Couverture du journal du 05/10/2022 Consulter le journal

Hautes-Pyrénées – HMT : le pari réussi de l’exosquelette

Basée à Tarbes, la start-up HMT vient de dévoiler son nouvel exosquelette, conçu pour soulager les maux de dos au travail. Avec ce nouveau dispositif, la jeune société assoit un peu plus encore son savoir-faire et se concentre dès lors sur son développement, en France mais également hors de ses frontières.

Les poteries d'Albi collaborent également avec l'entreprise tarbaise.HMT

Les poteries d'Albi collaborent également avec l'entreprise tarbaise © HMT

Seulement cinq ans après sa création par six ingénieurs fraîchement diplômés de l’ENIT, l’entreprise tarbaise Human Mechanical Technologies (HMT) est devenue une référence dans le secteur très concurrentiel des exosquelettes, ces solutions d’assistance physique destinées à soulager les mouvements contraignants de certains salariés et réduire les troubles musculo-squelettiques. Productive, inventive et particulièrement innovante, cette start-up conçoit actuellement dans ses locaux son tout dernier dispositif 100 % mécanique, développé depuis un an et demi et commercialisé d’ici la fin du mois. Nommé « Wave », il a pour objectif de soulager le dos en transférant le poids du torse sur les quadriceps, quand les deux autres exosquelettes développés précédemment par HMT s’attardent pour l’un à soulager les cervicales, pour l’autre les épaules.

DE GRANDS GROUPES CONQUIS

Codéveloppé avec La Poste, Wave a su séduire d’autres entreprises, à l’image de Legrand, de Gasco ou encore du voisin béarnais La Fromagerie des Chaumes qui ont déjà passé commande. Une attractivité qui n’étonne pas Kévin Régi, président et fondateur de HMT : « Il existe de nombreux exosquelettes conçus pour le bas du dos. Mais nous avons une plus-value : avec Wave, il reste possible de se déplacer grâce à un système de mécanique ondulatoire qui permet de dissocier la marche de la flexion du dos. Ce qui n’est pas possible avec les dispositifs concurrents. Chez nous, l’usage de l’exosquelette doit être le moins contraignant possible ».

Sur site, 8 personnes travaillent quotidiennement à la conception et la fabrication des produits. Ils seront 12 d’ici septembre

Par ailleurs, en parallèle des innovations développées en interne, HMT a créé son propre cabinet d’ergonomie, pour un accompagnement au plus près des entreprises. Kévin Régi en a conscience : l’approche globale et novatrice de son entreprise en matière d’exosquelette, tout comme les qualités techniques de ses dispositifs, sont des atouts aujourd’hui reconnus. En 2020, avec son produit phare Plum’ pensé pour les travaux en hauteur, HMT avait en effet déjà convaincu : Herta, Airbus, la RATP, la SNCF ou encore Enedis ont équipé plusieurs de leurs salariés.

Kévin Régi, fondateur et président de HMT

Kévin Régi, fondateur et président de HMT © E. L.-T.

DES AMBITIONS À L’INTERNATIONAL

Confortés par cette réussite, Kévin Régi et ses associés veulent désormais s’attacher au développement de leurs trois technologies. La start-up tarbaise (reconnue dernièrement start-up industrielle) n’a en effet pas pour habitude de rester sur ses acquis. Une attitude payante depuis ses débuts en couveuse à la pépinière d’entreprises tarbaise Bic Crescendo et le lancement de son premier exosquelette en 2019. Puis il y a deux ans, quand HMT rassemble un million d’euros auprès de la BDEA, Initiative Pyrénées, la BPI ou encore la Région Occitanie, permettant son déménagement dans des locaux de 2 500 m2 et l’achat de machines d’usinage, de thermoformage ou encore d’impression 3D. Des investissements payants, puisqu’aujourd’hui les exosquelettes de HMT sont presque intégralement fabriqués sur place, comme le précise Kévin Régi : « Seule la gravure laser sur les tubes en métal est effectuée au Pays basque, la découpe au jet d’eau dans le Gers, et la production textile dans les Landes par une entreprise adaptée ».

Sur site, 8 personnes travaillent quotidiennement à la conception et la fabrication des dispositifs de HMT. Ils seront 12 d’ici septembre, pour pouvoir répondre à une augmentation de la production liée à une ouverture sur l’Europe et l’international. Avec un marché mondial des exosquelettes estimé à 3,3 milliards de dollars à l’horizon 2025, le challenge semble de taille. Mais Kévin Régi se veut confiant, galvanisé notamment par une croissance exponentielle depuis la création de HMT et une rentabilité atteinte au terme de son cinquième anniversaire.

HMT, HÉBERGEUR DE STARTS-UP

« Ambition » : le nom choisi par HMT pour nommer le pôle destiné à accueillir des start-ups dans ses locaux définit clairement l’état d’esprit du lieu. En leur louant les bureaux vacants situés au rez-de-chaussée, HMT veut aider à l’émergence des entreprises naissantes. « Pour se développer, les start-ups ont souvent besoin de foncier. Nous l’avons », résume Kévin Régi. Aujourd’hui, cinq locataires occupent 50 % du bâtiment, situé zone de la Garounère, et partagent la cuisine ou encore l’espace de coworking.

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Avocats, Notaires, Experts-comptables

Particuliers et Entrepreneurs

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée

Vos formalités juridiques

Sujets de l'article