Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

Les enjeux du numérique

Coordinatrice des associations Pays Basque Digital et French Tech Pays Basque, Neela Tibayrenc est l’incontournable animatrice de la communauté du numérique au Pays basque. Formation, recrutement et cybersécurité, elle fait le point sur les enjeux actuels de cette filière.

Neela Tibayrenc numérique

Neela Tibayrenc ©V.Biard

La Vie Economique : La French Tech va fêter ses 10 ans en octobre et toutes les communautés nationales et internationales préparent des évènements. Que prévoit-on au Pays basque ?

Neela Tibayrenc : « Ce sera une grande conférence ouverte à tous au Connecteur le 19 octobre à partir de 19 h. Deux entreprises innovantes que sont OVH et ses solutions cloud ainsi que Materrup installée dans les Landes qui conçoit du matériau de construction bas carbone témoigneront de leur participation à des grands programmes d’accompagnement de la French Tech. Joëlle Gras, sous-préfète des Pyrénées-Atlantiques, fera également un point sur le dispositif de soutien à l’innovation France 2030. »

LVE : Trois ans après sa création, où en est la French Tech Pays Basque ?

N.L. : « L’association rassemble 150 adhérents et, chaque année, elle est lauréate d’un appel à projets de la French Tech. Nous menons des actions co-financées par l’Etat, la Communauté Pays Basque, le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, la Région Nouvelle-Aquitaine, sans oublier le soutien de nos adhérents. La dynamique locale nous permet d’être soutenu au niveau national. Nos grands enjeux actuels sont le financement des entreprises innovantes notamment parce que l’on est à la fin d’un cycle mais également le recrutement des talents, la transition écologique et sociale avec la parité, la diversité, le handicap et enfin le rayonnement des entreprises à l’international. Nous avons la chance d’avoir un formidable réseau de 60 communautés French Tech d’entrepreneurs français à l’international, il faut l’utiliser au service de nos pépites basques ! »

Parmi nos grands enjeux, il y a le financement des entreprises innovantes et le recrutement

L’école d’ingénieurs ESTIA ©Richard Lajusticia

LVE : Cet enjeu du recrutement est-il également partagé par l’association Pays Basque Digital ?

N.L. : « Oui et d’autant que des jeunes entreprises innovantes de la French Tech font appel à la soixantaine d’entreprises de services du numérique regroupées au sein de Pays Basque Digital. Ce sont deux typologies d’entreprises complémentaires qui ont parfois des besoins communs en termes de talent. C’est pour cette raison que ces deux associations ont créé ensemble une plateforme emploi sur le site web de Pays Basque Digital ouverte à leurs adhérents. »

LVE : A quelles difficultés de recrutement sont confrontées les entreprises de la French Tech Pays Basque et de Pays Basque Digital ?

N.L. : « Owen Lagadec, président de Pays Basque Digital, pourrait le dire : le numérique est devenue une compétence transversale dans toutes les filières d’activités. Ainsi les enjeux de télétravail, d’outils collaboratifs, de cybersécurité et de données sont devenus prégnants et les spécialistes comme les développeurs informatiques sont très demandés alors qu’auparavant ils étaient essentiellement recherchés par des start-ups et des entreprises de service du numérique. »

LVE : Les nouvelles structures de formation avec des formats plutôt courts et les projets plus conséquents comme l’école d’ingénieurs IsaNum d’Anglet vont-ils répondre aux besoins des entreprises du territoire ?

N.L. : « Nous avons l’ESTIA qui forme des ingénieurs dont certains sont recrutés pour des métiers dans le numérique. Le constat actuel est que la demande des entreprises continue d’augmenter et avec elle l’offre de formation se développe. Sur le territoire, en plus des écoles privées comme KEDGE et Talis Business School, des formations 100 % numériques sont proposées par l’école Simplon, le GRETA, Conquistadors… On peut se féliciter d’un nouveau BTS « CIEL » spécialisé sur la cybersécurité au Lycée Saint Joseph d’Hasparren. En septembre 2024 l’école Digital Campus de Biarritz et l’école d’ingénieurs du numérique IsaNum de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour accueilleront leurs premières promotions, avant la finalisation d’un nouveau bâtiment dédié pour IsaNum. L’offre de formation se renforce donc sur notre territoire. »

 Les deux associations ont créé ensemble une plateforme emploi sur le site web de Pays Basque Digital ouverte à leurs adhérents

LVE : Et la formation en continu des salariés ?

N.L. : « Oui en plus de ces structures pour apprenants et demandeurs d’emplois, il y a l’ARFSN, l’Action régionale pour la formation des salariés du numérique, un programme de financement de la formation numérique dédié aux salariés cette fois. L’association Pays Basque Digital est opérateur de ce programme au Pays basque, en Béarn et dans les Landes. Il y a une évolution très rapide des technologies notamment avec l’intelligence artificielle générative. Les salariés déjà en poste doivent, eux aussi, monter en compétences pour que nos entreprises restent compétitives. »

LVE : Dernière actualité avec le lancement d’un centre de ressource de cybersécurité au Pays Basque dans lequel l’association Pays Basque Digital est impliquée. C’est pour quand ?

N.L. : « En effet, Pays Basque Digital est moteur sur la création, au Pays basque, d’un centre de ressources sur la cybersécurité. La force de ce CRC est le consortium d’acteurs qui le compose avec la CCI Bayonne Pays Basque, la Communauté Pays Basque, le Conseil Départemental des Pyrénées-Atlantiques, la Chambre des métiers du département, la Fibre 64 mais aussi des acteurs régionaux comme le Campus Cyber de Nouvelle-Aquitaine et nationaux comme l’ANSSI et la Police nationale et ses experts cyber très pointus sur le sujet. Nous allons développer des programmes de sensibilisation avec le soutien du Campus Cyber sécurité de Nouvelle-Aquitaine qui fournit les outils pédagogiques aux CRC territoriaux comme le nôtre et la Police nationale et l’ANSSI qui animeront avec des acteurs locaux ces ateliers de sensibilisation. Trois ateliers sont organisés cet automne pour les entreprises de service numérique et une action spécifique va être menée auprès des acteurs de la santé avec la CAPB. C’est un enjeu très important pour toutes les entreprises. »

 

Calendrier French Tech Pays Basque & Pays Basque Digital

Forum de l’emploi des métiers du numérique le 05 octobre de 15 h 30 à 19h à L’ESTIA (Bidart).
Ateliers cybersécurité les 29 septembre, 24 novembre et 15 décembre à l’ESTIA.
Conférence French Tech Pays Basque le 19 octobre à 18h au Connecteur de Biarritz.
« Mon innovation mon territoire » le 30 novembre pour les lycéens (sur invitation des lycées) et le 2 décembre de 14 h à 18 h à l’ESTIA pour tous les citoyens qui veulent découvrir l’innovation du Pays Basque.
Conférence annuelle Pays Basque Digital le 12 décembre à 18 h au Connecteur.

Technopôle Izarbel ©ESTIA

Une feuille de route pour le numérique

Réunis en conseil d’agglomération le 13 mai dernier, les élus de la Communauté Pays Basque ont voté (141 voix pour, 2 contre, 45 abstentions) l’instauration d’une feuille de route dédiée aux industries du numérique. Celle-ci comprend cinq axes (massifier, former, innover, structurer, penser) avec notamment l’extension du technopôle Izarbel de Bidart sur 20 ha supplémentaires et la création d’une l’école d’ingénieurs du numérique à Anglet.

Sur son territoire, la Communauté Pays Basque a identifié 115 entreprises et plus de 1 000 salariés de la filière numérique générant un chiffre d’affaires de 115 millions d’euros.

Dans le détail cette filière se partage entre éditeurs de logiciels (27%), entreprises de services du numérique (19,1%), agences web (16,5%), pure players web (13%), entreprises diverses (12,2%), producteurs d’audiovisuel (5,2%), spécialistes de cyber sécurité (3,5%) et d’intelligence artificielle (3,5%).