Couverture du journal du 21/06/2024 Le nouveau magazine

Le défi des Semeurs de pains

Le collectif Les Semeurs de pains propose à la vente des pains 100 % au levain, brioches, gâteaux ou viennoiseries bios et issus des céréales semées et cultivées par David Jimenez, un ancien juriste reconverti avec brio en paysan 2.0. Cette jeune équipe a inauguré son fournil le 4 mai dernier et se prépare à ouvrir deux points de ventes dans les centres-villes d’Agen et Villeneuve-sur-Lot.

© Julien Mivielle - La Vie Economique

Quand il se balade dans les rues du centre-ville d’Agen, où il réside avec sa femme Lorraine et leurs trois enfants, David Jimenez a l’allure d’un jeune citadin semblant bien loin des préoccupations du monde rural. Quand on lui demande sa profession, il répond pourtant sans hésiter : « Paysan, et fier de l’être ! ». Ce jeune trentenaire a d’abord épousé une vie très urbaine en exerçant son activité de juriste dans le centre de Paris, après des études en droit à la fac d’Agen puis à Bordeaux. Quelques années après un retour sur ses terres natales lot-et-garonnaises, il décide de changer de vie pour réaliser un rêve d’enfant : devenir agriculteur !

Retour aux sources

Ayant passé sa jeunesse à la campagne et sur les tracteurs des fermes voisines de son domicile à la Sauvetat-sur-Lède, David Jimenez avait besoin de revenir aux sources et de défendre des valeurs agroécologiques. Il rachète alors la maison familiale et la rénove de fond en comble pour se lancer ensuite, dès 2018, dans la culture de céréales bio après l’achat de terres voisines : « Dès le départ, mon projet était de pouvoir maîtriser toute la chaîne de production, des céréales aux farines et jusqu’à la fabrication du pain », dit-il. Il transmet son goût de l’agriculture à son épouse Lorraine, ancienne infirmière, qui, également passionnée par le pain au levain, décide de le rejoindre dans cette aventure durant l’année 2023.

« C’est avec le travail réalisé pour enrichir et protéger le sol que je me sens paysan »

Juriste le jour, paysan la nuit

Il passera par la suite un brevet professionnel de capacité agricole pour finaliser son installation. Entièrement tourné, depuis 2021, vers son nouveau métier, l’ex-juriste rachète et loue des terrains dans un rayon de 30 km autour de la ferme de Sauvetat-sur-Lède pour cultiver, sur plus de 450 hectares, différentes sortes de céréales (épeautre, khorasan, orge, sarrasin, avoine blanche, blés anciens, seigle…) dans une démarche 100 % bio et écoresponsable. « C’est avec le travail réalisé pour enrichir et protéger le sol que je me sens paysan », affirme David Jimenez qui, pour y parvenir, privilégie les rotations longues avec l’introduction de luzerne, les intercultures entre l’hiver et l’été, la présence d’élevage et de haies pour développer la biodiversité, l’association de cultures, les couverts végétaux, l’installation de nichoirs, l’absence totale de labourage et d’intrants (engrais).

© Julien Mivielle - La Vie Economique

© Julien Mivielle – La Vie Economique

Union des compétences

Fort de ses convictions, le couple Jimenez se tourne vers le meunier d’Alliance Bio à Moncrabeau pour transformer leurs céréales en farines à l’aide de meules à pierre. Ils réalisent alors une formation d’initiation au pain paysan bio au levain et, soucieux de proposer un pain de qualité pour les consommateurs, ils s’associent avec une boulangère diplômée : Valérie Labbe, rencontrée en 2023 tandis que cette dernière (ancienne ingénieure des Mines passée par de grands groupes pétroliers avant de devenir régisseuse principale dans le cinéma) venait de se reconvertir comme paysanne arboricultrice à Cuzorn où elle produit des pruneaux et des noix en agriculture bio. Partageant les mêmes valeurs que Lorraine et David Jimenez, Valérie Labbe s’associe avec le couple, à hauteur de 50 %, pour créer en septembre 2023 la SAS Les Semeurs de pains. L’union des compétences débouche sur l’ouverture d’une première boutique à Thézac qui livre du pain, de la brioche et des viennoiseries dans des épiceries et restaurants du secteur ainsi que l’école de la Sauvetat-sur-Lède.

« Une première boutique à Thézac livre du pain, de la brioche et des viennoiseries »

Des meules de pierre en commande

C’est dans le village de Thézac que les Semeurs de pains viennent d’inaugurer le fournil communal qu’ils utilisent désormais pour produire une large gamme de pains 100 % au levain et biologique à des tarifs très abordables. Renforcée par le recrutement de trois jeunes trentenaires (Inès, Manon et Pierre), également sensibles à la démarche qualitative et écoresponsable des Semeurs de pains, la jeune équipe prépare l’ouverture, avant l’été, de deux magasins en centre-ville d’Agen (place de la cathédrale) et de Villeneuve-sur-Lot (près de l’ancien hôpital). Le collectif vient par ailleurs de commander ses propres meules de pierres pour écraser ses graines dans des moulins. Aidés par plusieurs structures et collectivités (BPI, région Nouvelle-Aquitaine, France Active, Initiative Lot-et-Garonne…), les Semeurs de pains vont également s’équiper d’un nouveau hangar pour stocker les grains et moderniser leur outil de production.