Couverture du journal du 26/01/2022 Consulter le journal

Franck Serra, Maître jardinier

Il entre dans le cercle fermé des Maîtres Jardiniers : la réalisation de Frank Serra, paysagiste basé à Coulounieix-Chamiers, a conquis le jury présidé par Jean Mus.

Franck Serra, Maitre Jardinier

Franck Serra, Maitre Jardinier © AlexandreMoulard- Paysalia 2021

Franck Serra a réussi (LVE n° 2461). Le Carré des jardiniers 2021 a désigné le candidat périgourdin parmi les cinq finalistes en compétition pour le titre de meilleur paysagiste de France : le jury réuni au salon Paysalia de Lyon le 1er décembre l’a choisi pour devenir Ambassadeur de la profession durant deux ans. Un statut qu’il tient à endosser avec l’équipe qui a œuvré à ses côtés pour porter l’entreprise au sommet.

CE PROJET DE JARDIN HUMAN & SENS A NÉCESSITÉ DES MOIS DE TRAVAIL

Ce projet de jardin Human & Sens, symbole du bien-vivre en osmose avec la nature, a nécessité des mois de travail et d’enthousiasme. Il reflète les valeurs de partage prônées par cette jeune pousse du CJD qui a su faire grandir son entreprise.

Double reconnaissance : il reçoit une mention supplémentaire avec le coup de cœur des étudiants et formations du paysage, qui souligne sa volonté d’œuvrer avec la jeunesse dans un souci intergénérationnel. Cette aventure collective n’a fait que renforcer des liens déjà solides au sein de l’entreprise : de quoi encourager une tournée nationale auprès des lycées et CFA pour faire connaître ce métier rassembleur, le valoriser auprès de futurs professionnels, souligner ses aspects artistiques en plus des capacités techniques nécessaires, avec une attention particulière pour la biodiversité et une responsabilité environnementale.

ESPRIT FERTILE

La création signée Serra Paysages devrait encore voyager après son étape lyonnaise : elle fera l’objet d’un appel à candidature pour que des collectivités territoriales s’en saisissent dans le cadre d’un projet d’insertion que l’entreprise se propose d’accompagner par une médiation, pour partager savoir-faire et savoir-être lors du futur remontage. Reste à savoir où ce jardin trouvera sa place dans le paysage, local ou au-delà pour servir l’image des matériaux périgourdins utilisés.

Le président du Département de la Dordogne Germinal Peiro a salué « le talent et la créativité d’un jardinier périgourdin qui a fait ses classes au sein du Conseil départemental » puisqu’il a réalisé son apprentissage de BTS aménagements paysagers au sein du Pôle paysage et espaces verts en 2009/2010, participant par exemple au chantier du Grand Étang de Saint-Estèphe ou encore à la réalisation d’un jardin éphémère, Labyrinthus, au sein de l’Espace culturel François-Mitterrand… déjà la vitrine d’un savoir-faire à destination du grand public.