Couverture du journal du 10/08/2022 Consulter le journal

Le Lot-et-Garonne, de plus en plus prisé

En misant depuis plusieurs années sur le « slow tourisme », le Lot-et-Garonne s’est positionné comme une place forte du tourisme régional et compte sur l’ouverture du Center Parcs pour séduire de nouveaux visiteurs. Après 2 années de crise sanitaire, le département dévoile des atouts répondant parfaitement aux nouvelles attentes des visiteurs. La présidente du Comité Départemental du Tourisme, Valérie Tonin, nous présente les nouveautés prévues pour cette saison 2022 qui pour elle est « porteuse d’espoir ».

Lot-et-Garonne

© Teddy_Verneuil_Lezbroz

La Vie Economique : Comment se porte le secteur touristique en Lot-et-Garonne après 2 années marquées par la crise sanitaire ?

Valérie TONIN : « Notre département ne s’en est pas trop mal tiré, hormis bien sûr les grandes infrastructures comme les parcs Waligator et Aqualand, avec une grande appétence pour notre territoire. Les difficultés pour se déplacer ou se rendre à l’étranger nous ont permis de capter une clientèle toulousaine et bordelaise et de limiter les effets de la crise. Le secteur a été certes endommagé, mais pas écrasé par la crise. De plus, avec un peu d’imagination et surtout une modernisation de l’accueil, notamment chez les hébergeurs qui n’ont pas constaté de baisse notoire de location pendant la crise, chacun des acteurs a pu tirer son épingle du jeu. La saison qui s’annonce est donc porteuse d’espoir. »

Valérie TONIN , présidente du Comité Départemental du Tourisme, lot-et-garonne

Valérie TONIN , présidente du Comité Départemental du Tourisme © Julien Domec

LVE : Le CDT 47 a accompagné les hébergeurs dans cette volonté d’améliorer les conditions d’accueil ?

V.T. : « Tout à fait, même si ce n’est pas notre rôle premier qui est plutôt de promouvoir la destination Lot-et-Garonne. Notre 2e mission est aussi d’accompagner les porteurs de projets selon leurs spécialisations (tourisme à vélo ou sédentaire par exemple) et notre connaissance du territoire. »

LVE : Alors quelles sont les nouveautés prévues cet été en Lot-et-Garonne ?

V.T. : « Il y a d’abord de nouveaux hébergements qui ont fleuri ces derniers mois avec beaucoup de gîtes qui se positionnent sur des accueils vélos dans le cadre de notre développement autour du « slow tourisme ». Mais l’événement principal qui marque cette saison 2022, c’est bien sûr l’ouverture du Center Parcs à Casteljaloux. En plus du nombre de nuitées qu’il va apporter, ce projet va nous apporter une meilleure notoriété. »

De nouveaux hébergements ont fleuri ces derniers mois sur des accueils vélos dans le cadre du « Slow Tourisme » que nous développons

LVE : Center Parcs sera donc la vitrine touristique du Lot-et-Garonne ?

V.T. : « Il s’agit d’un nouveau modèle de Center Parcs qui intègre les partenaires locaux, le CDT y aura d’ailleurs un point d’accueil pour promouvoir le Lot-et-Garonne, et qui correspond pleinement à la philosophie du département sur le slow tourisme, la promotion des producteurs locaux, l’intégration de la nature… On vient dans notre département pour sa gastronomie, ses paysages et son patrimoine. Le Center Parcs a intégré tous ces facteurs dans son projet. »

LVE : L’été 2021 faisait la part belle au vélo, quelles sont les nouveautés prévues cet été ?

V.T. : « C’est vrai que nous avions communiqué autour du thème du « slow tourisme » et la possibilité de découvrir le département à vélo grâce à 5 itinéraires interconnectés et ouverts à tous en rappelant que ces itinéraires longent les cours d’eau comme le canal des Deux Mers, le Dropt ou le Lot.

Parmi les nouveaux itinéraires, nous avons ouvert une voie verte qui relie Marmande à Casteljaloux, la cité des Cadets de Gascogne à l’orée de la forêt des Landes, sur un tronçon sécurisé sur 24 kilomètres. Aménagée sur une ancienne voie ferrée, elle est connectée au canal des Deux Mers à vélo au niveau de Montpouillan.

L’une des stars de l’été 2022 sera le tableau Le Christ en Croix de Rembrandt de retour à l’église du Mas-d’Agenais

Cette année, l’une des stars de l’été sera le tableau Le Christ en Croix peint par Rembrandt en 1631 et qui est de retour dans l’église romane restaurée du Mas-d’Agenais après un passage par la cathédrale Saint-André à Bordeaux, le temps de lui préparer un nouvel emplacement. Nous avons aussi 4 nouveaux circuits de Tèrra Aventura (pour un total de 39 sur tout le département) à Pujols, Bonaguil, Prayssas et un spécial vélo à Fourques-sur-Garonne. Ces chasses au trésor, via une application gratuite, sont très populaires et nous permettent de faire connaître, sous forme ludique et familiale, le patrimoine du Lot-et-Garonne. Elles attirent un public touristique « de passage » qui vient souvent réaliser plusieurs parcours sur une même journée. »

Domaine Calbo, Lot-et-Garonne

© D.R.

LVE : L’itinérance est donc un des atouts majeurs du Lot-et-Garonne ?

V.T. : « Oui car en plus du vélo, il faut ajouter les 438 circuits de randonnées, les pistes de VTT, les parcours d’équitation ainsi que le tourisme fluvial avec les balades sur le Lot, le canal du Midi ou la location d’un bateau sans permis pour découvrir Nérac et l’histoire d’Henri IV sur les eaux de la Baïse. L’itinérance s’adresse à tous les publics, même à ceux qui sont en recherche de sensations fortes, et c’est vraiment un de nos points forts. »

LVE : Quel est le profil type du touriste en Lot-et-Garonne ?

V.T : « Nous avons en moyenne 6 millions de nuitées sur le département et il s’agit d’une clientèle à 90 % française et à 50 % originaire du Sud-Ouest, notamment des 2 métropoles voisines de Bordeaux et Toulouse. Nous sommes à 3 heures de Paris et on est ainsi très vite au calme à la campagne. Je dis souvent que le Lot-et-Garonne est l’épicentre du Sud-Ouest ! Cette position géographique est un atout pour nous. »

Parmi les nouveaux itinéraires, nous avons ouvert une voie verte qui relie Marmande à Casteljaloux

LVE : Les visiteurs étrangers venaient en nombre dans les campings du département. Sont-ils de retour après la crise sanitaire ?

V.T : « Les premières tendances indiquent bien un retour des touristes étrangers avec notamment les Anglais ou les Hollandais, mais cela ne représente que 15 %. On note cette année, et on l’a constaté ce printemps, une arrivée importante de touristes espagnols. C’est une tendance qu’il faudra confirmer durant l’été. »

LVE : Quelle est la place du Lot- et-Garonne dans une région très riche en offres touristiques ?

V.T : « On sait que nous n’égalerons jamais les départements côtiers ou même la Dordogne, mais la tendance sociétale vers un « retour aux sources » nous est clairement favorable. Aujourd’hui, le Lot-et-Garonne représente un peu plus de 3 % des nuitées de Nouvelle-Aquitaine mais le Center Parcs va booster ces chiffres avec une prévision de 600 000 nuitées. Tout le tourisme aujourd’hui se tourne vers cet esprit de retour à la nature et là, nous sommes bien positionnés pour répondre à cette tendance. Ce qui nous pénalisait il y a quelques années, la ruralité, est aujourd’hui un atout. »

LVE : Sans oublier la gastronomie…

V.T. : « En effet on vient désormais chercher le « bien-manger » et le partage autour d’une bonne table. C’est ce qui explique le succès de nos marchés gourmands avec la présence de producteurs locaux. »

Ce qui nous pénalisait il y a quelques années, la ruralité, est aujourd’hui notre force

LVE : Vous êtes présidente du CDT depuis bientôt un an, quels sont vos projets ?

V.T. : « La priorité c’est le numérique sur lequel nous avons un peu de retard, en particulier sur la présence de la fibre optique mais sur ce dossier on a beaucoup progressé. Aujourd’hui 73 % des réservations se font par Internet, nous allons donc renforcer notre visibilité et mettre en place une plateforme de réservation regroupant toutes les offres touristiques du département. Nos équipes ont déjà bien travaillé et nous ferons un bilan en fin de saison. »

LOT-ET- GARONNE : LES CHIFFRES CLÉS DU TOURISME

6 068 170 de nuitées soit 3 % des nuitées en Nouvelle-Aquitaine

6,3 jours de durée de séjour contre 6,2 jours en Nouvelle-Aquitaine

366 € / séjour et 58 € / nuitée de budget contre 418 € / séjour et 68 € / nuitée en Nouvelle-Aquitaine

99,6 % sont satisfaits de leur séjour en Lot-et-Garonne

956 843 soit 3 % des séjours en Nouvelle-Aquitaine

11.5 % de touristes étrangers dont 2.9 % viennent du Royaume-Uni

49 % des voyageurs sont des familles, 26 % de couples et 10 % de personnes seules

Sur 88,5 % de touristes français,

48,2 % sont du Sud-Ouest