Couverture du journal du 20/10/2021 Consulter le journal

Grand Périgueux : objectif Aliénor

Le Grand Périgueux s’engage dans la construction d’un pôle de services mutualisés. La Banque des Territoires l’accompagne avec un prêt de 7,5 millions d’euros dans le cadre du programme Action cœur de ville.

Grand Périgueux : Objectif Aliénor

Futur Alienor © D. R.

Le futur bâtiment hébergera le pôle de services mutualisés de l’agglomération périgourdine, baptisé Aliénor, dans le futur quartier d’affaires de la gare de Périgueux. D’un montant total de plus de 17 millions d’euros, le projet d’implantation est financé par 2,15 millions d’euros de subventions sollicitées auprès de l’État, la Région et du Département. Le prêt attribué s’inscrit dans le cadren du plan de relance du groupe Caisse des Dépôts pour soutenir la transition écologique et énergétique des territoires, et de son action pour redynamiser les cœurs de villes. Il participera au financement de la construction du pôle mutualisé que la Communauté d’agglomération va déplacer près de la gare de Périgueux en regroupant ses services et ses entités détachées (CIAS, office de tourisme intercommunal, mission locale, Péribus) avec des organismes tiers, comme l’antenne territoriale du Conseil régional.

Le pourtour de la gare se transforme en pôle d’échanges multimodal

Le Grand Périgueux poursuit sa démarche de développement durable à coûts maîtrisés à travers un Marché Public Global de Performance qui associe concepteur et constructeur dans l’ensemble du projet, jusqu’à la maintenance.

Il a demandé la certification dans le cadre de la labellisation Énergie–Carbone qui tend à généraliser les bâtiments à énergie positive et à déployer des bâtiments à faible empreinte environnementale (objectif attendu E3C1). Lors de la signature de l’engagement entre la Banque des Territoires et le Grand Périgueux, Éric Lombard, directeur général de la Caisse des Dépôts, a souligné la transition écologique et énergétique ainsi que la redynamisation des centres-villes au rang des priorités d’un groupe attaché au développement économique local.

© D. R.

« AFFAIRES » DE MOBILITÉS

En quittant son siège actuel, le Grand Périgueux permettra le rachat du site par l’État pour installer le commissariat et former un pôle de proximité avec la Gendarmerie nationale et la caserne des sapeurs- pompiers, d’ici 2022. L’environnement choisi pour fixer l’épicentre de l’agglomération est attractif puisqu’en plus de devenir un quartier d’affaires voué à des activités d’assurances, bancaires, de services, de conseil, agences immobilières, centre de formation…, le pourtour de la gare se transforme en pôle d’échanges multimodal avec une interface centrale vers laquelle convergent tous les modes de transports (trains, bus, cars, taxis, vélos, piétons).

Le Grand Périgueux poursuit sa démarche de développement durable à coûts maîtrisés

La première phase du projet, à l’arrière de la gare, est terminée : aménagement d’une circulation en site propre pour les bus et d’arrêts, espaces cyclables et local vélos, dépose-minute… La deuxième va démarrer : aménagement du parvis de la gare, nouvelle passerelle pour le relier au pôle d’échange multimodal et accéder à tous les quais.

EXTENSION DE LA MAISON DE SANTÉ DE CREYSSE

Le projet d’extension de la Maison de Santé Pluridisciplinaire (MSP) de Creysse – Bergerac Est, porté par l’agglomération bergeracoise, s’inscrit dans la stratégie du contrat de dynamisation et de cohésion du Grand Bergeracois. Inaugurée le 30 août 2019, la MSP accueille à ce jour 9 professionnels de santé dont 3 médecins généralistes, 1 sage-femme, 2 dentistes, 1 sophrologue, et 2 infirmières, dont une est accueillie dans une salle de réunion, en attendant de pouvoir intégrer un bureau dans l’extension. La MSP, au cœur d’un nouveau quartier, intègre également une partie destinée au centre médico-social Conseil départemental de la Dordogne. Le projet d’extension permettra l’accueil de nouveaux professionnels de santé, notamment un médecin, un neurologue et une infirmière. Le Conseil régional soutient ce projet à hauteur de 55 670 euros.