Couverture du journal du 20/10/2021 Consulter le journal

L’amour de la vigne récompensé

Muriel Landat-Pradeaux, du domaine du Siorac, en Bergeracois, est l’une des trois lauréates nationales de Graines d’Agriculteurs, parmi 50 candidats. Les animations proposées dans le vignoble dopent de 30 % la fréquentation estivale.

vigne Siorac

Organisé depuis 2017 par le fonds de dotation Jeunes Agriculteurs, avec le ministère de l’Agriculture, ce concours permet au grand public de désigner les lauréats. Ce prix récompense des installations récentes et encourage le sens de l’entrepreneuriat, la vision à long terme, la démarche durable, l’inventivité produit et méthode, le « business model »… L’édition 2020 portait sur la communication et la pédagogie. La viticultrice périgourdine reçoit 3 000 euros pour l’encourager à poursuivre son développement en ce sens.

Muriel Landat-Pradeaux © D. R.

Muriel Landat-Pradeaux s’est installée sur un domaine familial cultivé depuis six générations, à Saint-Aubin-de-Cadelech : 30 ha de vigne en appellation d’origine contrôlée bergerac. Ingénieure environnement, elle a travaillé dix ans en milieu industriel et créé sa société de formation-conseil. Le retour aux sources s’est fait à partir de 2010, pour prendre la suite de son père, Jean-Paul. Après deux années d’études à l’Enita de Bordeaux et quatre d’apprentissage sur la propriété, elle s’installe le 1er janvier 2016 avec le souci de conserver les valeurs traditionnelles et de faire valoir les pratiques agroenvironnementales en apportant une touche de modernité.

Premier pas, prélude à tout ce qui suivra : elle met en place un site Internet vitrine et marchand, avec des actualités hebdomadaires. « J’ai ensuite voulu faire découvrir le métier de vigneron autrement, trouver d’autres outils pour montrer toutes les étapes de fabrication, expliquer les techniques de récolte du raisin et la vinification. »

« J’ai voulu faire découvrir le métier de vigneron autrement »

ANIMATIONS ATTRACTIVES ET RESPECT DE L’ENVIRONNEMENT

Avec son équipe (un associé et six salariés), elle met  en place en 2018 deux activités ludiques et pédagogiques à destination des familles. Une chasse au trésor connectée sur le thème de la vigne et du vin permet de randonner sur une boucle de 2,5 km avec des nigmes amusantes : ce geocatching se joue à partir d’un smartphone et de l’application Terra Aventura. Une façon d’ouvrir l’œnotourisme aux enfants et ados avec une autre approche de la culture viticole. Le domaine propose aussi une balade dans le vignoble en trottinette électrique tout terrain et silencieuse, une fois par semaine, l’été. Grâce à ces activités grand public, le domaine a augmenté sa fréquentation de 30 % dès l’été 2019. « Ces actions nous ont permis de mieux vendre nos produits et d’accueillir un public plus jeune, notamment des couples avec enfants. Si nous n’étions pas en pleine crise du Coronavirus, et donc en pleine crise économique, mes perspectives à moyen terme seraient de multiplier la capacité d’accueil de visiteurs autour de pique-niques vignerons. » L’équipe souhaite en effet réhabiliter un ancien poulailler pour le transformer en lieu champêtre de dégustation de vin et douceurs périgourdines fermières.

CUVÉE ZALAMBIC

Le Domaine du Siorac s’est associé à Tèrra Aventura, jeu de chasse aux trésors à vocation patrimoniale, pour créer une cuvée spéciale Zalambic en édition limitée, du nom du petit personnage à tête de barrique avec lequel les Terr’aventuriers partent résoudre des énigmes et « petits problèmes de vinification » depuis 2018.

Plus de 6 600 joueurs ont arpenté les rangs de vigne depuis l’ouverture du parcours et l’idée de créer une cuvée spéciale a fait son chemin : ce vin rouge 63 % merlot, 21 % cabernet et 16 % malbec, vendange 2017, bénéficie d’une étiquette spéciale pour l’habiller comme objet de collection. En plus de soutenir un vigneron engagé, une partie de la recette est reversée à Tèrra Aventura pour le développement du jeu.

www.domainedusiorac.fr