Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

La renaissance du château de Cantecort

Après d’importants travaux, Mylène Panno a rouvert en grand les portes du château de Cantecort, à proximité de Marmande. Un lieu de réception destiné aux particuliers et aux entreprises qui est géré par cette femme à la personnalité bien trempée. Portrait.

chateau

© Julien Mivielle - La Vie Economique

Mylène Panno chateau Cantecort

Mylène Panno © Julien Mivielle – La Vie Economique

Mylène Panno nous accueille à son bureau, habillée d’un bleu de travail. Elle s’en excuse. Pourtant, à 71 printemps, nous comprenons rapidement à qui nous avons affaire. La propriétaire du château de Cantecort à Gaujac n’est pas du genre à se tourner les pouces et à couler une retraite tranquille : « Quand on a toujours travaillé comme moi 7 jours sur 7 et 14 heures par jour, on ne peut pas faire autrement. J’ai peur de l’inactivité et comme je suis un peu folle, je me suis lancé là-dedans ». Là-dedans, c’est rénover le château familial depuis un demi-siècle pour en faire un lieu standing de réception et d’événements pour professionnels et particuliers. Et ça après une carrière bien remplie dans l’exploitation agricole familiale.

MARAÎCHAGE ET ARBORICULTURE

La famille Panno est originaire de Tonneins et plus particulièrement d’Ayet, la grande plaine fertile, et inondable, en bordure de Garonne. Ils ont longtemps été maraîchers et cultivaient des légumes à grande échelle. Dans les années 70, le père de Mylène, Jean, voulait s’agrandir et il décide d’acquérir le château de Cantecort. La bâtisse en elle-même est un peu décatie mais c’est surtout pour les 77 hectares d’arboriculture autour du château qu’ils s’installent à Gaujac. Au sein de cette entreprise familiale, Mylène est chargée de tout l’aspect administratif et comptable : « J’ai la bosse du commerce. Je crois qu’entreprendre, c’est malgré soi. J’ai toujours une idée en tête ! », commente-t- elle. En 1991, la famille rachète la société Ortolan située à Sainte-Bazeille, qui commercialise en gros pour la grande distribution et à l’export. En plusieurs décennies, l’entreprise familiale est ainsi devenue un acteur reconnu de la filière fruits et légumes locale. L’heure d’une retraite bien méritée pour Mylène ? C’est mal connaître cette entrepreneuse-née ! Après avoir vendu et loué l’essentiel de l’activité agricole, elle se lance dans la rénovation du château familial : « J’avais cette envie de rénovation. C’était un vrai coupe-gorge quand on est arrivé mais j’ai toujours eu cet attrait pour le charme de ce lieu ».

chateau de Cantecort

© Julien Mivielle – La Vie Economique

IMPORTANTS TRAVAUX EN 2020 ET 2021

Après d’importants travaux en 2020 et 2021, le château de Cantecort fête ses premiers mariages, baptêmes et autres événements festifs. Ce sont à présent les entreprises qui s’intéressent au domaine et l’investissent régulièrement. Mylène annonce déjà être complète pour l’été 2024 mais elle a déjà des projets de travaux pour accueillir des séminaires.

Entreprendre, c’est malgré soi, j’ai toujours une idée en tête

Quand on lui demande quel sera son prochain projet, elle nous répond malicieusement : « Je suis prête à partir d’ici si on réussit à vendre le château, parce que je suis très étrange. Mais je ferai autre chose, j’ai des idées en tête. Comme les grands artistes, je voudrais mourir sur scène, ça serait une chance inouïe ! ».

DANIEL DUBROCA EN HOMME À TOUT FAIRE

Si vous passez au château de Cantecort le matin et apercevez un jardinier plutôt gaillard avec des yeux d’un bleu azur, vous saurez que vous avez en face de vous l’ancien capitaine du SU Agen et de l’équipe de France de rugby à XV, Daniel Dubroca. Le triple champion de France et triple vainqueur du tournoi des V Nations est en effet le beau-frère de Mylène Panno. Après sa carrière dans l’ovalie, le célèbre talonneur a rejoint l’entreprise familiale d’arboriculture en gérant le site de Sainte-Bazeille. Le nom du GAEC est évocateur : le GAEC des 2 Rugbys. Le père de Mylène, Jean Panno, avait aussi été international, mais à XIII. Dans cette famille qui partage depuis des décennies l’amour du ballon ovale et de la terre, Daniel continue d’aider Mylène dans sa nouvelle activité au château de Cantecort.

LE CHÂTEAU DE CANTECORT À TRAVERS LES SIÈCLES

Construction au XVe siècle par la famille d’Albret. Rénovation au XVIIIe siècle. Achat et modification par la famille de Cantecort, des négociants, au XIXe siècle. Ajout d’une orangerie par la famille de Brézet, fin XIXe. Abandon au cours du XXe siècle. Rachat par Jean Panno, agriculteur à Tonneins et père de Mylène, en 1971. Emménagement de Mylène au château en 1972. Travaux d’aménagement en lieu de réception par Mylène Panno en 2020-2021.

GAROROCK DEVOILE AU CHÂTEAU DE CANTECORT

Ce n’est pas un hasard si les 20 premiers noms de l’édition 2024 du célèbre festival marmandais ont été annoncés au château de Cantecort. Le lieu, qui revit après de lourds travaux, était l’écrin idéal pour un festival qui retrouve une seconde jeunesse après deux annulations durant la crise sanitaire. Ils étaient donc près de 150 partenaires lors d’une soirée festive à Gaujac jeudi 30 novembre dernier pour découvrir les têtes d’affiche qui fouleront la plaine de la Filhole du 27 au 30 juin prochains. À noter, le retour aux sources rock du festival avec les venues des Nord-Américains de Sum 41 et The Offspring. Côté électro, le DJ britannique Calvin Harris, les Suédois de Swedish House Mafia et l’Allemand Paul Kalkbrenner ont été annoncés comme têtes d’affiche. La billetterie est d’ores et déjà ouverte pour une édition 2024 qui vise à consolider les 150 000 visiteurs de 2023.