Couverture du journal du 20/10/2021 Consulter le journal

ERPLAST s’envole avec Onefly

ERPLAST, 1er constructeur français d'Optimist et Catamarans de sport, n’a cessé depuis les années 80 d’appréhender les Changements de comportement du monde à la voile. Son dernier produit, le « Onefly », l’équipe souhaiterait le voir voler sur l’eau lors de prochains Jeux Olympiques. Rencontre avec Jean-Christian Michel, fils du créateur, gérant d’ERPLAST.

Onefly vogue sur toutes les mers du monde © D. R.

La Vie Économique : Pourrions-nous rappeler l’historique de votre entreprise, née à Beauville en Lot-et-Garonne ?

Jean-Christian Michel : « À la fin des années 60 est apparu, en Europe et plus précisément à Bon-Encontre, le procédé du rotomoulage. Se saisissant de cette nouvelle technologie, un groupe d’ingés de l’École d’Ingénieur de Marseille se lance dans la fabrication de planches à voile. En 1983, mon père, Jean Michel, lance Erplast (Etude, réalisation, plastique) pour fabriquer des outillages pour le rotomoulage. J’ai grandi dans ce milieu. Quand nous partions en vacances, il y avait toujours sur le toit de la voiture une planche à voile ! Jusqu’au jour où mon père a innové avec un moule d’Optimist rotomoulé, Optimist que j’ai inauguré à Lacanau. « Où sont tes parents » m’a demandé un responsable de Club de voile intrigué par cet étrange bateau. De cette anecdote est partie la success story avec 1 000 Optimist fabriqués les premières années à travers le réseau de copains (Le Centuple, Rotomod, Sebico…). »

ERPLAST JEAN CHRISTOPHE MICHEL

Jean-Christian MICHEL, gérant d’Erplast © D. R.

LVE : Quelles évolutions à partir de ce moment ?

J.-C. M. : « Le développement d’Erplast a respecté un « credo » : nous croyons qu’un voilier doit être beau, performant et sûr ! Nous croyons que ce sont les conditions du plaisir et de la passion de nos clients ! Nous nous inspirons de leur expérience en navigation pour innover toujours plus, depuis plus de 30 ans. Nous voulons rendre la pratique de la voile légère accessible au plus grand nombre. Nous travaillons dur, mais leur plaisir est notre récompense ! Erplast est le 1er constructeur français d’Optimist et de catamarans depuis plus de 30 ans ; 1er constructeur à lancer l’Optimist Polyéthylène en 1985, celui qui a permis aux clubs de proposer des stages accessibles au plus grand nombre ; 1er constructeur d’Optimist français répondant à la jauge IODA 95 depuis près de 20 ans. La team Erplast, école de champions, est reconnue pour l’excellence de ses performances des générations, X, Y et Z. L’entreprise a fait l’acquisition de compétences dans la fabrication de catamarans en polyéthylène rotomoulé par le rachat des marques New Cat et KL Catamarans. Nous avons lancé une nouvelle gamme de catamarans en 2013 : Le M, primé aux trophées du Design 2015, simple, sûr, moderne, innovant et performant, un sacré cocktail retenu par la FFV ; Le L, lancé en 2017, promis à un bel avenir, complète la gamme qui comprend également le XS et le S. »

Nous avons développé un petit bateau de 3,6 mètres appelé « Onefly » qui semble voler sur l’eau

LVE : Vous avez pris la barre de l’entreprise en 2009, un peu malgré vous. Aujourd’hui, vous naviguez dans le milieu de la voile sans problème.

Comment votre ADN a-t-il joué dans cette reprise ? J.-C. M. : J’avais dans les mains un héritage familial et je ne pouvais me permettre d’échouer J’ai eu l’immense chance de continuer à bosser avec ceux qui avaient fait partie de la saison 1 d’Erplast ! Les pionniers, leurs héritiers ou ceux qu’ils avaient formés m’ont, avec mon père, épaulé pour prendre la mer à partir de Beauville ! Pas de lame de fond en vue ! L’idée était alors pour moi de faire évoluer les produits, de moderniser la gamme mais aussi d’amener le plus grand monde de personnes possible dans la voile. Notre podcast « Passion Voile » que vous trouverez dans notre blog sur notre site Internet est là d’ailleurs pour non seulement convaincre du charme de la voile mais aussi pour mettre en valeur tous les métiers qui en découlent. C’est très important pour les jeunes ! »

LVE : En termes d’innovation, un mot sur « Onefly » le petit dernier ?

J.-C. M. : « Nous avons en effet développé un petit bateau de 3,6 mètres appelé « Onefly » qui permet l’apprentissage du foiler, ces bateaux qui semblent voler au-dessus de l’eau. Si l’Optimist est la porte d’entrée vers la navigation, « Onefly » en est une nouvelle étape ! »

LVE : Vous restez optimiste malgré une perte du chiffre d’affaires de 20 % en raison de la pandémie. Vous misez toujours sur l’exportation. Qu’en attendez-vous ?

J.-C. M. : L’exportation représente cette année 10 % de notre chiffre d’affaires qui se monte à 1,5 million d’euros. Nos bateaux, Optimist, Catamarans, Onefly, voguent sur toutes les mers du monde. Avec mes huit salariés, j’entends bien ne pas rester à quai ! Nous poursuivons la R&D car il reste plein de choses à optimiser ou à inventer. Tout va très vite au niveau des matériaux. L’équipe Erplast est inscrite dans une philosophie d’innovation pour tendre vers l’excellence ! »