Couverture du journal du 25/01/2023 Le magazine de la semaine

Alerte aux vagues de submersion

Les tempêtes de l’hiver 2013/2014 ont marqué les esprits. Pour se prémunir des vagues destructrices, les points faibles du littoral basque ont été cartographiés et modélisés pour être mieux protégés.

vague

Vague de submersion sur l'Hôtel du Palais à Biarritz ©SUEZ

Entre décembre 2013 et mars 2014, huit tempêtes au « caractère exceptionnel » ont été identifiées par l’Observatoire de la Côte aquitaine. Les hauteurs significatives des vagues par rapport aux hivers précédents et la puissance de la houle (plus du double des mesures habituelles) ont été très nettement supérieures aux données historiques. Les 240 km de côte sableuse constituant la majeure partie du littoral aquitain ont alors été fortement érodés. Un recul du trait de côte dépassant 20 mètres sur de nombreux sites en Gironde et de 10 à 15 mètres dans les Landes a été constaté. Sur le littoral basque composé principalement de côtes et falaises rocheuses, ces tempêtes avaient provoqué de nombreux dommages sur les ouvrages en front de mer. Mais avec l’érosion, les falaises reculent de 20 cm et les plages sableuses de 50 cm à 1m en moyenne chaque année. Les falaises rocheuses hautes de 10 à 70 mètres s’écroulent parfois par pans d’une dizaine de mètres sous l’action de la pluie et de la houle.

Si rien n’est fait, 40 commerces et 529 logements seront menacés par l’érosion d’ici 2043

Maintenant 5 jours d’anticipation

D’après la Communauté d’agglomération Pays Basque, si aucune action n’est lancée, 40 commerces et 529 logements seront menacés par l’érosion d’ici 2043. Pour étudier l’érosion de la Côte basque et anticiper la menace des vagues de submersion résultant des fortes tempêtes, le laboratoire transfrontalier Kosta Risk a été créé début 2021. Kosta Risk associe le laboratoire Siame de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, la Fondation Azti du Pays basque espagnol et le centre Rivages ProTech. « Les collectivités sont alertées d’un risque de tempête submersive par la Préfecture 48 heures ou 24 heures à l’avance. Elles ont un délai très court pour se protéger. Mais aujourd’hui nous avons 5 jours d’anticipation sur les risques de vagues de submersion et sur des sites très précis à l’échelle de la Grande plage de Biarritz », assure Laetitia Jourdan. Et à Biarritz comme sur d’autres sites, on installe maintenant des digues amovibles conçues par la société basque Wave Bumper.