Couverture du journal du 17/07/2024 Le nouveau magazine

Irdi Capital Investissement : au service de l’économie régionale

Dans un contexte inflationniste tendu, Irdi Capital Investissement a accompagné 41 entreprises cette année. La société de gestion veut être plus qu’un financeur : elle souhaite contribuer à la dynamique économique du grand Sud-Ouest.

Corinne d'Agrain, Irdi Capital Investissement, Toulouse

Corinne D’Again, présidente du directoire d’Irdi Capital Investissement © Rémi Benoit

Partenaire financier des entreprises du Sud-Ouest de la France depuis plus de 40 ans, Irdi Capital Investissement accompagne près de 200 sociétés en Occitanie et Nouvelle-Aquitaine qui emploient 23 000 personnes. « Nous avons une vocation magnifique : le maintien et la création d’emplois dans les territoires », s’enthousiasme la présidente du directoire, Corinne d’Agrain. Une mission que l’organisation a poursuivie sur l’exercice 2022-2023, injectant 40 millions d’euros dans 41 entreprises.

25 start-ups ont ainsi été accompagnées via les fonds de capital-innovation pour un montant total de 12 millions d’euros. Parmi les lauréats, Exotrail (micro-propulsion pour satellites, 31) ou Ascendance flight technologies (avion hybride à décollage vertical, 31). Par ailleurs, 16 PME et ETI ont été soutenues à hauteur de 28 millions d’euros. En 2021-2022, ce sont presque 70 millions d’euros qui avaient été investis au bénéfice de près de 70 entreprises. « Il s’agissait d’une année exceptionnelle avec une très forte reprise de l’activité économique après la crise Covid », explique Corinne d’Agrain. « En général, nous accompagnons 30 à 40 entreprises chaque année ».

25 start-up ont été accompagnées via les fonds de capital-innovation pour un montant de 12 millions d’euros

Ce retour à la normale s’avère finalement être une jolie performance, dans un contexte de hausse des taux et d’incertitudes croissantes. « Lever des fonds capital-risque est plus difficile aujourd’hui qu’il y a quelques années. Mais l’Irdi a la chance de pouvoir compter sur son socle de partenaires*», se réjouit la présidente du directoire.

550 millions d’euros gérés

Irdi Capital Investissement a ainsi finalisé cette année un premier closing à hauteur de 75 millions d’euros pour ses deux nouveaux fonds Irdinov3 et Aelis Innovation 2, et vise les 100 M€ dans les prochains mois. Le fonds d’amorçage Deeptech Irdinov 3 a ainsi déjà bénéficié à plusieurs jeunes pousses telles que X-Pressure (dispositif médical de détection des cas d’hydrocéphalie, 31), Bloom Lasers (fabricant de lasers, 33), Abelio (outil d’aide à la décision pour l’agriculture, 31) et Reev (exosquelettes, 31). La société de gestion prépare par ailleurs le lancement de son futur fonds Irdi C, qui prendra la suite d’Irdi B. « Nous espérons lever au minimum 50 à 60 M€ », confie Corinne D’Agrain. Irdi Capital Investissement gère au total 14 fonds, dont deux evergreen (fonds sans durée de vie limitée), pour un montant global de 550 millions d’euros.

Accompagnement au changement

« Depuis quelques années, deux grandes tendances se dégagent dans le capital-investissement : l’accompagnement et l’ESG (critères environnementaux, sociaux et de gouvernance, NDLR) », note la présidente. Ainsi, Irdi Capital Investissement ne se contente pas d’investir financièrement au capital des entreprises prometteuses. « Nous avons une équipe de 28 personnes qui accompagnent régulièrement les chefs d’entreprise. Cela peut être sur des opérations de croissance externe, un développement à l’international, l’identification d’innovation ou la construction de business models par exemple ». Irdi Capital Investissement accompagne de plus en plus les entreprises dans leur démarche ESG. « Nous avons construit une grille que nous leur proposons afin de les aider à progresser. Nous travaillons également sur une feuille de route climat, que nous allons d’abord tester nous-mêmes ».

Lever des fonds capital-risque est plus difficile aujourd’hui qu’il y a quelques années

De nouveaux secteurs émergents

Témoin de l’évolution de l’activité économique, Corinne d’Agrain voit de nouveaux secteurs d’activité émerger dans le grand Sud-Ouest. « De plus en plus de sociétés proposent des solutions liées à la santé, la digitalisation ou encore aux enjeux climatiques ». Pour choisir les entreprises qui seront accompagnées, les professionnels d’Irdi Capital Investissement se basent avant tout sur « la qualité de l’équipe », explique la présidente. « Dans le monde du capital-investissement, l’enjeu principal est l’envie de travailler ensemble ». Car la société de gestion reste en moyenne 5 à 7 ans au capital des entreprises qu’elle accompagne.

Irdi Capital Investissement a reçu cette année environ 400 dossiers de candidatures. Un chiffre qui tend à progresser et qui marque finalement le dynamisme économique du sud-ouest de la France. « Les entreprises ont tout intérêt à renforcer leurs fonds propres », assure en conclusion la présidente du directoire. « C’est une façon pour elles de se donner les moyens d’une dynamique forte de développement ; particulièrement en cette période de hausse de taux et de remboursement des PGE (prêts garantis par l’Etat, NDLR) souscrits pendant la crise sanitaire ».

*Région Occitanie et Nouvelle-Aqutaine, Bpifrance, Banque européenne d’investissement, Toulouse Métropole, Montpellier Méditerranée Métropole, Bordeaux Métropole, Caisse d’Epargne, Banque Populaire, AG2R La Mondiale, Crédit Agricole, CIC Sud-Ouest, LCL,Crédit Mutuel, BNP Paribas, EDF, Total Energies, Pierre Fabre, InVivo, Airbus, Captain Watt