Couverture du journal du 06/06/2024 Le nouveau magazine

Lot-et-Garonne – Le numérique pour tous

L’association Tr@nsnuméric créée en 2020 est devenue un acteur incontournable de la lutte contre l’illectronisme, la fracture numérique et de l’économie sociale et solidaire en collectant des ordinateurs, les reconditionnant et les vendant à des tarifs accessibles.

numérique

Collectivités et services de l’État présents pour soutenir l’action de Transnuméric © Julien Mivielle Collectivités et services de l’État présents pour soutenir l’action de Transnuméric © Julien Mivielle

Réunis lors d’un séminaire au cinéma le Plaza de Marmande le 26 janvier dernier, les représentants de l’État, des Collectivités, élus communautaires et partenaires (Département, Agglomération, Carsat, CPAM, La Poste, CAF) de Tr@nsnuméric ont pu faire un point d’étape sur l’activité et la croissance accélérée de l’association qui vient tout juste de fêter ses 3 ans d’existence.

1 578 ORDINATEURS COLLECTÉS EN 3 ANS

Quand on sait que près de 28 % des Français sont encore dépourvus d’ordinateurs et que dans le même temps, 2,5 millions d’appareils sont mis chaque année au rebut, ces chiffres incitent à réfléchir. De ce constat est née l’association Tr@nsnuméric en janvier 2020, « en une nuit » a rappelé la présidente, Fatima Figues. Ainsi, les premières actions de médiation numérique étaient portées initialement par l’AIPIS Marmande-Casteljaloux, association intermédiaire d’insertion par l’activité économique. Aujourd’hui, Tr@nsnuméric vole de ses propres ailes après avoir répondu à des appels à projets départementaux et régionaux et avoir obtenu le soutien de l’État notamment dans le cadre du plan France Relance. En effet, le sous-préfet, Afif Lazrak, a tenu à rappeler l’importance de la fracture numérique dans une zone rurale comme le Lot-et-Garonne et a même fait œuvre d’anticipation en prédisant l’obligation future de l’identité numérique. Une intuition qui le convainc de l’importance de lutter pour l’accès au numérique des ménages déconnectés.

UN SCHÉMA NUMÉRIQUE POUR 2025

Parallèlement, le président de Val de Garonne Agglomération, Jacques Bilirit, a également mentionné l’obligation pour les territoires de mettre en place un schéma numérique responsable au 1er janvier 2025 afin de limiter les déchets, faciliter le réemploi et favoriser l’accès à la connexion pour tous, le cœur de l’engagement de Tr@nsnuméric. Si l’on ajoute à cela les missions de médiation assurée par les médiateurs numériques de l’association en direction des publics les plus fragiles, l’activité ne manque pas pour la directrice, Élisabeth Rey, qui dirige aujourd’hui une équipe de 6 personnes. Et les projets à venir sont nombreux avec de futurs axes de développement qui pourraient se concrétiser dans les mois prochains.