Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

Béarn – Tottems, le bâton de réglisse réinventé

Depuis Pau, Tottems Roots Co propose une offre de bâtons de réglisse aromatisés, designés afin d’aider les gens à réduire leur consommation de cigarettes et le grignotage. La marque s’est illustrée dernièrement en participant à la finale du 29e concours national Agropole.

Vincent Adnet, fondateur de Tottems Roots Co. © Tottems Roots Co

Vincent Adnet, fondateur de Tottems Roots Co. © Tottems Roots Co

Durant l’été 2020, Vincent Adnet observe ses filles mâchouiller des bâtons de réglisse achetés en magasin bio. Instantanément, il revoit son grand-père effectuant le même geste pour arrêter de fumer. Un souvenir qui fait son chemin et l’amène à créer Tottems Roots Co, qui propose des bâtons de réglisse aromatisés comme alternative saine à la cigarette mais aussi au grignotage. Aujourd’hui, la marque séduit les particuliers, mais aussi les professionnels de l’agroalimentaire : le 26 septembre dernier, Vincent Adnet a défendu son projet au Sénat, devant le jury de la finale du concours Agropole et face à cinq autres pépites du secteur. Une expérience positive qui devrait certainement ouvrir des portes au chef d’entreprise et à ses deux associés, et les encourager à développer plus encore leur concept.

Une marque ancrée dans le Sud-Ouest

« On trouve déjà des bâtons de réglisse dans le commerce, mais ils ne sont pas destinés à ces usages spécifiques. Nos bâtons sont au format poche et ils sont vendus dans des boîtes individuelles, pour garder le geste mais avec un produit sain. C’est un packaging malin, où on peut ranger aussi un bâton entamé dans un espace dédié ainsi qu’un coupe bâton », précise Vincent Adnet, qui ne laisse rien au hasard.

© Tottems Roots Co

Ce Béarnais d’adoption, ayant baigné dans le marketing pendant quinze ans notamment chez Coca-Cola, General Mills et l’agence Pixelis, sait la nécessité « d’être innovant ». Tout a été pensé pour que ces bâtons de réglisse, 100 % bio certifiés et provenant d’Italie, aromatisés chez Agrotech à Agen et mis en boîte à l’Esat Saint-Pée d’Oloron-Sainte-Marie, soient attractifs : quatre goûts sont ainsi proposés, menthe poivrée, café, vanille et nature. Côté positionnement, la marque se veut « life style, out- door et ancrée dans le Sud-Ouest », grâce notamment aux illustrations des paquets réalisées par un illustrateur palois et représentant des paysages locaux.

Un nouveau parfum en décembre

Les bâtons de réglisse Tottems Roots Co sont sur le marché depuis fin mai. On les retrouve dans 75 points de ventes physiques répartis dans le Sud-Ouest, essentielle- ment dans des bureaux de tabac, des magasins bios et des pharmacies, mais également en tests dans les magasins Nature et Découvertes de Pau et Bayonne.

Si pour l’heure il est trop tôt pour avoir du recul sur ces ventes, les chiffres des achats en ligne sur le site de Tottems Roots Co sont prometteurs : « Sur les plus de 400 commandes enregistrées, nous avons un taux de réachats encourageants », précise ainsi Vincent Adnet. Des perspectives favorables ayant conduit à l’embauche de Anne-Laure Baillet, déjà associée, au poste de directrice commerciale, et motivées la sortie en décembre d’un nouveau parfum.

250 points de vente espérés en 2023

Dès 2023, Vincent Adnet envisage de créer de nouveaux produits avec l’aide du laboratoire d’Agrotech, toujours : « Nous sommes des experts de la racine alimentaire, pas uniquement de la réglisse. Cela peut aller de la carotte à n’importe quelle plante. Nous resterons malgré tout sur un format bâton, parce que c’est notre ADN », glisse- t-il. D’ores et déjà, le quadragénaire dévoile l’une de ces prochaines nouveautés, un bâton à base de framboise et l’autre de cacao.

Tottems Roots Co grandit petit à petit mais voit grand : Vincent Adnet, qui vise un résultat à l’équilibre en 2024, souhaite que sa marque soit présente dans 250 points de vente en 2023 puis 500 l’année suivante, sur toute la France. En 2025, il espère atteindre les 900 revendeurs.

 

LES FUTURES PÉPITES DE L’AGROALIMENTAIRE AU CONCOURS AGROPOLE

La finale du 29e concours national Agropole, qui s’adresse aux porteurs de projets de création d’entreprises agroalimentaires innovantes et aux jeunes entreprises agroalimentaires innovantes de moins de 3 ans, a eu lieu le 26 septembre dernier. Organisée au Sénat, sous la présidence de Nicolas Marotte, directeur général d’Innocent Drinks et de Michel Masset, vice-président du Département de Lot-et-Garonne, elle a réuni 6 finalistes sur plus de 150 candidatures. Les candidats ont eu 10 minutes de pitch et 10 minutes de questions pour convaincre un jury pointu venu détecter les pépites de l’agroalimentaire en devenir. La Biscuiterie Handi-Gaspi est sortie vainqueur de cette édition, devant Yency et Zalg, les trois autres finalistes étant Tottems Roots Co., Yeasty et Bric à Vrac.