Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

Daher rachète AAA

Le groupe familial Daher vient d’annoncer un accord d’acquisition de l’entreprise Assistance Aéronautique et Aérospatiale. Une opération qui a un écho particulier dans les Hautes-Pyrénées où ces deux fleurons de l’industrie sont présents.

Daher

Daher rachète AAA, deux entreprises présentes dans les Hautes-Pyrénées ©D.R

En 2022, l’acquisition d’Assistance Aéronautique et Aérospatiale par Daher était dans tous les esprits, en 2023 elle est une réalité : l’avionneur a signé un accord le 7 février dernier avec AAA. Sous réserve d’approbations des instances représentatives du personnel d’AAA et de l’accord de l’autorité de la concurrence, l’opération devrait être finalisée en mai. Elle accélère le développement de l’avionneur, en France mais aussi à l’international. En effet, si AAA affiche 1 900 salariés dans les principaux bassins d’emplois aéronautique de l’hexagone, ses équipes basées dans les filiales au Canada, en Allemagne, au Qatar, en Chine et aux Philippines. Avec un volume d’affaires global de 200 M€, AAA est un acteur mon- dial de premier plan des services industriels de l’aéronautique civile et de défense… Un secteur où Daher a clairement la volonté de devenir une référence.

SITES VOISINS DANS LE 65

Cette opération stratégique a une résonance particulière dans les Hautes-Pyrénées puisque les deux fleurons de l’industrie y sont implantés avec un site à Louey pour l’avionneur et un à Lanne pour AAA. Haut-lieu de production du TBM, un des avions mono-turbopropulseurs les plus rapides du monde, il s’en construit une soixantaine par an, Daher y a d’ailleurs investi plus de 200 M€. Les commandes affichent un niveau record, notamment boostées par le lancement du TBM 960. À la pointe de la technologie, plus performant, plus digital et plus économe en carburant, ce bijou a dynamisé le marché depuis l’an dernier. Et c’est encore à Tarbes que le groupe familial a choisi d’ouvrir le centre de formation aux métiers industriels.

Daher

Le TBM 960, sixième avion développé par Daher et assemblé à Tarbes © D. R.

« LE MEILLEUR PROJET »

A Lanne, 200 salariés forment l’équipe de sous-traitance d’Assistance Aéronautique et Aérospatiale qui y produit, entre autres, des sous-ensembles et tronçons d’avions de combat, des portes-moteurs hélicoptères, des caisses militaires pour Sagem et affiche Dassault comme client, notamment pour la famille des Falcon. Pour Gilles Chaubry, président fondateur du groupe, ce projet était « le meilleur » autant pour « les managers, les techniciens que pour les clients » : « Nous avons choisi Daher pour poursuivre le développement de l’entre- prise, constatant l’alignement fort entre l’ADN familial de Daher, sa stratégie de développement et les valeurs d’AAA ». Des propos confortés par ceux de Didier Kayat, directeur général de Daher, qui souligne son importance dans le nouveau plan stratégique du groupe : « Il s’inscrit parfaitement dans notre volonté d’accompagner nos clients aéronautiques dans un contexte qui demeure complexe ».

Les commandes affichent un niveau record, notamment boostées par le lancement du TBM 960

DAHER SUR TOUS LES FRONTS

Difficile pourtant de nier l’essor exceptionnel de Daher. Lancement du Kodiak 900 à la consommation de carburant réduite, acquisition des Transports Chabriac, les spécialistes du transport exceptionnel, ouverture de la plateforme d’accélération de l’innovation pour la logistique du futur, le techcenter Log’In près de Toulouse, nouveau siège à Berlin, acquisition de l’usine de production d’aérostructures de Stuart en Floride, inauguration de la nouvelle plateforme logistique à Barcelone… Daher est sur une dynamique impressionnante dont l’ambition est clairement affichée : devenir une grande entreprise internationale rentable se développant sur les métiers complémentaires de l’aviation, l’industrie, la logistique et les services industriels. Avec AAA qui fournit des solutions complètes de services dans le montage et l’installation de structures, de systèmes ou de moteurs, les travaux de pistes et assure la maintenance, ce sont ces derniers qui sont clairement renforcés. Cette acquisition s’inscrit pleinement dans le plan stratégique de l’avionneur : « Take off 2027 ».

« TAKE OFF 2027 » : OBJECTIF 2 MILLIARDS D’EUROS

Bâti sur trois piliers que sont l’audace, le capitalisme responsable et les équipes, « Take off 2027 » se veut une transformation majeure de l’entreprise qui compte développer toutes les synergies, qu’elles soient humaines, techniques, technologiques ou géographiques. La finalité est limpide pour Didier Kayat : « Atteindre les 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires ». L’internationalisation de son organisation est au cœur du plan qui comporte l’amélioration de la rentabilité structurelle de tous ses métiers, la volonté d’innover et de décarboner. Ce dernier point est un des défis des trois techcenters du groupe lancés en 2022 où sont imaginés les pro- duits, services et process de demain. À l’instar de celle d’AAA, les acquisitions vont dans le même sens : celle de Kodiak pour dupliquer la saga TBM et lancer un avion hybride, KVE Composites Group pour sécuriser l’avance technologique dans les composites ou encore l’usine Stuart pour faire l’assemblage des structures. Une dynamique enclenchée en 2022 qui ouvre toutes les perspectives et une question : où s’arrêtera le vertigineux développement de Daher pour qui la limite n’est décidément pas le ciel.

DAHER EN CHIFFRES

Fondé en 1863, le groupe familial Daher affiche un CA réparti à 90 % dans l’aéronautique et

10 % dans l’industrie de pointe. C’est aussi : 10 500 collaborateurs

13 pays d’implantation directe

1,3 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2022 3 ans de chiffre d’affaires en carnet de commandes 3 techcenters, 500 ingénieurs en bureau d’études