Couverture du journal du 28/02/2024 Le magazine de la semaine

Le coup de pouce de LIDL aux porteurs de projets

L’enseigne s’engage dans la revitalisation du centre-ville tarbais et accompagne financièrement le concept de la Fabrique à Boutique, initié par l’Office du Commerce, de l’Artisanat et des Services de la ville.

LIDL

Macha Claverie, dirigeante de Saute-Mouton, première bénéficiaire du dispositif initié par Tellement Tarbes et LIDL ©TellementTarbes

« Saute-Mouton » n’a jamais si bien porté son nom et s’il a pris son élan rue Brauhauban, c’est en beauté que le magasin vient d’atterrir rue de Gonnes à Tarbes. Un bond qui est loin d’être anecdotique pour ce spécialiste de l’enfance, des peluches et des jouets puisqu’il symbolise également l’arrivée d’un partenaire de poids dans les actions de revitalisation du centre-ville : LIDL a souhaité s’investir financièrement dans la « Fabrique à Boutique », un concept porté par Tellement Tarbes, l’Office du Commerce, de l’Artisanat et des Services de la ville. Pour Macha Claverie, dirigeante de « Saute-Mouton » et première bénéficiaire du dispositif, le constat est limpide : « C’est grâce à ce lui que j’ai pu changer de local, la subvention de 5 000 euros m’a permis d’assurer un double loyer pendant trois mois et de régler la caution… Avec un préavis de 6 mois, ça aurait été bien plus compliqué et j’aurais dû fermer le temps de déménager ».

LOYER MODERE ET BAIL PRECAIRE

A l’instar de ce petit paradis pour les plus jeunes, trois autres commerces devraient être accompagnés prochainement et le 8 septembre, LIDL a illustré son partenariat avec Tellement Tarbes par un chèque global de 20 000 euros. Lui-même présent dans 4 magasins de la ville et sa périphérie, cet acteur économique de poids booste ainsi l’accompagnement des entrepreneurs de la « Fabrique à Boutique », un dispositif qui jusqu’ici offrait aux porteurs de projet l’opportunité de tester leur activité en bénéficiant d’un loyer modéré et d’un bail précaire.

SOUTENIR LE COMMERCE DU CENTRE

En cœur de ville, le coût locatif est bien le nerf de la guerre et c’est en douceur que ce système pertinent vient le détendre : « C’est une action concrète pour soutenir le commerce et l’attractivité des rues principales, explique Laetitia Lopez, manager centre-ville. Le but c’est que l’entreprise trouve sa clientèle et puisse s’inscrire dans le temps avant de basculer vers un bail 3 6 9 ». S’il est amené à évoluer, suivant les différents projets, pour Macha Claverie qui a pu ouvrir son nouveau magasin le 25 août, le dispositif fut idéal. Une belle façon de fêter l’anniversaire d’un lieu qui enchante petits et grands depuis 6 ans.