Couverture du journal du 06/04/2024 Le nouveau magazine

French Tech Pyrénées Adour – Sur tous les fronts

L’assemblée générale de la FTPA a mis en avant les objectifs 2024 dont la mise en place de sept groupes de projets qui vont fédérer les membres actifs et les partenaires pour booster le territoire.

© HH - La Vie Economique

Sur les 6 000 start-ups et entreprises innovantes du réseau national, 41 sont accompagnées par la French Tech Pyrénées-Adour, dont cinq fraîchement intégrées depuis le début de l’année. Autant dire que le dynamisme a marqué le bilan 2023 présenté le 21 mars dernier lors de l’assemblée générale à Tarbes. Avec des événements phares comme « Adopte un financeur », journée de speed-dating entre porteurs de projets et financeurs, ou encore Innov’Adour#2, les mois écoulés furent riches en rencontres, salons et meet-up. Après les avoir détaillés, Lydie Cazeaux, présidente de l’association, a présenté les chiffres clés de la FTPA et de ses adhérents qui représentent un CA de plus de 29 millions d’euros et des fonds propres de 7,4 millions d’euros : « Des chiffres solides qui montrent que nos entreprises ont des richesses et surtout des moyens de levier pour se développer. Cela représente 357 emplois et nous avons la perspective d’en créer 182 d’ici à trois ans ». Un objectif qui est loin d’être le seul en 2024 où les membres actifs et les partenaires seront portés par les trois fils rouges du réseau qui veut fédérer, accélérer et rayonner.

Des thématiques fortes

Pour cela, sept groupes de projets thématiques ont été définis. L’attractivité et le recrutement tout d’abord avec les réseaux Entreprendre Adour et Emploi Handicap dont une des missions sera d’identifier « ce qui fait rester ou non les étudiants sur le territoire et rechercher des solutions », a souligné Jean-François Cazajous, coordinateur de la FTPA. Le volet business concernera la refonte du site Internet avec une présentation par filière mais aussi de nombreuses rencontres avec les acteurs économiques publics et privés, piloté par la présidente elle-même. Le programme « Terre d’innovation » avec la Communauté des Communes de Haute Bigorre sera mis en œuvre et une réflexion va être engagée sur la création d’un Pôle Territorial de Coopération Économique avec la ville de Lourdes. Le groupe énergies renouvelables ne pouvait être que sous la responsabilité des fondateurs d’Enerloop et de Sélection ENR, des pointures qui, en collaboration avec le SDE 65, vont œuvrer pour leur développement. Cartographie des solutions locales existantes et livraison clé en main seront les objectifs du projet concernant la mobilité tandis que le recyclage et le réemploi des déchets laissera la place à une expérimentation territoriale dans leur gestion.

Cap vers un tourisme durable

Sous la responsabilité de l’office de tourisme de Lourdes, le volet tourisme durable et sport nature est certainement le plus ambitieux avec l’accompagnement du pool d’hébergeurs-restaurateurs dans l’amélioration de la durabilité de leur offre et l’adhésion au label Ha-Py Saveurs. La structuration de l’offre de mobilité collective de la cité mariale et de Hautacam, portée par la STEM, sera un projet à part entière dans lequel les membres innovateurs de la French Tech Pyrénées Adour seront les contributeurs. Autant d’actions, d’initiatives et d’expérimentations qui seront partagées lors d’Innov’Adour#3, organisé cette année à Lannemezan, les 4 et 5 décembre. L’objectif des futurs mois est clair : « faire de l’innovation et de l’intelligence collective des outils de développement et d’attractivité des Hautes-Pyrénées ».

 » Nos entreprises ont des richesses et surtout des moyens de levier pour se développer « 

Le bureau de la FTPA

Suite à l’assemblée générale, le bureau de la French Tech Pyrénées Adour 2024 sera composé de Lydie Cazeaux, d’AME Management, à la présidence, de Denis Demaegdt, de Lou Tiny House, en tant que trésorier, de Stéphane Cuiec de Keematic en tant que trésorier adjoint, de Thibaud Fougereuse de Pybex Cycles comme secrétaire et de Nicolas Azan, d’Eureteq, comme secrétaire adjoint.

Lourdes mise sur l’innovation

Lors de la présentation des pistes de travail à venir, Lourdes est revenue de nombreuses fois. Si la ville avait accueilli Innov’Adour#2 l’an dernier, il est indéniable que le rendez-vous a impulsé une dynamique. Laurent Jubier, directeur de cabinet de Thierry Lavit, maire de Lourdes, l’a par ailleurs souligné : « La FTPA a déclenché quelque chose qu’il faudra vite alimenter. Tous ces groupes d’intelligence collective vont faire naître des projets qui serviront le territoire autant que les entreprises ». Attirer ces dernières est bien un des objectifs qu’il a avancés et dans cette volonté, il a rappelé l’importance de l’intégration de la cité mariale au SIIVIM, initié par Nevers, le réseau international qui permet aux villes médianes de s’engager pour l’innovation et le développement économique : « Cette année le concours sera organisé au Québec et nous appellerons la French Tech pour mobiliser les candidatures des entreprises. On doit assumer ce rôle de médiation ». Qualifié d’« outil intéressant pour sortir des périmètres classiques », le Pôle Territorial de Coopération Économique ne sera pas la seule nouveauté puisque dans le cadre du Plan d’Avenir Lourdes, Laurent Jubier a annoncé l’ouverture d’un tiers-lieu à vocation économique au centre-ville. Un dossier pour lequel la French Tech Pyrénées Adour sera également concertée.