Couverture du journal du 17/07/2024 Le nouveau magazine

Communauté autonome basque : L’industrie moteur

Avec 24,1 % de son PIB issu de l’industrie, la Communauté autonome basque offre de réelles opportunités aux entreprises du Sud-Ouest en quête de sous-traitance ou de coopérations stratégiques mais trop peu y pensent.

Actuellement en construction à San Sebastián, le centre MUBIL sera dédié à la mobilité du futur. © D.R.

Au nord de la frontière marquée par le fleuve Bidassoa, les trois provinces du Pays basque français rassemblent 310 000 habitants au sein de la Communauté d’agglomération du Pays basque. Au sud de la Bidassoa, Gipuzkoa, Álava et Biskaya, les trois provinces de la Communauté autonome basque, comptent 2,1 millions d’habitants. Uni par une culture ancestrale, le peuple basque démontre un dynamisme économique remarquable auquel contribue la Communauté autonome de Navarre (650 000 habitants). D’après une étude de la CCI transfrontalière Bihartean, le Pays basque espagnol et la Navarre ont fourni 431 millions de biens et services marchands et non marchands au Pays basque français soit 2,7 % de ses 16 milliards d’euros d’achats. Le Pays basque français a quant à lui exporté 273 millions d’euros de biens et services au Pays basque espagnol (nommé Euskadi par les Basques) et en Navarre soit 2 % de sa production estimée à 13 milliards d’euros.

Un axe Bordeaux-Bilbao à développer

« Les entreprises d’Euskadi et de Navarre cherchent un développement commercial en France tandis que les entreprises de Nouvelle-Aquitaine, essentiellement installées au Pays basque, recherchent des compétences technologiques, des sous-traitants industriels dans le métal ou le médical mais aussi des marchés bien sûr », résume Joan Blanco, responsable de Bihartean, le Groupement européen d’intérêt économique unissant la CCI de Bayonne à celle de la communauté autonome de Navarre et à celle de la province basque du Gipuzkoa. « C’est rare qu’une entreprise de Bordeaux pense à Bilbao ou à San Sébastián alors que c’est beaucoup plus près qu’on ne le croit », déplore-t-il. Avec 163 milliards de demandes locales selon Bihartean, les communautés autonomes d’Euskadi et de Navarre représentent pourtant un marché considérable.

Une délégation officielle ouverte à Paris

24,1 % du PIB de la Communauté autonome basque provient de l’industrie contre 13,5 % pour la France. Devenu communauté autonome en 1979, le territoire basque s’est engagé dans une politique industrielle ambitieuse s’appuyant sur l’innovation, les clusters, des programmes d’internationalisation et d’accompagnement aux entreprises, des partenariats public-privé. Aujourd’hui, l’industrie basque est spécialisée dans des secteurs comme l´automobile, la machine-outil, l’aérospatiale, et l’énergie. Ses principaux partenaires commerciaux sont la France et l´Allemagne. Début 2023, le Gouvernement d’Euskadi a rouvert une délégation officielle à Paris avec l’ambition de présenter les opportunités et atouts de ce territoire.