Couverture du journal du 13/10/2021 Consulter le journal

Nouvelle-Aquitaine : Souriez, vous êtes déconnectés !

L’éditeur Lonely Planet et l’opérateur Orange ont uni des cultures apparemment éloignées pour réaliser un guide de balades en France… sans application mobile, déconnexion oblige.

CHATEAU CASTELNAUD nouvelle aquitaine tourisme lacher prise

© D. R

Orange associé à Lonely Planet pour l’édition d’un guide dédié à la déconnexion ? Eh bien oui, c’est possible : dans un contexte de compagnonnage permanent avec son portable, y compris en vacances (GPS, bons plans, réseaux, etc.) et aux confins les plus reculés de la planète, l’ultraconnecté ne savoure que mieux les sensations du lâcher prise… pour apprécier ensuite le retour « à la civilisation », comme une liberté retrouvée. Sans renier sa capacité à chasser les ultimes zones blanches en France, l’opérateur joue la carte de la rupture provisoire avec l’outil numérique pour porter le regard, grâce à l’éditeur rompu à toutes les aventures, sur une nature infiniment surprenante et des paysages ouverts à d’autres expériences sensorielles.

L’esprit est véritablement au repos quand l’esprit s’éteint enfin pour nous laisser ici et maintenant

L’esprit est véritablement au repos quand l’écran (total) qui le relie au quotidien, à ce qu’on laisse derrière soi ou à ce qui nous attend, s’éteint enfin pour nous laisser ici et maintenant. Sans filet, sans filtre. Comme avant. Pour Jean-Bernard Carillet, l’un des auteurs les plus prolifiques de Lonely Planet, qui signe ce guide insolite, « la déconnexion devient une nécessité quand la communication prend le pas sur le contenu », lorsqu’elle « nous éloigne des expériences que nous vivons et des personnes qui sont physiquement présentes à nos côtés ». Bref, lorsque le virtuel se substitue au réel, il est urgent de renouer avec un vécu authentique.

L’auteur a pris les chemins de traverse pour repérer, dans toutes les régions de France, des lieux improbables où il fait bon débrancher pour profiter de bonnes ondes. Il en a même trouvé au cœur des villes. Il suffit parfois d’un pas de côté ou d’un pied dans l’eau, sur un paddle ou un canoë près de sa maison ou de son bureau, dans l’obscurité absolue le temps d’un dîner, loin des exigences contemporaines.

CHATEAU CASTELNAUD nouvelle aquitaine tourisme lacher prise

© D. R

Naviguer sur la Dordogne prend une autre allure lorsqu’on opte pour le packraft, bateau gonflable ultraléger

D’abord un état d’esprit

« Quand Orange a fait appel à Lonely Planet pour imaginer un guide sur la déconnexion, deux cultures se sont rencontrées, l’une nourrie de grands espaces et d’activités de plein air, l’autre de nouvelles expériences permises par les innovations technologiques dans le cadre d’un usage responsable », explique le directeur éditorial du guide, tandis que chez Orange on assure que « la seule déconnexion heureuse est celle que l’on choisit », ceci après une période de télétravail intense qui a aboli les frontières public-privé.

Résultat de cette coédition : une vision renouvelée de la déconnexion, dans un esprit de découverte. Gageons qu’il ne viendrait à l’esprit de personne de dégainer son portable dans les sites répertoriés. Le Sud-Ouest laisse l’embarras du choix pour rompre ce fil à la patte qui nous empêche de passer vraiment à autre chose. Autour de Bordeaux, il fait bon dormir dans l’un des onze refuges périurbains (gratuits) répartis au-delà de la couronne formée par l’A630 et la N230. Dans l’esprit de ceux que l’on trouve en haute montagne, mais conçus par des artistes, ils offrent une étape nocturne insolite dans l’exploration des alentours. Après ces cabanes baptisées « Belle étoile » ou « Tronc creux », revenir en pleine lumière vers Bordeaux et ses Bassins à flots en béton brut suppose de garder un contact avec l’univers numérique, pour prendre un grand bain d’œuvres d’art et plonger dans
une expérience sensorielle faite de projections hors normes et de fracas musical.

Aventures Lacustres

Plus haut, la pointe du Médoc offre au surfeur la plage sauvage du Pin-Sec, entre dunes et blockhaus, au terme d’une unique route qui livre le sportif à l’appel de la vague. Dans les Landes, les plages sauvages sont propices à la marche nordique, idéale pour tracer à grands pas, de ses deux bâtons dans le sable, une droite qui file le long du cordon dunaire. Dans « l’Amazonie landaise »,
entre le lac de Léon et l’océan, le courant d’Huchet entraîne ensuite le promeneur, qui troque ses bâtons pour la pagaie de la galupe, dans un décor façonné par la force des éléments. Cet écosystème, protégé sur plus de 600 hectares, est le paradis des oiseaux, des loutres et des aulnes.

Naviguer sur la Dordogne prend une autre allure lorsqu’on opte pour le packraft, bateau gonflable ultraléger qui se cale dans un sac à dos pour combiner treks terrestres et dérives à fleur d’eau. Nature et aventure se conjuguent en autonomie dans cette réserve biosphère, version bivouac pour les plus roots ou chez l’habitant pour plus de confort, à préparer avec Périgord Events. Bien d’autres destinations attendent ceux qui choisissent la grande région : rencontre des étoiles dans le triangle noir du Quercy, « meilleur ciel nocturne de France » au cœur des Causses ; baignade tonique dans les gaves du Béarn, eaux vives tout droit descendues des Pyrénées ; petit matin brumeux dans les cabanes amarrées du village flottant de Pressac, dans la Vienne ; parenthèse pastorale avec un berger des estives de Bagnères-de-Bigorre ; défi au vertige depuis la passerelle de Mazamet, à 70 mètres de frissons entre le vide et la montagne Noire ; parcours de land art sur l’île de Vassivière, entre lac et forêt limousine ; cheminement entre marais salants et carrelets dans l’estuaire de la Charente, à l’île Madame… Une centaine de destinations nationales pour effacer l’heure et le temps, et mettre en veille les écrans de portables.