Couverture du journal du 17/07/2024 Le nouveau magazine

Succession familiale au cabinet Gourdeau

À Nontron, le cabinet d'expertise comptable Gourdeau est une institution familiale qui va le rester : Caroline et Jean-Michel Gourdeau passent le relais à leur fils Charles et son épouse Mélanie.

Mélanie, Jean-Michel, Caroline et Charles GOURDEAU © D. R.

300 clients, partenaires, élus et amis étaient au rendez-vous vendredi 14 juin, répondant à une invitation déclinant avec humour la contribution des dirigeants à ce métier du chiffre : « 45 ans dédiés à la comptabilité, soit 16 425 jours ou 394 200 heures… » Une transmission d’activité est toujours l’occasion de faire le bilan, sans oublier le prévisionnel d’une retraite forcément active puisque Jean-Michel Gourdeau est élu municipal à Nontron… Adjoint chargé des finances, bien sûr.

Une activité ancrée dans la ruralité

Quittant Niort il y a 35 ans pour évoluer dans un cabinet régional basé à Nontron, où il a dirigé une équipe de dix personnes, Jean-Michel Gourdeau a créé son cabinet en 2004 pour gagner en indépendance et pouvoir de décision immédiat : cette prise de risque commune, avec son épouse, les a ancrés dans la proximité avec une clientèle à 90 % composée de commerçants et artisans installés dans un rayon de 20 km, qui apprécie le lien direct avec les dirigeants. Ils ont recruté un salarié par an pour stabiliser l’équipe à dix collaborateurs.

Nouvelle génération : de Bordeaux à Nontron

Charles et Mélanie Gourdeau suivent une voie sensiblement identique, quittant les cabinets au sein desquels ils exerçaient à Bordeaux pour prendre la relève et s’installer à Nontron. « La reprise s’est faite à leur demande, Mélanie est diplômée depuis 2022, Charles est en cours d’acquisition. Notre cabinet reste le seul de la ville à compter un expert-comptable diplômé, l’un des deux du nord du département. » À rebours des regroupements à l’œuvre dans ce milieu professionnel, les successeurs 2e génération misent sur l’attractivité rurale et s’investissent dans un travail de terrain depuis leur arrivée le 1er janvier. Ils auront à mener les évolutions techniques et digitales déjà en cours, la facturation électronique et la dématérialisation des méthodes de travail.