Couverture du journal du 20/10/2021 Consulter le journal

Numérique : Au fil de la fibre

Avec le confinement et le télétravail, la question de l’avancée de la fibre est plus que jamais à l’ordre du jour. La montée en débit progresse via un réseau 100 % public. Une récente visite de chantier de déploiement de la fibre à Agonac illustre la poursuite des chantiers en milieu rural.

L’arrivée de la fibre optique

L’arrivée de la fibre optique © Photo de Pixabay provenant de Pexels

Une récente visite de chantier de déploiement de la fibre en « zone arrière » du nœud de raccordement optique (NRO) d’Agonac illustre la poursuite des chantiers en milieu rural. Ce NRO compte 1 280 prises (à raison d’une prise par logement ou local professionnel). Dans le détail, 913 locaux vont être raccordés à Agonac, 334 à Cornille, 31 à Eyvirat et 2 à Saint-Front-d’Alemps. La livraison des premières prises est prévue pour le premier trimestre 2021, la commercialisation n’intervenant qu’à partir du troisième trimestre. La phase 2 en ajoutera 1 302 dans les environs : un ryzhome numérique prend ainsi forme et s’étire ainsi jusque dans les petits bourgs. Cette visite des élus départementaux a permis de faire un point général sur l’avancée en Dordogne.

L’arrivée de la fibre optique dans tous les foyers est toujours prévue en 2025, selon un phasage en deux périodes. La phase 1 (2018-2021) est bien engagée : les travaux de montée en débit (MED) de Périgord numérique (31,2 millions d’euros) sont achevés depuis l’an dernier. Cela concerne 200 communes, auxquelles il faut ajouter les 225 pour lesquelles le fibrage a été réalisé par l’opérateur historique Orange. Cette phase 1 coûte 174 millions d’euros, dont 24,4 pour le Département (14 % du budget) et 5,6 (3 %) pour les EPCI. Le déploiement FTTH (Fiber to the home) actuel porte sur un périmètre d’environ 70 communes couvertes par 109 « zones-arrières ». Cette phase de travaux concerne 45 000 locaux dans les communes de Boulazac-Isle- Manoire, Terrasson-Lavilledieu, Le Lardin-Saint-Lazare, Bassillac-et-Auberoche, Montignac et Sarlat-la-Canéda : la distribution d’au moins 10 000 locaux est achevée cette fin d’année par le Syndicat mixte Périgord Numérique, dont environ 6 000 pris en exploitation et mis à disposition des fournisseurs d’accès à Internet (Orange, Free, SFR…).

L’arrivée de la fibre optique dans tous les foyers est toujours prévue en 2025

ÉPISODES À SUIVRE

La phase 2 se prépare, avec un budget bouclé à 286 millions d’euros. Les travaux sont découpés en cinq lots pour aboutir à une totalité de foyers fibrés en 2025. L’État va participer à hauteur de 28 millions d’euros, auxquels s’ajoute une enveloppe dans le cadre du plan de relance : Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, l’a annoncé en septembre lors de son déplacement en Dordogne. Le plan de financement repose pour 40,08 millions d’euros sur le Département (14 %) et 9,2 millions d’euros (3 %) sur les EPCI. À l’échéance de 2025, le réseau de fibre optique de Périgord Numérique comptera 228 707 prises (raccordées au rythme de 40 000 par an sur les dernières années), 59 nœuds de raccordement optique, 570 sous-répartiteurs optiques et 20 643 km d’infrastructures.

Visite de chantier à Agonac © D. R.

SOUTIEN DÉPARTEMENTAL À L’ÉCONOMIE

Lors de la session de Décision Modificative n° 2 du budget départemental, le 17 novembre, les élus du Conseil départemental de la Dordogne se sont mobilisés, en visioconférence, pour soutenir l’activité économique et accompagner les Périgourdins. D’un montant de 4, 433 millions d’euros, la DM2 qui représente moins de 1 % du budget global de la collectivité, portait sur 70 dossiers soumis au vote.

La création d’une aide sociale exceptionnelle à destination des travailleurs indépendants victimes de la crise Covid-19 représentait à elle seule une enveloppe de 500 000 euros : les travailleurs indépendants pourront prétendre à une somme forfaitaire de 750 euros sous conditions en déposant une demande sur www.dordogne.fr  avant le 31 décembre. Le Département a par ailleurs voté plus de 400 000 euros d’aides à l’investissement pour 21 entreprises des secteurs du bois, de l’agroalimentaire et de la pêche. Une enveloppe de 3,1 millions d’euros est affectée à l’aide aux communes et aux intercommunalités pour les accompagner dans leurs projets : une autre façon de contribuer à l’activité des entreprises locales, notamment celles du BTP.

Enfin, le Département a confirmé sa volonté d’aider les 14 salles de cinéma de proximité pour près de 140 000 euros. Trois motions ont été votées à l’unanimité : un soutien aux commerçants et artisans de proximité, le financement des Allocations individuelles de solidarité (AIS) et l’attachement des élus à la pérennité de la ligne SNCF Périgueux-Agen.