Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

Tekniaero à bord du D328eco

Entreprise - Choisie par le constructeur aéronautique Deutsche Aircraft, la société Tekniaero de Bayonne participera à la construction du D328eco. Cet avion de transport se distinguera par sa sobriété énergétique et garantira du travail à long terme pour l’entreprise de Stéphane Azcue.

D328eco

D328eco ©Deutsche Aircraft

Le choix de l’industriel allemand Deutsche Aircraft s’est officialisé avec la visite de l’usine Tekniaero de Bayonne en février dernier. La société Tekniaero est alors devenue sous-traitant de rang 1 de Deutsche Aircraft, avionneur allemand basé à Oberpfaffenhofen à une trentaine de kilomètres de Munich. « Nous allons produire des pièces de structure en aluminium pour le D328eco » explique Stéphane Azcue. En 2017 il a créé Tekniaero sur le site de Technocité à Bayonne. Sous-traitant de l’industrie aéronautique, il emploie aujourd’hui 40 salariés dans son usine de 1 000 m2. « Responsabilité, intégrité et durabilité, Deutsche Aircraft accorde une grande importance aux valeurs partagées lors du choix de ses fournisseurs pour une relation saine sur le long terme », assure-t-on chez Tekniaero.

Être sélectionné pour un tel programme est une belle reconnaissance du travail de Tekniaero

Une quasi-neutralité carbone

Succédant au Dornier 328, un avion de transport commercial bimoteur produit de 1991 à 1999, le D328eco devrait effectuer ses premiers vols en 2025 et être certifié en 2026. Présenté comme une « alternative éco-efficace sur le marché des avions régionaux de moins de 50 sièges » par Dave Jackson, directeur général de Deutsche Aircraft, le D328eco pourra utiliser du bio-carburant. Avec de nombreuses innovations technologiques et des méthodes de fabrication performantes, l’objectif annoncé est « une quasi-neutralité carbone ». Tekniaero se réjouit que « Deutsche Aircraft ouvre la voie à une nouvelle ère d’aviation propre et accélère la transition vers des avions à zéro émission avec un coût de voyage par siège le plus bas sur ce segment. »

Le D328eco pourra utiliser du bio-carburant et vise une quasi-neutralité carbone

Développé et construit en Allemagne

Le D328eco pourra utiliser des pistes de moins de 1 000 mètres et sera même proposé avec un « kit gravier » pour un atterrissage sur des pistes non pavées. Deutsche Aircraft le présente comme un avion « très polyvalent et capable de remplir tout type d’opérations, du transport de passagers à l’ambulance aérienne, de la recherche et du sauvetage aux opérations de missions spéciales. » Déjà des images du D328eco en version bombardier d’eau sont diffusées par Deutsche Aircraft. Comme le Dormier 328 auquel il succède, le D328eco est le seul avion commercial entièrement développé et construit en interne par une société allemande.

Un quart de l’activité de Tekniaero

Être sélectionné pour un tel programme est une belle reconnaissance du travail de Tekniaero. « Nous réalisons les premiers prototypes cette année et l’année prochaine avec une montée en puissance en 2025 et 2026 », explique-t-il. Une dizaine d’embauches est prévue et cette production pour Deutsche Aircraft devrait représenter un quart de l’activité de Tekniaero. En avril prochain Tekniaero clôturera son exercice annuel avec près de 4 millions d’euros de chiffre d’affaires. Comptant une soixantaine de clients dont des références comme Dassault Aviation, Airbus, Huchinson et Safran, la société Tekniaero devrait se développer considérablement avec sa future usine de Saint-Martin-de-Seignanx.

Une nouvelle usine pour Tekniaro

Installé depuis sa création en 2017 dans un bâtiment loué sur le technopôle Technocité de Bayonne, la société Tekniaero dispose d’une surface de 800 m2 augmentée par deux mezzanines de 170 m2. Bientôt Tekniaero disposera de sa propre usine de 4 000 m2 à Saint-Martin-de-Seignanx. Le terrain est réservé et le permis de construire a été accordé. L’objectif de Tekniaero est une installation courant 2024.