Couverture du journal du 10/08/2022 Consulter le journal

Un parfum très rugby

Né d’une rencontre autour d’une passion commune, le rugby, le parfum « Gueules du rugby, les légendes » a vu le jour à Agen en 2022. Réalisé à partir d’essences rappelant les « odeurs » bien connues des amateurs de rugby, ce parfum est avant tout une belle aventure humaine et collective… Comme de celles qui naissent sur les terrains.

parfum « Gueules du rugby, les légendes »

© D. R.

On parfum autour du rugby pouvait-il voir le jour ailleurs que dans le Sud-Ouest et dans une ville vibrant au rythme de l’ovale comme Agen ? C’est en tout cas dans les locaux de l’entreprise Parfums Par Nature située à l’Agropole que le parfum « Gueules du rugby, les légendes » est conçu à partir de senteurs rappelant les pelouses fraîchement coupées, les agrumes salvateurs de la mi-temps ou bien encore le bois des vestiaires.

Philippe Sella rugby

Philippe Sella © D. R.

Le coup d’envoi de ce projet remonte à 2020, quand le photographe rugby Jean-Pierre Pagès rencontre Philippe Balesta, directeur général et associé de l’entreprise Parfums par Nature à Agen : « Je suivais le travail de Jean-Pierre pour la sortie de son 1er livre (Gueules du rugby) dédié aux gloires du rugby et nous avons commencé à échanger sur les réseaux sociaux car lui aurait aimé être « nez », s’il n’avait pas fait carrière dans la photographie. Ancien joueur à Peyrehorade et passionné de rugby, nous avons vite sympathisé autour de nos passions communes. C’est donc naturellement que Jean-Pierre Pagès est venu visiter notre usine lors de son passage à Agen pour y photographier l’illustre Philippe Sella. Au fil des échanges, nous avons commencé à plaisanter sur l’idée d’un parfum autour du rugby et d’une de nos marques (Monsieur D) que nous aurions pu décliner avec des noms de joueurs légendaires comme Monsieur Dubroca, Monsieur Dusautoir… », raconte Philippe Balesta, qui avait déjà travaillé sur un parfum pour le club du Stade Toulousain. De fil en aiguille, l’idée mûrit rapidement entre les deux hommes qui décident alors d’aller au bout de leur rêve en se lançant dans la création d’un parfum sélectif dépassant les codes de la parfumerie haut de gamme.

UN PARFUM 100 % AGENAIS

Parti d’une feuille blanche, le projet se met en place en travaillant, en parallèle, l’aspect merchandising et création de la formule. L’entreprise agenaise sollicite alors les 4 grandes maisons de parfumeries françaises et c’est finalement la fragrance de la maison Robertet à Grasse qui est retenue : « Nous avons donné les idées fortes de souvenirs olfactifs incontournables du rugby, en évitant bien sûr le cliché des vielles chaussettes, en laissant la créativité à Robertet. Amandine Galliano a été retenue avec sa proposition de parfum comprenant les hespéridés (fruit-agrumes) en note de tête, l’ambiance des herbes coupées, qui nous rappellent les phases finales, en notes de cœur puis des odeurs plus rassurantes avec le bois et l’ambré en notes de fond. »

Au fil des échanges, nous avons commencé à plaisanter sur l’idée d’un parfum autour du rugby

FRAGRANCE SENSUELLE ET ÉLÉGANTE

« Avec Jean-Pierre Pagès, qui nous a accompagnés tout au long du projet, nous souhaitions trouver un parallèle entre l’émotion olfactive et une fragrance sensuelle et élégante pour donner une touche moderne et un côté gentleman à la française. Dans le marché du parfum sélectif, une fragrance pour hommes réussie doit pouvoir être porté par une femme », ajoute Philippe Balesta. Une fois la fragrance validée, les équipes agenaises de Parfums par Nature se chargent alors de la production depuis le site de l’Agropole à Estillac. Les experts du laboratoire recherche et développement conçoivent la formule avant que le parfum ne passe en fabrication : « Comme en œnologie, on laisse macérer le jus 4 semaines (contre 2 en moyenne) avant la phase de glaçage qui permet de figer les impuretés des matières naturelles utilisées afin d’avoir le jus le plus limpide possible. Vient enfin l’étape de la coloration puis du conditionnement », précise le directeur général de Parfums par Nature.

Nous avons donné les idées fortes de souvenirs olfactifs incontournables du rugby, en évitant le cliché des vieilles chaussettes

parfum « Gueules du rugby, les légendes »

Jo Maso, Jean Gachassin, Philippe Sella et Yannick Jauzion © D. R.

LA FAMILLE RUGBY

Commercialisé depuis le mois d’avril sur le site Internet de l’entreprise, le parfum « Gueules du rugby les légendes » est en vente test depuis un mois dans les 12 magasins du Sud-Ouest appartenant au réseau Beauty Success. « Les premiers retours sont bons et nous allons maintenant basculer sur leurs 350 magasins franchisés. Le réseau Nocibé nous a également référencés sur le web et nous sommes présents dans des magasins spécialisés de rugby (notamment les 3 boutiques O’Rugby à Toulouse). « J’ai également eu des premiers contacts avec les clubs de Top 14. Notre parfum est intimement lié au rugby avec son flacon ovale (et qui peut être personnalisé) ou bien les mouillettes de test qui peuvent servir ensuite de marque-page, par exemple pour les livres de Jean-Pierre Pagès », ajoute Philippe Balesta. Derrière ce flacon ovale, c’est tout le monde du rugby qui a participé au développement du parfum.

Le parfum « Gueules de rugby » est en vente depuis un mois dans 12 magasins du Réseau Beauty Success dans le Sud-Ouest

JO MASO, PHILIPPE SELLA, YANNICK JAUZION…

Après le film promotionnel réalisé par la société agenaise Inigo Brothers (crée par les deux anciens rugbymen professionnels Vincent et Sébastien Inigo) et tourné dans l’hôtel « rugby » de la famille Spanghero à Castelnaudary avec la présence des 4 légendes Jean Gachassin, Philippe Sella, Jo Maso et Yannick Jauzion, ce sont plus de 16 gloires du rugby qui ont gracieusement prêté leur image pour décorer les consoles qui seront exposées dans les magasins. Citons parmi ces personnalités des noms comme Dintrans, Berbizier, Sella, Pelous, Astre, Jauzion, Tordo, Rougerie, Lamaison, Guirado, Cordorniou, Saint André…

C’est un vrai projet passion qui va se développer avec la Coupe du Monde 2023

cparfum « Gueules du rugby, les légendes »

© D. R.

Si d’autres expériences de parfum autour de l’ovalie ont déjà vu le jour, « Gueules du rugby, les légendes » se démarque et touche le grand public grâce au lien très fort tissé avec le photographe Jean-Pierre Pagès qui travaille actuellement sur un nouveau tome autour de la coupe du monde 2023. Une aventure dans laquelle le parfum agenais aura une place : « Les précédents parfums étaient souvent liés à des équipes ou des manifestations sportives. Là on parle à tout le monde et avec un prix très accessible de 79 € TTC alors que les enseignes estiment qu’un parfum sélectif comme le nôtre devrait valoir plus cher. C’est un vrai projet passion qui va se développer avec la coupe du monde et l’ambition d’être présent dans les boutiques de club et les aéroports. Jean-Pierre Pagès va présenter, en septembre à Toulouse, son tome 3 avec 2023 joueurs photographiés et nous l’accompagnerons dans cette grande aventure même si notre parfum ira au-delà de 2023 », conclut le passionné Philippe Balesta, arrivé à Agen il y a 3 ans après avoir travaillé 10 ans chez Loréal et 17 ans pour le groupe Berdoues à Toulouse. Aujourd’hui directeur général et associé de Parfums par Nature (avec Régis Lelong), ce Landais passionné de rugby poursuit de nombreux autres objectifs pour le groupe agenais…tout en suivant de près la croissance du parfum « Gueules du rugby, les légendes ».

CHIFFRES CLES

CA 2021 : 3,8 M€ et une projection à 4,2 M€ pour 2022

25 salariés

400 000 unités de parfum produites par mois à Agen

2 sites : Un site de production à l’Agropole et une centrale de distribution à Estillac