Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

Tarbes – Le Rex Hôtel change

Pour le 4 étoiles de Tarbes, l’heure est à la reprise des investissements que le Covid avait mis en suspens. Une nouvelle salle de séminaires vient de voir le jour et 2024 sera l’année des changements.

Sarah Blondel, commerciale et Émilie Dupras, directrice du Rex Hôtel

Sarah Blondel, commerciale et Émilie Dupras, directrice du Rex Hôtel © Lilian Cazabet - La Vie Economique

Lorsqu’il a surgi de terre comme une œuvre absolument colossale mêlant design et élégance, le fil directeur du Rex Hôtel était « chic et résolument novateur ». S’il ne s’est jamais départi du chic, avec l’arrivée en 2015 d’Émilie Dupras à sa tête, il a assurément renoué avec la modernité et les salles de séminaires en sont l’exemple le plus visible. Une des premières mesures prises fut d’ailleurs de les équiper d’une technologie de pointe avec vidéoprotection dernier cri et tables connectées : « C’étaient des investissements logiques », souligne la directrice. Cette année débute avec l’ouverture d’un nouvel espace pour les réunions ou les showrooms : ce sont désormais quatre cadres aux ambiances différentes mais fidèles à l’esprit 4 étoiles qui forment cette offre. Et elle est loin d’être anecdotique pour l’hôtel puisqu’elle représente 19 % de son chiffre d’affaires.

Retour en force des séminaires

Après la redoutable période Covid, l’activité est sans conteste repartie à la hausse : « Nous avons à nouveau énormément de demandes pour les séminaires et les team building, après la crise nous n’avions que des journées d’études et on repasse enfin à des séminaires résidentiels. On dépasse les chiffres de 2019 pour ceux-ci, on est sur une pente montante », se réjouit la dirigeante. Si les chiffres atteignent à nouveau les objectifs, ils ne sont pas le fruit du hasard et cette dynamique résulte d’une vraie stratégie basée sur une communication ciblée opérée par Sarah Blondel, commerciale en charge des séminaires.

Le marché lourdais commence à déborder sur Tarbes

Une visibilité plus intense

Parmi les actions, depuis deux ans, Le Rex Hôtel participe à So Événements, le salon de référence de la filière événementielle organisé à Toulouse : « C’est un rendez-vous axé sur les séminaires où participent des grosses entreprises. Il nous a donné une visibilité supplémentaire », explique Sarah Blondel. Avec des atouts indéniables, les salles de séminaires baignées par la lumière du jour et décorées dans l’esprit de l’hôtel sont depuis leur création un des points forts du Rex. Pouvant accueillir de deux à cent personnes, elles sont étudiées pour que les cessions de travail se déroulent en autarcie tout en bénéficiant des services du quatre étoiles : « Ce sont de beaux espaces et la nouvelle salle propose une partie banquet et une séminaire bien à part qui nous permettent de proposer des prestations plus qualitatives que ce qu’on offrait jusqu’à présent ».

Rex hotel

© Valérie Servant

Une nouvelle clientèle pour l’hôtel

Une partie séminaire qui assure l’équilibre financier du Rex, même si le découpage des nouvelles régions a eu des répercussions très bénéfiques sur celui-ci : « Ça a induit une harmonisation des périodes de vacances scolaires, c’était avant une période creuse au niveau de l’hébergement, nous ne la ressentons plus », précise la directrice. Avec une clientèle française composée à 80 % de VRP, arrivant principalement de villes comme Bordeaux, Nantes, Toulouse et Paris, les 85 chambres dont 5 suites connaissent elles aussi un renouveau, avec des visiteurs plutôt inédits : « Beaucoup d’hôtels de Lourdes ont fermé, de fait le marché lourdais commence à déborder sur Tarbes et on a énormément de demandes de groupes ». Travaillant avec les agences américaines et australiennes, le Rex fait également partie des belles adresses qui accueillent les visiteurs étrangers, de retour eux aussi cette année. En ce moment, il vit au rythme des Petits AS, le tournoi international de tennis, et des délégations mondiales qui s’y sont installées. La routine ou presque pour ce lieu incontournable des grands rendez-vous du Sud-Ouest qui accueille tout au long de l’année les artistes de Jazz in Marciac ou ceux des Offrandes Musicales en passant par les cyclistes du Tour de France.

Quand les séminaires repartent, ça veut dire que tout repart

Reprise des investissements

Pour le bâtiment de 5 500 m² et ses 27 salariés, ce retour à la normale permet de se projeter dans l’avenir et d’appréhender à nouveau les investissements, budgétés à 150 000 euros par étage, que la pandémie avait mis en suspens. L’hôtel fêtera cette année ses 18 ans, bien ancré dans son époque, il se veut avant-gardiste dans des domaines comme l’environnement. Il fut par ailleurs le premier du département à opter pour l’eau en ozone aqueux, une solution nettoyante naturelle sans produits chimiques. En mai prochain, c’est sa célèbre façade qui devrait être refaite, notamment au niveau de l’étanchéité. Mais pour les Tarbais et les clients, le changement le plus notable sera celui du mobilier : « On a fait une chambre témoin, je n’ai qu’à la valider et normalement en mars, on devrait commencer », explique la directrice. Tous se souviennent de la claque esthétique que le choix du design avait signée et pour les amoureux des pièces de caractère, la découverte de cette transformation sera un petit événement. Que les puristes se rassurent, nul bouleversement de style est à redouter : « Cet hôtel est intemporel, on va rester dans le même esprit et rénover ce qui doit l’être », conclut Émilie Dupras.