente, voyages).