Couverture du journal du 06/04/2024 Le nouveau magazine

Naturadream : des constructions de rêve

D’abord à la tête du groupe de TP Pomès-Darré, Benoît Darré a fait un pas de côté en créant sa marque NaturaDream qui propose des constructions écoresponsables et innovantes. Son développement est constant.

© Lilian Cazabet - La Vie Economique

Sur les hauteurs de Lapeyre, à côté de Trie-sur-Baïse, deux maisons aux formes arrondies occupent un terrain avec un panorama à couper le souffle sur la campagne environnante. C’est ici que Benoît Darré, le gérant de la marque NaturaDream a implanté ses prototypes de maisons écoresponsables. Originales avec leurs formes circulaires, il les a baptisées NaturaDome. Après des études de génie civil et de management, Benoît Darré reprend en 2005 l’entreprise familiale Pomès-Darré TP, spécialisée dans le BTP et le négoce de matériaux et s’oriente rapidement vers des techniques de construction innovantes en développant un brevet. Touche à tout, il lance dans un premier temps NaturaSwim, une technologie de piscine lagon à base de béton de pierre reconstituée, une matière sculptable à coût réduit et durable. « Nous avons mis peu de temps à développer la partie piscine vu que nous maîtrisions la chaîne via notre entreprise familiale. Pour le béton de pierre reconstitué nous avions toutes les matières nécessaires, des cailloux au produit fini », indique Benoît Darré.

Les NaturaDome

Avec des expériences dans l’habitat individuel, l’habitat collectif, l’eau, ou encore le domaine agricole, Benoît Darré s’intéresse à la création de logement, dépose de nouveaux brevets et crée la marque NaturaDream en 2015. Ces NaturaDome sont des formats d’habitat intégrés dans la nature. Benoît Darré en a l’idée en tombant sur d’anciens tonneaux en acier de l’armée dans une zone militaire désaffectée, la structure parfaite pour ses futures maisons. Le dôme d’une épaisseur de 1,4 mètre est composé à la fois d’acier, d’une dalle de béton, de copeaux de bois et pour finir, de 40 centimètres de terre. Ce toit végétalisé est cultivable. « Quand on fait un pas de côté vers l’innovation, l’objectif est aussi d’améliorer la performance et de réduire les coûts. Ce sont des maisons, isolées, performantes et pas humides », explique le gérant de NaturaDream.

Structure résistante

La structure en acier et une dalle en béton assurent la résistance mécanique de la maison. « Elle a été calculée pour pouvoir accueillir un troupeau de vaches. La terre par-dessus va permettre à la maison de transpirer par l’herbe ce qui va créer de la fraîcheur et elle assure la transparence de la maison dans l’environnement », souligne Benoît Darré. Le gérant de NaturaDream assume les formes arrondies et organiques de ses maisons : « Nous racontons une histoire ici, ce ne sont pas des cubes de béton. Nous ouvrons sur la nature. » Le premier prototype de maison, d’une surface habitable de 180 m² et réalisé en 2014, a été vendu il y a 5 ans. « Nous avions pris un gros risque et nous avons mis 4 ans à la vendre. Nous n’avons rien amené, nous avons uniquement utilisé du local et du circuit court », ajoute-t-il.

Benoît Darré, fondateur de NaturaDream © Lilian Cazabet - La Vie Economique

Benoît Darré, fondateur de NaturaDream © Lilian Cazabet – La Vie Economique

Matériaux écoresponsables

NaturaDream prône l’économie circulaire, dans les dômes, 70 % des matériaux utilisés sont issus de l’économie circulaire, pour les piscines c’est 100 %. « Les copeaux de bois des maisons étaient un déchet de chantier que nous avons revalorisé en matériel. Une fois broyés et compactés, nous ne savions plus quoi en faire. Pour les piscines, nous utilisons du calcaire, une pierre que nous trouvons partout dans nos montagnes contrairement aux sables sourcés dans le désert », poursuit Benoît Darré. La performance énergétique était un point important pour le créateur des NaturaDome : « L’habitat traditionnel doit répondre à la réglementation énergétique de 2020 qui prend en compte la consommation énergétique et les émissions carbone. Nous y sommes systématiquement avec une performance a minima 50 % meilleure que celle demandée par la norme ». Dans ces habitations tout est pensé pour être durable et performant. Une cascade au-dessus du dôme utilise l’eau du lagon pour apporter de la fraîcheur dans la maison en été. « Nous avons créé notre première piscine en 2005 et elle ne montre toujours aucun signe d’altération en presque 20 ans », continue Benoît Darré.

Des particuliers pour clients

La proposition de NaturaDream, différente, a d’abord trouvé ses clients par le bouche à oreille. « Nous avons travaillé avec beaucoup de particuliers, car ce que nous proposons est très innovant, il est compliqué d’aller chercher des marchés publics. Pour débuter, il nous fallait des références actives. Au bout de 10 ans nous avons des références en public et privé avec des piscines de camping et surtout des clients satisfaits », témoigne Benoît Darré. Le gérant de Natura Dream n’identifie pas de concurrent direct : « Notre marché historique est un rayon de 50 km autour de nous et avec NaturaDome nous sillonnons toute la France ». NaturaDream compte des chantiers à son actif à Orléans, Limoges, et, dernier en date, à Beaune près de Dijon sur un site protégé par l’Unesco. « Nous avons obtenu le permis de construire grâce à la transparence du bâtiment », ajoute-t-il.

Un business dynamique

Dans l’entreprise familiale historique, NaturaDream prend de plus en plus de place. « Aujourd’hui le chiffre d’affaires est à quasiment 50/50 entre l’activité NaturaDream et notre activité historique. Pour la première fois cette année, avec 2,5 millions d’euros de chiffre d’affaires, nous dépassons même celui de l’entité historique », s’enthousiasme Benoît Darré. Mais l’activité pourrait ralentir dans les prochains mois : « Nous sommes tributaires des taux qui augmentent, de la capacité d’investissement de nos clients et du marché du foncier ». Au-delà du chiffre d’affaires, Benoît Darré garde une vision large. « L’idée est que nos produits soient beaux, qu’ils magnifient le cadre de vie, nous devons regarder ce que nous léguons aux générations futures. L’important ce n’est pas le chiffre d’affaires mais le bien vivre ensemble », conclut-il.

Des franchisés à partir d’avril 2024

Pour sa partie piscine baptisée NaturaSwim, NaturaDream va enregistrer ses 3 premiers franchisés à partir d’avril 2024. Ils sont basés dans le Morbihan, la Saône-et-Loire et la Drôme. « Ce sont des professionnels du BTP qui recherchent un complément d’activité. La franchise est très encadrée, nous expliquons tout avec un mode d’emploi très détaillé et une formation théorique », éclaire Benoît Darré. Le gérant n’entend pas s’arrêter à 3 franchisés et souhaite en développer le maximum.

Des écoquartiers en projet

Sur le terrain de Lapeyre, en plus des deux générations de NaturaDome déjà installées, NaturaDream souhaite en développer 2 ou 3 lots de plus pour créer un véritable écoquartier. L’entreprise possède aussi un autre terrain à Castelvieilh, un promontoire médiéval avec une vue à 360°. Un premier permis de construire a été déposé pour y construire un futur écoquartier, où après 1 an de fouilles, 4 lots seront créés.