Couverture du journal du 22/09/2021 Consulter le journal

Redécouvrir Talmont

Grâce à l’application mobile Vidéoguide Nouvelle-Aquitaine développée par la Région, on peut découvrir le patrimoine de Talmont-sur-Gironde. Située sur les rives de l’estuaire en Charente-Maritime, cette commune insolite est l’un des plus beaux villages de France.

Avec la fin progressive du confinement et de la règle des 10 km, le site Internet et l’application mobile Vidéoguide Nouvelle-Aquitaine, développés par le Conseil régional, proposent de conjuguer les envies de sorties culturelles, seul ou en famille, avec un outil numérique totalement adapté au contexte sanitaire pour découvrir le territoire et son patrimoine. Ainsi l’appli présente une nouvelle destination : la commune de Talmont-sur-Gironde, en Charente-Maritime. Située au bord de l’estuaire de la Gironde, cette cité médiévale est dotée d’un patrimoine culturel très riche, reconnue comme un des « plus beaux villages de France ».

Voyez ces pierres sublimes, indifférentes aux rumeurs des âges

À travers une balade entre le bourg médiéval et le promontoire du Caillaud, les secrets du patrimoine et du paysage de Talmont sont expliqués pas à pas grâce à des contenus multimédias : vidéos, commentaires audio, diaporamas et quizz. Les évolutions du paysage de l’estuaire autour de Talmont sont expliquées à travers une magnifique séquence, illustrée de vues aériennes survolant la Gironde et sa rive droite, entre baies et marais, ainsi que des cartes montrant le comblement des anses. Pour retracer les étapes de transformation de l’église romane Sainte-Radegonde, les images tournées avec un drone sont complétées par une modélisation en 3D animée de l’édifice. Édifiée sur une falaise surplombant l’estuaire de la Gironde, cette église est parfois considérée comme l’archétype du style roman saintongeais. En 1946, l’écrivain Pierre-Henri Simon, futur membre de l’académie française, originaire de la localité voisine de Saint-Fort-sur-Gironde, écrit à propos de l’église : « À la pointe du rocher, blessée mais immuable, les vents ne cessent de la frapper ; les jours de tempête, elle est enveloppée d’écume. Elle est vraiment la nef ancrée sur les flots. Je ne connais pas de plus belle image (…) de l’éternel au cœur de l’Histoire ». L’église doit son sauvetage à André Malraux, alors ministre des affaires culturelles. Ce dernier, devant une affiche représentant l’église fragilisée, déclara un jour à des visiteurs : « Voyez ces pierres sublimes, indifférentes aux rumeurs des âges… »

D’autres sujets plus insolites sont abordés, comme les curiosités de la pêche dans l’estuaire, de l’esturgeon qui a fait la renommée de la commune de Saint-Seurin-d’Uzet au maigre, poisson grogneur. L’histoire antique du territoire est aussi abordée à travers une séquence qui présente le site du Fâ, vestige d’une importante cité portuaire gallo-romaine sur la commune de Barzan, au-delà du promontoire du Caillaud. La promenade sur la falaise sera également l’occasion d’aborder les fameux carrelets, ces installations de pêche de loisir qui prennent la forme de cabanes sur pilotis.